Let’s talking about this final ride.


Une série soignée et précise du début à la fin.

Une série soignée et précise du début à la fin.

Je vous en parlais ICI, il y a tout juste une semaine, j’attendais le dernier épisode des Sons Of Anarchy avec grande impatience mais en même temps, je n’étais pas prête pour ce  point final.

J’étais persuadée que Jax allait mourir, j’étais dévastée par cette idée pour diverses raisons :

  • C’est Jax Teller et Jax Teller se sort toujours de tous les problèmes qu’il rencontre, il ne peut pas mourir .
  • Tout cette merde qui arrive dans la saison 7, est la conséquence du meurtre de Tara et surtout du mensonge inventé par Gemma et Juice concernant les chinois; l’un d’entre eux étant supposé être le meurtrier de Tara, on peut aisément se laisser à rêver que, sans tout cela, Jax aurait changé, le sort s’acharne, il ne mérite pas de mourir, c’est un gangster mais I don’t give a shit, il ne mérite pas de mourir comment ça je l’ai déjà dit ? .
  • L’idée de penser ses fils sans Papa, alors qu’ils viennent juste de perdre leur mère ( oui il y a Wendy mais c’est pas pareil je te dis), c’est juste trop dur à supporter .

J’avais raison, Jax est mort et Kurt Sutter nous a offert la plus merveilleuse fin de série que je n’ai jamais vu .

Cet épisode est une succession de moments clefs, de temps forts, pour Jax mais aussi pour tout un tas d’autres personnages .

J’ai beaucoup pleuré pour cet épisode, Voir Jax brûler tous les manuscrits de son père et les siens, ceux qu’il avait prévu de donner à Abel et Thomas, le voir enfiler les bottes de JT et demander que la fameuse moto de son père soit réparée…

Il s’est également rendu sur les tombes de Tara et Opie, y laissant ses bagues; son alliance pour sa femme et ses bagues « SONS » pour son meilleur ami .

Il a eu une conversation avec Néro qui m’a fait mouiller mon oreiller de tristesse, il a dit Adieu à ses fils et à Wendy.

Néro n’hésite pas une seconde à prendre les garçons sous son aile alors que l’homme qu’il en face de lui n’est autre celui qui a tué la femme qu’il aimait . Il a été certes dévasté en apprenant  les agissements de Gemma mais tout pousse à croire que Néro est un homme déchiré et encore amoureux .

Wendy, elle ne se doute de rien en ce qui concerne le drame qui est en train de se préparer . Elle est laissée à l’écart depuis quelques épisodes car elle ne sait absolument rien, Jax veut protéger ses garçons et comme c’est elle qui s’en occupe désormais, il ne peut pas se permettre de tout lui dire, il préfèrera demander à Néro de lui expliquer tout une fois qu’ils seront partis dans sa ferme. Tant de choses à assumer pour Néro…

Chialade.

Chialade.

Et surtout, il a croisé à nouveau cette femme qui vit dans la rue, qui n’est autre que la Mort elle-même je pense . Il lui avait donné dans une saison passée une couverture, cette dernière lui rend dans le dernier épisode en lui disant : « It’s time ». (Il est donc temps de mourir, son heure est arrivée, voilà le sens de ce message à mon sens).

Autant de faits qui laissaient présager avant même le milieu de l’épisode que Jax avait pris une décision, la plus important de sa trop courte vie .

Il a voulu rendre justice à sa femme en allant dire à  Patterson qui était à l’origine de sa mort en réalité, non pas un homme de Lin mais sa mère.

Petite citation fétiche :

 Patterson : But Jackson, what happened at the end of the day ?

Jax : Bad guys loose.

Tout ce qui se passe au sein du Club est également déchirant, la scène sur le toit entre Chibs et Jax est bouleversante notamment .

Chibs devient plus sombre dans cet épisode et agit comme s’il n’avait plus rien à perdre, la conversation qu’il a avec la Shérif, qui vire à la menace en est la preuve .

J’ai tellement pleuré de voir à quel point les règles du Club étaient les règles et qu’il fallait les respecter coûte que coûte.

En effet, aucun membre de Samcro n’essaye de dissuader Jax, ils le respectent trop pour ça, il reste le président jusqu’au bout.

J'ai chialé comme un bébé.

J’ai chialé comme un bébé.

Il y a ce moment où les membres du club passent de l’autre côté et comprennent qu’évidemment, Jax n’a pas prévu de « partir » mais de mettre fin à ses jours, j’ai le sentiment, que Chibs a été informé de cette terrible décision sur le toit donc avant les autres qui eux ne le réalisent à mon sens qu’au départ de Jax  sur la moto de son père après que le Club ait fait semblant de lui tirer dessus, Happ’ prend donc une balle dans le bras ce qui permettra à Samcro de raconter que Jax s’est défendu quand le moment de rencontrer Mayhem est arrivé .

J’ai toujours beaucoup aimé le personnage de Chucky ( I ACCEPT THAT :)) et comprendre que c’est lui, que toute le monde prend pour un idiot qui a été le premier à réaliser que cette journée allait être dramatique pour Jax, je trouve que c’est génial…

Je dois dire aujourd’hui que jamais je n’aurai pu imaginer de fin plus parfaite . Chaque minute de cet épisode final est porteur de sens, chaque seconde compte, chaque acte est important et précis.

Faire  d’un anti-héros comme Jax Teller, un meurtrier, Jésus lui-même, ça n’est pas donné à tout le monde .

Kurt Sutter l’a fait ! Il a fait de Jax celui qui se sacrifie pour les siens.

Il a appris que son père a pris cette terrible décision avant lui, à son tour, il peut dire qu’il est trop tard pour lui, il a essayé de sortir Samcro de l’illégalité mais rien de ce qu’il n’avait prévu n’a pu voir le jour comme prévu, la mort de Tara ainsi que l’esprit de vengeance absolue qui l’a suivi a tout chamboulé .

Il brûle tous les manuscrits car il refuse que l’un de ses fils ne puisse avoir de bons sentiments envers lui, il veut que ses fils le détestent, qu’il n’y ai aucune trace de sa volonté échouée de changer Samcro car il sait désormais que le changement n’est pas possible, il est trop tard, il refuse pour eux le même destin que lui.

Cependant, dans cet épisode, le fantôme de Gemma rôde, en effet, nous voyons Abel à l’arrière de la voiture jouant avec la bague « SON » entre ses doigts. Cette bague lui avait été donnée par sa grand-mère à travers le grillage de l’école, juste avant son départ pour la maison de retraite de son père, sachant pertinemment que la mort l’attendait ( elle a par ailleurs croisé la SDF elle aussi dans cet épisode). Ainsi tout pousse à croire que, comme le disait Gemma au fantôme de Tara, il est déjà trop tard pour Abel, elle disait le voir dans ses yeux .

Cette idée de fatalité et de déterminisme est fascinante, comme si le sacrifice de Jax ne suffirait malheureusement pas à sauver Abel, qu’il est déjà trop tard pour lui aussi .

Ainsi, pour la première fois de sa vie, Jax prend une décision qu’il sait  être la bonne  et l’ultime, une décision qu’il est soulagé de prendre .

En effet, passé le moment des larmes et du désespoir  lors de sa mort, je dois dire qu’en observant son visage détendu, accueillant la mort à bras ouvert (les bras en croix comme le Christ) , je pense qu’il a enfin atteint la paix. Je vous met un lien très intéressant sur la question de la métaphore Christique.  ICI .

Jax en paix, quelques secondes avant de mourir.

Jax en paix, quelques secondes avant de mourir.

Il en est fini de la violence en escalade, elle est arrivée à son paroxysme et avec sa mort, tout s’arrêtera .

Je suis restée scotchée par tant de beauté et de précision, une série qui est bien enrobée et bien terminée, qui ne laisse pas les fans sur leur fin .

En étant fan des Sons of Anarchy, j’ai le sentiment que l’on prend part à quelque chose, que l’on s’immisce dans les sentiments les plus profonds des personnages et que l’on s’identifie davantage que dans d’autres séries.

Kurt Sutter est vraiment parvenu à faire une série différente qui apportait vraiment quelque chose de plus que les autres .

Bref, Sons of Anarchy est un drame psychologique absolument dément et Kurt Sutter est tout simplement un génie .

Je me demande si le sacrifice de Jax sera suffisant pour sauver Samcro et ses fils .

Je me demande comment va tourner le Club sans Jax.

Je me demande si vraiment tout est réglé dans la rue.

Je me demande quelle série je vais pouvoir commencer après la claque que je viens de me prendre …

Je rêve d’un spinoff et cette possibilité n’est pas exclue par les réalisateurs,  pourquoi pas une série sur les débuts des First Nine par exemple… ça serait donc davantage un prequel mais bon bref, on en veut encore et encore des motards canons et torturés, Kurt please <3.

Je vous laisse avec « the Sons of Anarchy Cast thanks the fans » …n’oubliez pas les mouchoirs…

Une dernière pour la fin ? Inside the Final Ride :

http://cms.springboardplatform.com/previews/677/video/1246075/0/0/1

N’hésitez pas à réagir à ce billet en laissant un commentaire, je reviendrai vous parler bientôt sur le même thème, de toutes les musiques démentes que j’ai pu découvrir grâce à cette série !

A bientôt !

Noémie

Sources des photos : ICI .

Publicités

4 réflexions sur “Let’s talking about this final ride.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s