Tatouages et clichés.


image

Ça n’est pas la première fois que j’exprime mon amour pour le tatouage sur le blog mais c’est la première fois que je décide d’y  consacrer un billet .

J’ai  très envie d’aborder pour commencer cette question que l’on  m’a  tant posée à savoir : Mais que vas-tu penser de tes tatouages quand tu seras  vieille ?

Je suis tatouée de manière très raisonnable pour le moment même si j’ai en effet prévu d’autres tatouages encore mais cela n’empêche pas cette question, surtout depuis que j’ai franchi le cap du tatouage sur le bras .

Cela me fait rire, je n’ai pas d’autre réponse que de souligner la prétention évidente de croire que les tatouages seront quelque chose de dérangeant quand on est vieux .

Évidemment, quand je serai vieille, je serai frippée et ridée, mes tatouages ne vont pas augmenter cette réalité .
Ils me rappeleront simplement plusieurs étapes de ma vie .
J’aime cette idée et elle ne me fait pas peur.

image

Ai-je peur de regretter ?

Je sais pour en avoir fait l’expérience qu’il est possible de regretter un tatouage ( ou plutôt un choix de tatoueur ) mais aujourd’hui, à trente ans, je suis davantage précise et assurée dans mes choix et je n’ai plus peur de regretter du tout.

Et même pour ce tatouage un peu moche (mais petit) que j’ai sur la cheville, je ne suis pas du tout convaincue que je le ferai recouvrir un jour . Je pars du principe que c’est une erreur de jeunesse, j’en ai fait d’autres et elles sont aussi ce qui fait ce que je suis aujourd’hui.

C’est en autre ce tatouage raté qui m’a conduite avec passion vers cet art en permettant une réflexion fondamentale autour du tatouage et de la raison pour laquelle j’aimais cela.


L’image du tatouage dans la société?

Le tatouage s’est vulgarisé ces dernières décennies, de plus en plus de gens possèdent un ou plusieurs tatouages mais ça n’est pas pour autant que les personnes ayant de grosses pièces ou beaucoup de tatouages apparents ne sont pas considérés comme un peu marginaux.

« Il faut être un peu fou pour oser faire ça  » … Voilà ce que l’on m’a dit un jour en parlant d’une manchette .

Pour moi, c’est une forme d’art comme une autre à laquelle je suis particulièrement sensible, j’aurai peut-être un jour (c’est prevu) les deux bras tatoués et je sais que je vais devoir assumer ce choix .

Je l’assume déjà, avoir le bras tatoué au travail quand on est instit’, ça n’est pas forcément oser se montrer en manches courtes car au fond je peux être une bonne maîtresse en étant tatouée. Je l’assume en m’habillant en fonction, afin de ne pas le/les montrer.

Non, ça ne veut pas dire que je me cache, ça veut simplement dire que je n’ai pas envie d’avoir une étiquette, pas envie d’être définie aux yeux des gens juste par mes tatouages .

J’ai prévu de faire un peu de shopping prochainement et je sais que je vais attendre ma prochaine séance de tatouage (intérieur du bras gauche) pour le faire .

J’aime voir mes tatouages, j’aime porter des vêtements qui les mettent en valeur car d’une certaine manière j’en suis fière mais j’ai tout le temps de faire ça en dehors de mes heures de classe .


Et l’éternelle question : Pourquoi ??

A cette question, il m’est toujours difficile de répondre sans y penser longuement .
Elle est posée par les personnes qui sont à mille lieux de compendre, qui n’apprécient pas l’art du tatouage et se demandent tout simplement l’intérêt d’une telle pratique .

Je vous propose de lire pour vous donner une idée de mon point de vue cet extrait du livre The Tatoorialist que j’affectionne tour particulièrement.

image

Pour ma part l’aspect artistique pur et aussi forte que la symbolique . J’ai des tatouages qui ont des symboliques très fortes pour moi aujourd’hui mais je n’exclue pas de me faire un jour un tatouage juste pour la beauté de l’oeuvre .

Il y a également quelque chose de notoire en ce qui concerne le rapport que j’entretiens avec mon propre corps, me tatouer le corps m’aide plus encore à l’accepter et à l’aimer .

Le style de tatouage que je préfère est le old school, j’aime le floral aussi ce sont deux genre complètement différents mais ça ne me pose aucun problème . J’ai deux lettrages également … en fait j’aime beaucoup de choses et j’espère encore découvrir plein d’artistes et de styles… Aurons nous la chance d’aller au Mondial du tatouage l’année prochaine ? ☺

Et vous quel est votre rapport au tatouage ?

image

Publicités

8 réflexions sur “Tatouages et clichés.

  1. Oh super article sur le tatouage…
    J’ai bien envie de partager avec toi ma vision des choses. Alors, je ne suis pas (encore) tatouée… J’en ai vraiment envie, mais c’est plus qu’une envie même, presque un besoin peut être.
    J’aime le tatouage, parce que c’est un art avant tout qui me parle beaucoup, il y a vraiment des artistes tatoueurs incroyables. Pour moi, le tatouage doit également signifier quelque chose, je ne pense pas me tatouer juste pour la beauté, mais surtout pour le symbole qu’il portera. Je voudrais me tatouer quelque chose pour le souvenir de mon père, la naissance de mon fils, et plus tard mon mariage. C’est les 3 principaux, sur lesquels je travaille doucement aux recherches pour le moment. C’est là où c’est important, j’ai l’impression d’avoir besoin de le graver sur moi, et dans mon âme, pour à jamais les avoir avec moi.
    Bon mon problème étant que j’ai un peur terrible des aiguilles, et de tout ce qui rentre sous la peau. C’est pour quoi, ça risque de me prendre beaucoup de temps avant de me lancer, mais le besoin est si fort en même temps… Je recueille donc tous les témoignages des personnes douillettes, et peureuses qui ont des tatouages 😉

    Sinon, je te rejoins encore une fois, sur à peu près tout tes points de vue je pense… L’âge n’a rien à voir avec les tatouages, ça sera juste des vieux tatouages, c’est justement ça la beauté aussi, ces morceaux d’histoire…

    Sinon, je ne peux que te conseiller de lire « Je te retrouverais » de John Irving, qui se déroule un peu dans le monde du tatouage, c’est un de mes auteurs préférés, et ce livre je l’ai adoré 🙂

    Ravie de te lire en tout cas !

  2. Très bel article où je me reconnais… Et alors l’article en photo c’est exactement ça…
    J’ai 7 tatouages, chacun pour un moment, une étape, un passage…
    Et je pense à d’autres, car il y a un côté addictif aussi je trouve…
    D’un côté les tatouages se démocratisent, voire se « beaufisent » mon goût car toute la nouvelle génération est tatouée…De l’autre, cela reste quand même comme un « cercle » dans lequel rentrer veut quand même encore dire que tu t’affranchis et te marginalise un peu…

  3. Je ne suis pas tatouée, et ne le serai sans doute jamais. L’idée de graver dans sa peau un moment important de sa vie, c’est très intéressant et complètement juste, mais curieusement j’ai peur qu’au bout d’un moment le tatouage choisi même avec beaucoup de soin ne me corresponde plus, même comme souvenir d’un moment précis. Alors, je préfère m’abstenir que de regretter. Par contre, j’adore me faire plaisir avec de l’éphémère, qui dure trois semaines max, je trace souvent des symboles ésotériques, entre autres, dont je ressens le besoin à un moment précis, mais qui n’ont pas leur place, d’un point de vue énergétique, de façon permanente sur ma peau. Et par contre, je trouve ça magnifique sur les autres, plus que certains bijoux, car il y a de belles oeuvres d’art, et voir une oeuvre d’art en vie, quoi de mieux ?
    À propos d’enseignants tatoués, personnellement en tant que parent, je ne porterais pas de jugement négatif si les enseignant-es de mon fils sont tatoué-es, et peut-être certain-e-s le sont mais ils font comme toi, et le dissimulent. Tout ce qui m’importe, c’est la compétence et la qualité de la relation avec les élèves. Ça serait d’ailleurs intéressant d’en discuter avec les enfants, voir comment ils perçoivent le tatouage, et savoir ce qu’ils en pensent, que des adultes qui travaillent avec eux, en aient, ou pas. Il y a un maître remplaçant qui vient de temps en temps à l’école primaire de mon fils, il a un style un peu biker et pas mal de tatouages qu’il ne cherche nullement à dissimuler. Les enfants l’apprécient beaucoup car c’est un bon enseignant, et n’ont aucun a-priori sur son style et donc ses tatouages. Pas mal d’adultes devraient en prendre de la graine, et regarder la personne et les compétences avant tout.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s