Ta déclaration


.

IMG_5181-4.JPG

C’est mon ami Maman .

Voilà tes mots à toi, tout simples et si beaux assemblés ensemble, avec une bouche entre-ouverte dévoilant tes jolies dents .

Pythagore lui,  disait : « Un ami, c’est un autre moi ».

Donc voilà, tout simplement, ce soir tu m’as dit que j’étais ton amie et venant de toi je peux te dire que ça compte et que ça n’est pas tombé dans l’oreille d’une sourde.

C’est vrai, t’as raison, je suis belle et bien ton amie au fond, t’es pas si loin de la vérité .

Je suis ton amie parce que j’ai toujours été là pour toi et je le serai toujours et pas seulement parce que je n’ai pas le choix.

Je suis ton amie parce que je t’encourage quand tu crois dur comme fer à des trucs fous, je t’aide même à réaliser tes souhaits complexes et ambitieux. Ouais, un jour toi et moi, on a même essayé d’attraper  la lune ensemble, il faut avouer que ça n’est pas rien tout de même.

Je suis ton amie car je t’aime d’un amour fusionnel et inconditionnel.

Je suis ton amie car ta présence me plaît, même quand tu cries trop et que tu fais pipi sur mes chaussons.

Je suis ton amie car j’adore quand on cause ensemble et qu’on refait le monde, que tu me demandes pourquoi Bébé jaguar n’est pas en mission avec Diego au Pôle Nord, que ma réponse ne te satisfait pas tant que ça car vraiment « c’est trop triste car il est trop mignon Bébé Jaguar Maman », attend mais je te comprends trop, t’as raison, Diego sans Bébé Jaguar même au Pôle Nord, c’est pas pensable .

 

Je suis ton amie car même si tu t’opposes à moi, le plus naturellement du monde, j’essaye de tout faire pour ne pas le prendre pour moi. Je cherche des stratégies pour te rallier à mes idées, pour te ramener à la raison, mais sache qu’avec toi, il n’est pas facile d’argumenter .

Je suis ton amie si tu le dis, je suis tout ce que tu veux quand je perçois dans tes mots que tu comprends la vague d’amour qui me submerge pour la seconde fois depuis le jour de ta naissance .

Toi, ma tornade, ma cerise sur le gâteau .

 

Je suis ton amie même si certains jours tu es un sacré boulet, avec tes colères et tes NON pour tout et rien. Je patiente, je me connecte à toi pour te raisonner et après ça, quand tu lâches prise, je sais que ton regard qui me fixe en dit long sur la force de notre « amitié ».

Avec ton regard, tu me dis « merci », merci de t’avoir compris et apaisé, consolé et câliné.

 

Je crois que ce soir, l’émotion s’est vu dans mes yeux quand tu m’as offert cette déclaration, surtout qu’en pleine crise d’opposition, on a envie de tout sauf d’être l’ami de sa mère, sauf si on comprend qu’elle n’est pas là pour nous mettre des bâtons dans les roues quand on se rend soudain compte qu’ on est finalement pas tout-puissant, mais qu’au contraire elle nous aide à gérer cette réalité aussi doucement que possible. Je caresse le doux espoir que nous sommes connectés sur ce point et même si l’harmonie ne saute pas toujours aux yeux, je veux croire qu’elle brille dans nos cœurs.

 

Je t’aime infiniment et éperdument, je te rassure mon pote, je serai toujours là pour toi.

 

Merci pour tes mots, ta spontanéité, ta fraîcheur, celle que tu m’as donnée ce soir en même temps que ces quelques mots qui ont remplis mon cœur de bonheur

Publicités

Une réflexion sur “Ta déclaration

  1. Pingback: Le virage 2014. | La maman des P'tits Pois

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s