Breaking niouz #1


améliepoulain

« Le bonheur c’est …. Danser sous la pluie »

La rentrée a été synonyme de course, mais là, je ne t’apprends rien d’incroyable tu me diras .

Une course organisée, dédiée au linge qu’il faut trier, laver, étendre et ranger tous les soirs ou presque car désormais, il n’y a plus de journée pour traîner au milieu de la semaine où il n’est pas grave d’être mal sapée.

Il y a les repas à cuisiner à l’arrach’ entre le bain, l’aspi, les toilettes  et les preps’.

Il y a le réveil à six heures du matin qui pique les yeux, même que le samedi et la dimanche, c’est six heures trente et que ça fait mal, encore plus que la semaine.

Mini m’en veut un peu que je bosse, il m’a boudé toute la première semaine, refus de bisous quand il partait avec le Chef le matin, il disait même que j’étais méchante. J’aurais pas du culpabiliser, je le sais, j’aurai pas du….
A part ça, Il nous fait la pire crise d’opposition de l’histoire, c’est pas du coton c’est moi qui te le dis 🙂 .

J’ai eu beaucoup de mal quand j’ai réalisé le peu de moment que je passais avec mes enfants dans une journée, j’ai eu encore plus de mal quand j’ai réalisé le temps passé à devoir faire la police pour les séparer. Je sais que c’est normal mais j’ai pas peur de dire que j’en souffre . Je me sens impuissante et je culpabilise tellement, je voudrais juste qu’on arrive à être heureux ensemble dans le court temps qu’il nous reste à quatre dans une journée. Je bosse dur tous les midis pour ne pas avoir à bosser à la maison le soir… Mais même si je me rends des plus disponible, ça ne fonctionne pas .  Bref, ce sont deux frères et je sais que je dois relativiser car ce n’est pas près de s’arrêter …

Voyons le positif, cela rend les moments de tendresse encore plus forts, encore plus émouvants et troublants, ils me boostent et me font tenir, me font me dire qu’au fond, ça n’est rien de grave.

P’tit Pois adore l’école, après une rentrée des plus triste pour lui, isolé dans une classe alors que tous ces copains étaient dans une autre, il m’épate par le plaisir non dissimulé qu’il prend à aller à l’école, il adore sa maîtresse et les moyens, c’est vraiment trop bien qu’il me dit .

Mini adore sa nounou, et c’est un énorme soulagement pour nous car le mode de garde par une assistante maternelle était inédit pour nous jusque là, je crois qu’on a vraiment trouvé une perle rare .

Moi, j’ai démarré l’année sur un remplacement de deux semaines et demi dans une école que je connais, avec des collègues que j’apprécie, parmi eux, j’apprends plein de choses, entre midi on se marre bien . Les élèves, ceux que j’avais eu il y a deux ans, ont bien grandi, nous avons eu beaucoup de bonheur à travailler à nouveau ensemble . C’est chouette tout ça mais jeudi, c’est fini, je me demande où je vais être envoyée… Mais moi aussi,  comme mon fils, j’ai dépassé le stress de la rentrée et je suis assez sereine de ce côté là.

Les journées sont longues mais les semaines passent vite, j’ai un sentiment désagréable de louper des trucs, et ça ne fait que quinze jours, je suis un peu triste parfois mais ça ne dure pas car j’aime mon travail et quand j’y suis, je m’y plonge intégralement . Ça ne dure pas, aussi car je pense aux vacances que je vais passer avec mes enfants, je compte les semaines, non je n’ai pas de honte à l’avouer .

Niveau série, j’ai repris les Sons of Anarchy, et sans en rajouter je pense que cette saison va être des plus marquante à en juger par le premier épisode . J’attends avec impatience Walking Dead en octobre évidemment, et avant ça, Agents of Shield dans neuf petits jours !

Je vais commencer le tome 3 de la série La communauté du Sud, et je dois dire que vraiment j’adore, le Bit-Lit, genre littéraire inconnu pour moi il y a peu, me réconcilie avec la lecture en général. J’avoue que j’avance très lentement car, chaque soir, je tombe de fatigue mais je perds pas espoir, je vais prendre le rythme :).

J’en profite aussi pour vous dire que mon retour au shampoing ne me satisfait pas du tout alors c’est officiel, je vais repartir sur une routine No-Poo. Ça fait genre la meuf jamais contente mais c’est pas genre en fait, c’est ça . Une meuf quoi :-).

Je suis vraiment absente sur le blog en ce moment et je m’en excuse, j’ai pourtant tellement envie d’écrire mais je manque cruellement de temps .

Je vous laisse avec une vidéo qui m’a touché énormément cette semaine, de Solange te parle.  Pourquoi pas la regarder ? Pourquoi ne pas l’envoyer par mail à quelqu’un à qui vous n’osez pas dire « Je t’aime » ?

 

 

Bonne semaine à tous !

Noémie .

Publicités

Une réflexion sur “Breaking niouz #1

  1. zen zen !!!! j’ai appris à distinguer ma vie de maman, de ma vie professionnelle, de ma vie de femme … et j’ai arrété de culpabiliser sur le temps que l’on passe ou pas avec ses petits « lardons ». l’essentiel est d’être disponible, qu’ils sachent qu’en cas de pépin, papa, maman, sont là. bises à toi et à tes petits

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s