Comment je  sensibilise mes enfants à mon engagement pour les animaux.    


Je ne suis pas née vegane. Je ne le suis que depuis quelques mois si tu débarques  et que ce billet est le premier que tu lis  ☺.  On m’a très souvent demandé comment je faisais avec les garçons. 

En effet, mes enfants sont, comme je l’était il y a quelques mois omnivores . 

Il se trouve qu’à la maison, mon amoureux et les P’tits Pois  sont devenus presque exclusivement végétariens.  Ce qui est déjà un énorme changement. 

Je n’ai jamais caché ma démarche à mes enfants et dès  l’instant où j’ai pris la décision de devenir végane, j’ai décidé de les sensibiliser aux raisons qui me poussaient à le faire . Mes enfants, pas plus que les autres d’ailleurs, n’ont pas à me croire sur parole . 

Je suis suis une opportuniste de la sensibilisation. C’est à dire que lorsque une situation me permet d’expliquer mon point de vue je ne loupe jamais une occasion.  

Par exemple, pour le lait, l’échange est venu d’un questionnement, mon grand se demandait comment les vaches avaient du lait . Je lui ai expliqué que comme tout les  mammifères, les vaches produisaient du lait pour nourrir leurs bébés, comme moi en fait.  Il  été touché d’apprendre que l’on buvait. .. le lait des petits veaux . 

Mes enfants ont compris une vérité qui, sans même avoir fait l’effort de leur cacher, ne leur avait jamais été énoncée : On doit tuer les animaux pour les manger. Partant de ce postulat, c’est triste de manger de la viande parce que  celle-ci signifie pour eux la fin de la vie de l’animal. La société fait en sorte que les gens  oublient qu’ils  mangent des animaux morts, elle fait  ainsi inévitablement d’eux des menteurs car lorsqu’ils ont  un sursaut d’objectivité ils leur est impossible de dire cette vérité à leurs enfants. Ils  l’enjolivent, la société les aide grandement, il y a des mots pour parler de viande sans dire de quel animal mort ça provient, ils s’en remettent à toutes ces stratégies marketing car ils ont trop peur que leurs enfants se détournent de la viande tant on leur  a injecté   depuis leur  plus tendre enfance l’idée que personne ne  peut vivre sans . 

 Je n’ai pas envie de ça pour mes enfants, je leur dis la vérité car il la mérite. 

J’ai essayé de faire en sorte que mes enfants se reconnecte aux animaux . En effet le marketing fait des tas d’efforts pour que les gens oublient que la viande qu’ils mangent vient d’un animal qu’on a tuer. J’ai montré à mes enfants ce qu’était un veau, un agneau entre autre et mon grand a été horrifié de comprendre que l’on pouvait manger de tels animaux. Il en a même pleuré,je me suis retrouvée déstabilisée ce jour-là . J’ai essayé de l’apaiser en lui disant que personne ne nous obligeait à participer à ça, que l’on était libre de ne pas en manger, qu’on avait le droit de ne pas en manger  . Voilà, c’était ça la première grande décision de mon grand : Ne plus jamais manger de veau ou d’agneau.  C’est un début mais c’est un très grand pas et je tiens au fait que cela vienne de lui, que ce soit sa propre décision.  

Son petit frère est beaucoup moins concerné pour le moment . Il a envie de s’opposer à moi par principe et scande haut et fort qu’il est carnivore alors que l’on ne mange que végétarien à la maison 😄. Il a tout de même une grande empathie envers les animaux, pose beaucoup de questions  et je sens que petit à petit, il comprends des choses.

Je sais que toute cette éducation à ma vision des choses concernant les animaux va prendre du temps mais il ne s’agit pas de les brusquer . Mon souhait le plus cher c’est que la sensibilisation que  j’ai entamé soit solide et durable, quitte à être progressive. J’aimerais qu’elle  s’achève par une décision qui leur sera propre.  Je n’ai pas envie qu’ils me croient, j’ai envie qu’ils comprennent, et cela peut être long et je l’accepte. 

J’ai bien conscience que ce que j’énonce ici peut être sujet à controverses car quand on a des enfants, on souhaite le meilleur pour eux  et le meilleur pour moi c’est de ne pas manger de viande du tout mais je tiens à ce que leur libre arbitre soit respecté,mais il est évident que jamais je ne cacherai la vérité à mes enfants concernant la souffrance des animaux et concernant leur pouvoir et leur impact à faire bouger les choses et à agir autrement.  Je les éduque à penser par eux-mêmes et non pas à croire et c’est pour cela que je ne les oblige à rien. 

A la maison nous mangeons soit végan soit végétarien  (sauf moi qui mange toujours végan) et c’est déjà dans ce principe même une révolution.  Il ne se passe pas un jour sans que la question de la condition animale ne soit abordée à la maison . Un chemin se trace, un changement s’opère, des pensées s’aiguisent. 

Dans un autre registre, on allait toujours voir les crabes et/ou les homards dans les aquariums des grandes surfaces.  Les garçons étaient fascinés par eux . Un jour j’ai décidé de ne plus y aller, le plus jeune a commencé à ronchonner alors je lui ai demandé : « Tu ne crois pas que ces animaux préféraient être ailleurs à nager et à vivre leur vie, plutôt que d’être là avec les pinces accrochés à attendre qu’on les achète pour les manger? » . Il a reconnu que c’était triste et ne demande plus pour le moment à aller les voir .

Je ne fais en fait qu’ exprimer mes émotions à mes enfants.  

J’ai aussi sensibilisé  mes enfants en cuisine . Cuisiner végan me rend heureuse et créative et j’aime qu’ils puissent le remarquer . J’aime qu’ils s’associent à moi pour cuisiner de nouvelles recettes. J’ai de la chance mon grand est assez ouvert  à la nouveauté dans l’assiette, c’est plus compliqué pour son frères MAIS les nuggets au tofu mariné à la japonaise réconcilie tout le monde a coup sûr. 😄

Tout ce que je fais (ou ne fait pas) ne fait pas d’eux des végétariens stricts mais chaque jour, chaque petit échange, chaque explication est une graine que je sème.  

Nous ne vivons ainsi que depuis quatre mois, il ne fait nul doute que j’aurais encore des tas de choses à exprimer à ce sujet, je reviendrai t’en parler avec plaisir car c’est un sujet qui me tient à coeur. 

Je voulais témoigner pour te dire que c’est possible, oui on peut avoir été une famille totalement omnivore et changer. 

 N’hésite pas a partager ton expérience en commentaire, ces échanges seront d’une grande richesse pour les personnes qui vivent cette situation en ce moment.  
  Prend soin de toi, à bientôt !

Noèmie 

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s