Le jour d’avant .


vacances

Les valises ouvertes dans lesquelles il manque quelques trucs qui sèchent au soleil trainent dans les chambres.

La machine n’arrête pas de tourner .

Les parents sont affairés, les enfants sont énervés.

Les enfants ont hâte de partir, les parents appréhendent le voyage. C’est comme ça dans toutes les familles, le jour d’avant.

Mais ils sont d’accord sur un point, ils aimeraient faire un bon dans le temps et déjà être samedi midi, face à la mer, à prendre une claque de bonheur .

Il y a toutes ces petites choses à faire que l’on ne peut faire qu’au dernier moment, que les parents aimeraient faire pour s’avancer et avoir l’esprit léger mais ils ne peuvent pas car le dernier moment, c’est demain.

Il y a toutes ces listes; la liste de trucs à acheter, la liste des trucs à emporter qu’on a peur d’oublier .

Il y a un drive à faire que l’on sait que l’on récupèrera « tout loin » de chez nous, comme dit Mini.

Il y a moi, qui écrit ce billet au lieu de nettoyer la voiture et des P’tits Pois qui font la grève de la sieste devant Madagascar.

Ces gens ordinaires, c’est nous, demain nous partons en vacances et comme à chaque fois, il y a ces choses que l’on devra faire au dernier moment, il y aura peut-être un ou deux objets oubliés qui n’auront que peu d’importance au fond quand on y réfléchira .

On aura peut-être (sûrement) un trajet compliqué, mais cette année, on a des Kidigo, on espère que ça nous sauvera un peu. On va être fatigués, eux aussi mais quoiqu’il arrive, samedi matin, nous serons ailleurs, ensemble et c’est la seule chose à retenir .

(A nous les pipis sur les aires d’autoroute à l’hygiène douteuse mais aux buffets de petit déjeuner énorme).

A nous les Monster Munch sur une aire d’autoroute à trois heures du matin, parce que c’est la tradition.

A nous, les glaces, les granités ( pour P’tit Pois),  à nous tendresse et belles ballades, à nous châteaux de sable et trempette dans la mer, à nous le bonheur de revoir la marraine de Mini, à nous de charger nos réservoirs affectif pour l’année qui arrive, à nous d’oublier les soucis de celle qui vient de s’achever ( Les instits raisonnent  toujours en années scolaires :)).

(A nous la galère de la route, des enfants à endormir, des enfants fatigués qui craquent.)

A nous cent photos par jour, à nous les souvenirs et l’amour, à nous la vie .

A nous les vacances que nous souhaitons à l’image de celles de l’année dernière .

 

Au moment où j’écrivais ces mots, Mini a répandu du caca à divers endroits dans le salon et à pris soin avant cela de ranger son doudou à l’intérieur de la couche juste avant de faire caca. La bonne nouvelle, parce que oui, il y en une, c’est que j’ai marché dedans ( comme de par hasard… >_<) du pied gauche et tout le monde sait que ça porte bonheur voyons .

 

Justement, je m’ennuyais .

 

Allez, à bientôt <3.

 

Noémie.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s