Lettre ouverte à la fille que j’étais … à vingt ans.


blog

Le cerisier chinois, symbole de vie, en constante évolution, de croissance et de prospérité… Bientôt sur mon bras .

CLIQUEZ MOI :

Je suis toi, j’ai trente ans demain et j’ai des tas de trucs à te dire .

Déjà, professionnellement,  ce que tu fais en ce moment est à des années lumière du métier que tu feras d’ici quelques années .
Tu ne  le sais pas encore mais en fait, t’es un peu (beaucoup) paumée de ce côté là, tu attends le déclic et je sais bien que ça t’inquiète fortement mais vraiment il te faut encore un tout petit peu de patience et surtout de sensibilité, tu vas t’ouvrir et réaliser que ce que tu fais n’est pas pour toi .  Tu vas même trouvé ta véritable vocation et cette nouvelle stabilité va changer ta vie sous des tas d’aspects .

Je voulais te dire ensuite  que même si tu dois me prendre pour une dingue quand tu liras ceci, un jour, il y aura un homme qui te prouvera que tu es belle comme tu es, que tu n’as pas besoin de te changer, de paraître une autre pour être attirante ou tout juste digne d’amour .
Encore plus fou, je veux pas gâcher toutes les surprises que te réserve la vie mais cet homme là dont je parle, tu le connais déjà, bien même et lui, il t’aime déjà, il vit sa vie bien sûr mais il espère et au fond il t’attend, toi car il  sait, (et toi aussi car une fois tu l’as dit en te marrant) que  tu es son âme sœur .

Il est toujours là, il est drôle, touchant et mystérieux, tu ne sais pas pourquoi mais l’idée de vivre sans lui est impossible pour toi. Il y a une raison à tout ça et une bonne, il sera ton guide ce type et même que ça sera gravé dans ta peau . C’est le destin ma grande !

Ce con avec qui tu perds ton temps, il ne changera jamais, aucun engagement ni anneau ne t’attend malgré toutes ces années. Juste des mensonges et des déceptions, toujours les mêmes . Arrête de croire à l’impossible, arrête de de te modeler pour lui, tu ne sais même plus qui tu es en fin de compte .
Tu mérites tellement mieux, tu mérites d’être aimer autant que tu es capable d’aimer, cela t’attend bientôt, tu auras la force de tout plaquer, tu auras cette chance, elle est toute proche, il est tout près .
Même si toutes ces années partagées avec lui, tu les regretteras d’ici peu,ne t’inquiète pas le bonheur qui t’attend effacera tout ça.

Il effacera aussi tes paroles radicales sur les enfants et sur le fait de ne pas en avoir .
Tu penses que tu ne veux jamais avoir d’enfant car tu ne t’en sens pas capable mais tu vas le faire crois moi, et même deux fois . Je ne dis pas que tu seras parfaite mais personne ne l’ai alors nous emmerde pas avec ton perfectionnisme qui te gâche la vie, qui me la gâche aussi  encore quelques fois .

Les enfants ça sera même ta vie, tant ta vie personnelle que professionnelle alors laisse moi te dire que tu te trompes pas mal sur ce qui se passes dans ta tête.

Toi qui déteste entendre parler de mariage, marquée par les divorces de tes parents sache que tu le diras un jour ce « OUI pour la vie », sans crainte et sans doute, comme s’ils n’avaient jamais existé.

Pitié mais arrête de t’habiller à la mode ( d’essayer tout du moins) ou comme une bimbo quand tu sors tu as l’air déguisée et au fond de toi,  tu le sens que ça n’est pas toi.
Tu crois que c’est ça une femme, les talons, les fringues sexy, le maquillage à outrance mais t’as rien compris.

Tu seras femme un jour, tu seras belle un jour sans tout ça, seulement quand tu auras accepté celle que tu es, quand tu ne seras plus sous l’influence des autres, quand tu arrêteras de croire que ce sont toujours les autres qui doivent être la référence . La seule référence pour toi, ça doit être toi-même, celle qui existe en dedans, l’insoupçonnable toi, qui n’attend que d’être libérée, elle le sera en majeure partie grâce à l’homme dont je t’ai parlé plus haut.

Dans dix ans, t’en auras rien à foutre de sortir pas maquillée, et cela ne voudra pas dire que tu ne prendra pas soin de toi. De la même manière, tu n’auras plus une attaque en voyant ta tronche du matin dans le miroir car il y a une chose qui aura changé : tu te seras acceptée, tu auras un profond respect pour toi même, tu t’aimeras tout simplement . Tu arrêteras de dépenser une fortune dans les fringues, pas juste car tu vas être un peu fauchée certaines années, mais juste car ça va devenir secondaire. Tu t’habilleras comme tu veux, tu t’en taperas des modes ou des tendances, tu seras toi, un point c’est tout .

Je t’en supplie d’ailleurs, arrête les massacres capillaires, les décoloration, les colorations, les coupes en tout genre… C’est pas grave de ne pas changer si toi tu n’en a pas envie tu sais, tu passes pour quelqu’un d’instable alors que tu es juste quelqu’un de fragile qui n’a pas une once de confiance en elle .

Tu viens juste de prendre rendez-vous pour un second tatouage, loin de moi l’idée de de déconseiller de te faire un second tatouage, ça serait malvenu, car dans dix ans tu te feras tatouer la moitié du bras …. Disons que le choix du tatoueur n’est pas franchement adapté et que vraiment tu vas le regretter . Imagine toi, tu auras cinq tatouages dans dix ans mais celui dont je te parle, tu seras obligée de le faire recouvrir, ça serait con hein?

Je ne te dis pas qu’en dix ans, tu vas changer du tout au tout,  que tous tes problèmes vont s’arranger d’un coup de baguette magique mais ce que je peux te dire c’est que clairement il y a plein de  choses que tu crois savoir sur toi qui sont erronées par l’influence que les autres peuvent avoir sur toi.

Il y a des choses qui ne changeront pas, tu seras toujours bordélique, même si tu feras des efforts pour tes mioches, tu seras toujours une personne angoissée, tu rongeras toujours tes ongles mais rassure toi, tu ne te disputeras plus avec ta mère, plus jamais depuis dix ans, ça doit bien vouloir dire que tu vas devenir vraiment adulte . Tu seras toujours émotive, il y a aura  des nouvelles chansons qui te feront chialer et hérisser les poils de bras ( comme celle en haut de la lettre), en plus de ça comme tu vas devenir mère, tout ce qui concernera tes gosses vas mouiller tes yeux .

Dans dix ans tu te sentiras tout autant jeune et inexpérimentée, tu auras des autres doutes que ceux que tu éprouves aujourd’hui mais il y en aura davantage encore . Tu seras toujours une femme-enfant, utopiste, écorchée vive et naïve mais ce qui changera, c’est que tu en auras conscience que tu n’auras plus vraiment l’envie de changer .

Voilà, c’est un peu brouillon mais j’avais juste envie de te rassurer, tu es tellement inquiète au sujet de ton avenir …

Sache que lorsque je pense à toi, j’ai vraiment le sentiment que c’était dans une autre vie .

Sache que quand je pense à ces dix années qui nous sépare, je suis incroyablement fière de nous.

Sache que si la vie n’est pas un conte de fées, ça y ressemblera quand même vachement pour toi dans peu de temps .

30 ans

Publicités

13 réflexions sur “Lettre ouverte à la fille que j’étais … à vingt ans.

  1. Punaise…je l’ai les 30 ans, déjà passé mais j’aimerais reussir a me dire ce genre de choses dans 10 ans…la vie pro, la confiance surtout, certaines autres choses aussi..

    c’est en tout une belle façon de faire le point avant d attaquer une dizaine toute neuve, comme une nouvelle page encore a ecrire..enfin une..non, pleins !!!
    Et une jolie manière de se souhaiter un bon anniversaire 😛

  2. Bonjour Noémie.
    Je voulais simplement te dire que je trouve ton blog touchant et que c’est une jolie découverte pour moi. Je vais à présent le suivre attentivement et avec plaisir, à bientôt et bon anniversaire !
    Une autre Nouillémie. 🙂

  3. Pingback: Le virage 2014. | La maman des P'tits Pois

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s