Mon No-Poo à l’indienne [Mes tests de poudres partie 1, mes trucs et astuces]


poudres

 

Vous le savez peut-être, j’en ai d’ailleurs longuement parlé dans cette catégorie, j’ai débuté mon No-Poo avec l’alliance Bicarbonate de soude et vinaigre de cidre, j’ai ensuite abandonné car mes cheveux étaient terriblement asséchés. En effet, l’huile de coco était parfaite pour mes cheveux mais pour laver cette huile avec du bicarbonate, il faut mettre la dose et ça camoufle un peu du coup le superbe effet de cette huile.

J’ai dons repris les shampoings, je n’ai pas été satisfaite très longtemps. Il me fallait trouver un autre alternative .

J’ai donc commencé à me renseigner sur les poudres lavantes et les poudres de soin.

Je me suis dirigée vers le site de référence : Hennés et soins d’ailleurs . Of course . :).

Voici le contenu de ma commande : (Les poudres en gras sont celles que j’ai déjà testées)

  • Poudre de Neem
  • Kapoor kachli
  • Kachur Sugandhi
  • Maka
  • Tulsi
  • Shikakai
  • Rhassoul

Comment j’utilise concrètement ces poudres ?

Je les mélange avec de l’eau chaude de façon à obtenir une pâte que j’applique sur mon cuir chevelu et sur mes longueurs ( mais pas à chaque fois).

Le rhassoul est la première poudre que j’ai testé, j’ai été globalement déçu par son efficacité lavante et surtout par son odeur que je ne supporte absolument pas … C’est une affaire de goût personnel bien sûr. (Cette poudre n’est pas une poudre indienne).

Le Shikakai arrive en seconde position dans mes tests mais il tient la première dans mon cœur :). Cette poudre est à mes yeux tout simplement magique. Elle a un effet lavant complètement bluffant et rend les cheveux brillants à souhait. Je préfère vous préciser qu’il faut être très vigilant quand on manipule cette poudre, il ne faut surtout pas l’inhaler car elle est extrêmement irritante, ça vaut le coup de le savoir car ça surprend quand on ne s’y attend pas . Les cheveux restent propres bien longtemps avec cette poudre, c’est parfait .

Le Kachur Sughandi lave parfaitement les cheveux (active la pousse), parfume les cheveux … Je suis accro à cette odeur d’épice qui fait un peu penser au gingembre, mais je pense que nombreuses d’entre vous pourraient tout autant la détester car c’est une odeur assez marquée que l’on aime ou non je pense . Moi j’aime TROP :). Cette poudre offre une fraîcheur durable à mon cuir chevelu, bien plus qu’avec un shampoing.

Je n’ai pas encore fini tous mes tests, mes les poudres indiennes semblent être favorites pour le moment.

 

Quelques questions pratiques :

  • Comment j’applique les poudres ?

Cela peut paraître un peu contraignant mais je les applique (après avoir bien démêler mes cheveux avec ma Tangle Teezer adorée) avec un pinceau de coloration pour bien appliquer sur toutes mes racines pour un nettoyage le plus précis possible . Je prépare ainsi préalablement une pâte épaisse afin qu’elle ne coule pas à l’application. Cela fonctionne plutôt bien car même si je suis (très) maladroite, je n’ai pas encore tâché de serviette éponge :).

Je laisse ensuite poser les poudres de vingt à quarante minutes en fonction des activités que je commence pendant de temps :).

Certains jours je n’applique les poudres lavantes que sur mes racines et je pratique le Water Only ( lavage à l’eau claire) ainsi que le brossage sur le reste de ma chevelure et certains jours je rallonge mon application de poudre sur mes longueurs en prenant ce qui me reste dans mon petit bol en venant poser mes mains remplies de pâte sur ma chevelure et en massant généreusement .

Je rince ensuite les poudres à l’eau claire puis pour finir, pour le rinçage final je prépare  un verre d’eau auquel j’ajoute deux cuillères à soupe de vinaigre de cidre ou de vinaigre blanc .

 

  • Comment conserver les poudres lavantes et de soin ?

Je garde des bocaux de haricots verts sur lesquels je colle des étiquettes avec le nom des poudres. Ainsi, la conservation est hermétique et cela est nécessaire pour bon nombre de poudres comme le shakakai par exemple.

poudres2

  • A quelle fréquence je lave mes cheveux ?

Je lave mon cuir chevelu et mes longueurs simultanément une fois par semaine et je complète avec un second lavage avec un poudre appliquée au pinceau de coloration simplement aux racines une fois par semaine. J’applique également une fois par semaine mon spray magique à l’huile essentielle d’Ylang-Ylang.

  • Comment réaliser ce spray magique ? A quoi sert-il ? Comment l’appliquer ?

Ce spray « magique » permettant d’espacer les shampoings et d’assainir/rafraîchir le cuir chevelu est tout simple à obtenir : 100 ml d’eau et 3 gouttes d’huile essentielle d’Ylang-Ylang.

Je l’applique sur mes racines ( uniquement les racines désormais car j’ai remarqué que, je ne sais pour quelle obscure raison, cela asséchait mes pointes) à l’aide d’un pulvérisateur, je masse pour m’assurer que le produit se diffuse sur toutes mes racines et je laisse poser vingt à trente minutes .

Je réalise cette application une fois par semaine avant d’appliquer ma poudre lavante . Je rince mes cheveux ensuite pour l’appliquer, il est en effet bien fastidieux d’appliquer une pâte sur cheveux secs ( il en est de même pour le Henné d’ailleurs).

  • Et le brossage dans tout ça ?

Je me brosse les cheveux tous les jours ( une à deux fois en fonction de ma motivation et de mes activités du jour, salissantes ou non). Il est évident qu’un bon brossage est la condition sine qua none  pour avoir des cheveux sains, surtout quand on les entretient avec des poudres !

Je pratique depuis peu une méthode de brossage tout simple qui a fait des miracles chez moi en rendant enfin les brossages efficaces. Je n’ai en effet plus de « zone critique » grasse au sommet du crâne

La voici en vidéo :

Je fais donc concrètement trois fois un cycle de « Brossage tête en bas /brossage tête en l’air »

  • Au niveau des soins ?

J’applique du Henné sur mes cheveux tous les trois mois maintenant, je vais aussi tester les poudres soins qui font partie de la liste citée plus haut, je vous raconterai tout cela dans un prochain billet .

Je fais des bains d’huile de coco de temps en temps, de manière beaucoup moins régulière que lorsque je me lavais les cheveux au shampoing bio, j’en ressens tous simplement moins le besoin. Il faut savoir que le shikakai enlève les résidus d’huile sans aucun problème, donc plus besoin de shampoing !

  • Comment vont mes boucles ?

Elles vont beaucoup mieux que lorsque j’étais au No-Poo avec le Bicarbonate et elles vont visiblement mieux aussi que lorsque j’avais repris les shampoings . Elles sont belles et ont du ressort, d’une manière générale mes pointes sont beaucoup moins sèches .*

A chaque fois je vous dis que mes cheveux n’ont jamais été aussi beaux et à chaque fois j’ai le plaisir d’être surprise alors … Suite au prochain épisode :).

 

Voilà pour mon mon blabla capillaire du jour, à bientôt pour de nouveaux tests et astuces !

 

Noémie.

Publicités

8 réflexions sur “Mon No-Poo à l’indienne [Mes tests de poudres partie 1, mes trucs et astuces]

  1. Je suis fan du kachur sughandi moi aussi (j’aime bien aussi le shikakai mais visiblement j’y fais une petite allergie, alors j’ai du laisser tomber 😦 ). Et la méthode de brossage est super, je pratique depuis quelques jours et c’est vraiment efficace ! Par contre, l’he d’ylang ylang c’est moyen, dommage, j’en ai peut-être trop mis… Je vais profiter des vacances pour faire « le mois sans rien », un dernier lavage / soin / coloration au henné mercredi, puis je pars samedi et au bord de la mer ce sera lavages water only avec éventuellement des rinçages à l’eau miellée ou au thé vert après la journée à la plage, puis au retour de la semaine de vacances wo encore et si l’état de mes cheveux le nécessite de temps en temps des shampoings secs à l’aloe vera, kachur sughandi ou cannelle, suivis ou non d’un rinçage à l’eau toute simple. Je croise les doigts pour que ça marche, j’en ai marre des soins capillaires compliqués et j’aimerais pouvoir rester sur le mode du mois sans rien la plupart du temps.

  2. ouah, tu m’apprends des trucs, là ! Je ne savais pas qu’on pouvait se laver les cheveux avec des poudres !
    Mais tu penses que certaines pourraient convenir à des cheveux fins et blonds d’une européenne ? Parce que, au départ, les indiennes ont plutôt les cheveux épais et bruns, donc je pense que les produits doivent être plus adaptés à ce genre de cheveux qu’aux miens… Enfin , si tu as des conseils…
    J’ai leu tes post sur le No-Poo, ça m’intrigue mais je n’ose pas faire le pas (me semble bien trop pcontraignant pour moi qui ne prends jamais le temps)
    Par contre, ça fait bien longtemps que je ne me lave les cheveux qu’une fois par semaine, je ne savais pas que j’étais une extra-terrestre avant de te lire ! 😉

  3. Pingback: Le shampoing, ça n’est définitivement pas pour moi . | La maman des P'tits Pois

  4. Bonjour j’ai lu ton poste sur la poudre de shikakai et je vois que tu as tester d’autre poudre. Je voulais savoir si il était possible d’utiliser toutes les poudres, qui sont fait pour les cheveux, en les mélangeant avec de l’eau?
    Merci =)

  5. Bonjour, merci pour toutes ces précisions sur la recherche du meilleur no-poo pour votre petite famille. Je suis moi-même en phase d’exploration…
    Est-ce que je peux abuser et demander, en plus, un petit comparatif des brosses Méli-Mélo de Sybell et Tangle Tezer ?
    Et quelle méthode employer pour bien nettoyer ce type de brosse ?
    Oui, je sais, les lecteurs sont trop exigeants… 🙂
    Bonne rentrée à tous !

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s