Peur de la mort.


Une ancienne photo de P'tit Pois ...

Une ancienne photo de P’tit Pois …

 

(Cliquez sur la vidéo en bas, pour être dans l’ambiance, j’ai écrit ce billet en endormant Mini et en écoutant cette musique <3).

Avant vous, je crois bien que je n’y pensais jamais .

Je me rappelle d’une conversation que j’avais eu avec Papi sous le porche de la maison, je lui avais demandé de quoi il avait peur, il m’avait dit qu’il avait peur de la mort .

J’étais jeune et en construction, cette réponse ne m’a pas réellement bouleversée car je me disais qu’avoir peur de la mort, c’est bien normal au fond, même si moi, avant vous, je n’ai jamais ressenti cette peur .

Je pense souvent à ce qu’il adviendrait de vous sans moi, et alors, m’envahit une indescriptible nausée.

J’ai peur de perdre, tout ce que j’ai, tout ce que j’ai construit, tout ce que je suis, à chaque moment de bonheur, cette peur se dresse dans l’ombre et me rappelle à l’ordre.

Suis-je trop heureuse ?

J’ai peur quand Papa ne répond pas au téléphone, j’ai bientôt davantage peur que lui alors qu’avant vous, sans aucun doute, c’était lui, le mec inquiet.

J’ai peur quand, pour quelques millisecondes, vous ne vous retournez pas quand je pose ma main sur votre petit dos encore tiédi par le sommeil.

J’ai peur quand je pense au temps qui passe, je n’ai pas peur de vieillir, j’ai peur de la mort . Précisément.

Oui, j’ai peur de la mort, peur de pas être là pour vous, peur que tout s’arrête.

Suis-je névrosée ?

Je me demande ce qui ne va pas chez moi, je me demande si tout le monde ressent cela un jour ou l’autre, je me demande ce que  Papi veut dire quand il dit qu’il se sent tranquillisé, aujourd’hui.

N’a t-il plus peur, lui ?

Aurais-je toujours peur, moi ?

Il n’y a pas un jour sans que je ne pense à ça, depuis vous .

J’ai envie de vous le dire, pas pour vous faire culpabiliser ou vous faire peur mais juste parce que je crois que tout cela a un sens .

Vous avez besoin de moi, quoi que je fasse, je crois que le temps n’y fera rien, vous aurez toujours besoin de moi.

Je me sens gonflée de fierté face à cette tâche, certains jours, je m’en sens débordée mais surtout, je me sens indispensable et irremplaçable, cela me donne un vertige agréable mais  aussi de terribles angoisses .

J’ai peur de la mort, peur du mal que je ferais si elle m’emporte . Pour vous, pour Papa.

Je n’ai jamais eu aussi peur, je n’ai jamais eu autant envie en même temps .

Envie de vivre, de profiter de chaque instant de vous, de nous, de Papa, de tout,  de me rendre indispensable , d’essayer d’être la maman que je veux être, de dire pardon et de m’expliquer, de vous dire que je vous aime et que vous êtes des personnes importantes.

Je pense à la mort tous les jours, au moins une fois, je prends une grande respiration qui semble dire juste « Tu es là, pour le moment, alors profite », l’air s’échappe de ma bouche avec cette vilaine pensée qui me quittera… jusqu’à demain.

Je hais ce sentiment mais j’essaye de l’apprivoiser, je profite à 70 % de mes moments de bonheur mais contre toute attente,  j’ai le sentiment de vivre au ralenti, comme dans du coton,  plus sensible et plus fragile, comme plus consciente et plus vivante .

Personne ne m’a fait découvrir cette peur avant vous, mais quand je suis entre vous deux sur le canapé, vos petites têtes collées-serrées contre ma poitrine, personne ne me fait davantage oublier la peur au profit de la magie .

 

Musique extraordinaire d’Ed Sheeran, découverte ( et aussitôt téléchargée) dans l’avant dernier épisode des Sons of Anarchy.

 

 

 

Publicités

10 réflexions sur “Peur de la mort.

  1. Quel bel article! J’ai toujours eu peur de la mort… l’ayant cotoyé de très près à l’âge de 6 ans. Mais depuis que je suis maman, c’est encore pire. J’ai même peur de conduire car peur d’avoir un accident et qu’il nous arrive quelque chose, à eux, à moi. Je ferais-je sans eux? et eux sans moi? Pfiou ça me donne les larmes aux yeux rien que d’y penser encore là tout de suite. J’y pense chaque jour, j’ai peur chaque jour aussi!

  2. Très juste. Pour ma part ce n’est pas tellement de ma mort dont j’ai peur mais je suis terrorisée par la leur. Je suis tjs flippée qu’il leur arrive une catastrophe. Alors pareil, je prends une grande inspiration et j’essaye de chasser cette vilaine pensée quotidienne.

  3. Merci encore pour ce beau billet auquel je m’identifie encore une fois…

    Peur de la mort, dans le sens peur de partir, de laisser mes enfants et de ne plus pouvoir être là pour eux, répondre à leurs besoins, leurs attentes, les rassurer, les amuser, les couver… Peur de manquer tout ce qu’il me reste à partager, découvrir et apprendre avec eux…

  4. J’ai plus peur de laisser à ma fille tout ce qu’il faut… partir au bon moment en somme, se dire qu’il en existe un… Je crois que c’est peut etre ça le plus dur en tant que parents…

  5. J’ai peur de la mort aussi et j’y pense beaucoup trop souvent. J’ai cette peur depuis qu’Ethan est là (il a 4 ans) et encore plus depuis le décès de ma maman il y a 2 ans (mon papa est décédé aussi depuis 7 ans et demi). Enfin quelque part ça me rassure de lire que je ne suis pas la seule à être hantée par la mort. Je ne peux imaginer mon fils grandir sans moi, sans que je sois là pour l’aider à traverser la vie.

  6. Pingback: Le virage 2014. | La maman des P'tits Pois

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s