Angoissée, stressée, puis-je changer ?


chien qui médite

Depuis toujours je me demande si, au fond, les gens peuvent changer . Plus précisément, je me demande si je peux changer .

Si je peux échanger mes angoisses contre une petite dose de confiance en moi.

Si je peux échanger mon stress contre un peu de plénitude .

Si je peux inverser la tendance générale, si je peux reprendre le contrôle ou le prendre car je ne sais pas vraiment si je l’ai eu un jour .

J’ai en permanence ce flots de pensées qui m’oppressent, qui me remplissent l’esprit, qui me saturent la tête, qui m’ handicapent, qui perturbent ma concentration, qui me plonge dans une émotion négative désagréable, comme si je me noyais dans un verre d’eau .

Je n’ai pas de recul, les idées arrivent et s’imbriquent les unes aux autres et forment un énorme bloc qui fait barrage à ma réflexion .

Je me sens vite submergée, j’angoisse, j’ai du mal à rationaliser les tâches qui m’arrivent, alors qu’elles sont simples parfois .

Je pense le matin à tout ce que je dois faire, à comment je vais le faire et à quel point je vais mal m’y prendre pour le faire, certainement . La journée, j’accumule les pensées, je les stocke, je tente vainement de les organiser mais alors que, rien de grave ne se joue dans cette journée, je me sens parfois quand même dépassée .

Je ne suis pas souvent gentille envers moi-même, avant de faire les choses, j’ai déjà le sentiment que je vais avoir des difficultés à les faire, quand je les fais, j’ai l’impression que le monde entier me regarde et se dit que je m’y prend comme un pied . Quand c’est achevé, je ne suis le plus souvent que reproches, culpabilité du pas-assez-ci pas-assez-ça.

Je ne ressens que rarement de la fierté envers moi-même, je me focalise sur mes erreurs et pas assez sur mes victoires, aveuglée par mon stress et mes angoisses.

J’ai souvent envie d’arrêter de penser, j’aimerais pouvoir me détacher de ces pensées qui me fustigent et m’emprisonnent, je voudrais les observer de loin, les décortiquer, les analyser à distance et me rendre compte, grâce à ce recul que je ne suis pas ces pensées-là, elles ne sont que des pensées négatives et moi, je ne le suis pas .

J’ai commencé la méditation pour ces raisons, pour essayer de trouver la paix intérieure, celle qu’on fait miroiter dans les livres sur le sujet .

Cela n’a pas été un chemin tranquille, j’ai pratiqué puis abandonné, enfin dernièrement j’ai repris progressivement …

Je suis à la recherche de réponses, d’outils, j’en ai assez de me dire que je passe à côté littéralement de jolies choses sans pouvoir les saisir pleinement, la pleine conscience est mon Graal .

Je n’ai plus envie de croire que le bonheur est un état que l’on attend et qui nous tombe dessus comme par enchantement . J’ai envie de croire car au fond de moi je le sais, que le bonheur est juste là, en moi et qu’il ne demande qu’à être libéré des entraves de mes pensées complexes et blessantes .

J’ai envie de croire que je peux changer, je sais que je le peux et y croire, c’est déjà une jolie impulsion .

C’est quand même dommage de réaliser que la personne qui nous complique le plus notre quête du bonheur se trouve être justement nous-même .

J’ai envie de passer au-dessus de toutes ces pensées, je n’ai pas envie de les chasser, j’ai juste envie de les démystifier et de parvenir à vivre avec, normalement . J’ai envie de lâcher prise, d’identifier ce qui me fais souffrir, d’accepter ce qui m’angoisse, de comprendre parfaitement ce qui m’oppresse.

Je voudrais pouvoir trouver les mots pour exprimer à ceux que j’aime ces angoisses, leurs mécanismes barbares et insaisissables, mais pour cela, il me manque le recul, ce que la méditation m’apporte d’une certaine manière .

Bref, j’ai repris la méditation, j’espère pour un certain temps, pour plus longtemps que la dernière fois. Je n’espère pas me perdre en chemin, j’espère que la méditation me démontrera qui je suis et me convaincra que je n’ai pas besoin de changer pour vivre en paix, que c’est simplement la gestion de mes pensées qui est à revoir ,

Comme toute performance visée, la méditation nécessite de beaucoup d’entraînement, je vous laisse donc pour me livrer à ma séance quotidienne .

Je reviendrais vous parler, je l’espère de l’évolution de ma pratique, de ses bienfaits et de mon changement .

Et vous, vous méditez ? Comment vous y prenez-vous ? Etes-vous angoissés ? Trouvez-vous en la méditation une aide précieuse ? N’hésitez pas à partager votre vécu en commentaire .

–>Je médite avec l’application Petit Bambou en ce moment, je conseille la lecture du livre de Matthieu Ricard : L’art de la méditation qui peut être un bon point de départ pour comprendre ce qu’est cette pratique, à quoi elle sert et comment la mener à bien .

Vous trouverez ICI un autre billet que j’avais écrit sur la méditation.

Prenez soin de vous !

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s