S’approprier un concept : La méditation.


unnamed

Mes sources d’inspiration pour méditer sur l’amour altruiste <3.

Mon cheminement spirituel :

Voilà quelques jours, bientôt je m’accorderai à dire quelques semaines, que je médite .

J’étais cette fille qui avait envie de plénitude et besoin de calme et qui était attirée par la méditation sans comprendre concrètement ce que cela pouvait bien signifier.

Ok, on se met assis tranquillement et on pense, mais on est censé penser à quoi en fait ? Voilà la grande question qui me taraudait .

J’avais bien lu des livres sur la question, celui de Mathieu Ricard, que j’ai trouvé bien fait, à la fois précis et accessible est mon préféré.

Il me manquait tout de même l’impulsion.

Cette impulsion que l’ai reçu un dimanche sur les réseaux sociaux, plus précisément sur la page Facebook  d’ Une Jeune Idiote, elle a partagé en fait le lien du challenge de méditation de Deepak Chopra ( j’aurai voulu mettre le lien direct du challenge mais il semblerait que l’on ne puisse plus d’inscrire désormais, il se termine d’ici quelques jours).

Lorsque j’ai vu ce lien, j’ai décidé de m’inscrire tout de suite, sur un coup de tête et j’ai fait ma première séance dans la foulée. J’étais un peu désorientée et perplexe, ce moment que je m’efforçais de consacrer à mes pensées, à ma concentration mentale et psychique s’apparentait pour moi à de l’ennui.

Mais je m’y suis tenu, j’ai retourné la maison pour retrouver des écouteurs compatibles avec mon I-Phone pour pouvoir méditer partout ( je l’ai même fait un fois pendant ma pause déjeuner à l’école).

Voilà comment, quotidiennement, j’ai commencé à tenter de méditer puis comment j’ai vraiment médité, progressivement .

 

La méditation, c’est quoi ?

La méditation désigne une pratique mentale ou spirituelle, elle implique généralement que le pratiquant amène son attention de façon précise et répétée sur un seul point de référence.

La méditation, c’est bien plus que la position du lotus qu’on est pas assez souple pour réussir à reproduire ( mais, il faut être honnête, on essaye quand même :)). C’est bien autre chose que des hippies « zen » qui pensent très fort à monde meilleur. J’en rajoute à peine volontairement, je vous assure qu’assumer le fait que l’on pratique la méditation n’est pas toujours évident, je rigole beaucoup des réactions parfois :).

Comme dirait Mathieu Ricard,  » Méditer, ça n’est pas faire le vide sous un manguier « . :).

La méditation est un concept et à chacun de se l’approprier .

Pour ma part, j’apprécie grandement méditer le soir, après la douche, quand mes garçons dorment, ou même quand ils ne dorment pas et que j’annonce à mon mari que je vais méditer  et ainsi, pendant vingt minutes, c’est comme si je n’étais pas là, vingt petites minutes à moi et moi seule.

Je m’installe sur mon lit, je suis allongée ou en tailleur ( le lotus de la meuf pas trop souple ->J’aime bien cette position car le corps bouge seul sans qu’on y puisse rien  pendant la méditation et je trouve cette sensation agréable).

Je me concentre alors ( j’écoute Deepak Chopra si je suis dans le cadre de mon challenge) sur ma respiration . En effet je commence à prêter attention à ma respiration ainsi qu’à toutes mes sensations corporelles, que je ressens et analyse avec la plus grande précision possible . C’est ce que j’appellerai la méditation de base quoi.

Dans le cadre de mon challenge, j’ai été amenée à méditer en répétant mentalement des Mantras.

Un mantra est une formule condensée formée d’une ou d’une série de syllabes répétées de nombreuses fois suivant un certain rythme dans un but de méditer. (C’est en sanskrit les Mantras).

Voici un exemple, c’est celui qui a permis ma méditation d’hier :

Sat chit ananda (Existence, conscience, béatitude).

Méditer avec des mantras, concrètement, c’est répéter mentalement le mantra souhaité « en laissant qu’il se répande avec facilité et sans effort » ( ce sont les mots de Deepak  Chopra), le répéter, sentir qu’il se « propage » en quelques sortes, le faire jusqu’à ce que la cloche de fin de méditation ne sonne :). ( Oui, une séance de méditation commence le plus souvent avec un son de cloche et de termine par ce même son de cloche).

Il m’arrive désormais de méditer  dix, quinze voire vingt minutes en pleine conscience de ma respiration, simplement en écoutant un son relaxant ou une mélodie agréable, j’en retire une plénitude assez incroyable .

Voici mes applications favorites sur I-Phone pour méditer .

Voici mes applications favorites sur I-Phone pour méditer .

Je suis passée d’une personne stressée à l’idée de ne penser à rien et de ne rien faire pendant cinq minutes à une personne convaincue, pour qui, vingt minutes de méditation en pleine conscience ( sans mantra) est tout à fait gérable et agréable . De l’angoisse de penser librement à la nécessité de penser librement …

Je vais m’exercer prochainement à la méditation sur l’amour altruiste, je vous laisse le lien de Mathieu Ricard, je viendrai vous en parler bientôt !

Pourquoi  j’ai commencé  à méditer ?

En méditant, j’ai trouvé la réponse à une question fondamentale  : Pourquoi je souhaitais méditer  ?

Oui, c’est une bien drôle d’idée quand on y pense, surtout qu’un grand nombre de personnes associe à cette pratique quelque chose de religieux . Alors qu’il n’en est rien, en tout cas dans ma démarche et dans ma vision de la méditation .

Je disais avant de m’égarer que j’ai compris en méditant pourquoi je voulais méditer.

Mon esprit était à saturation de pensées, comprenez : Je pensais toujours et surtout, je pensais toujours à trop de choses.

C’est comme si le flux de mes pensées devenait ingérable , je me sentais certains jours dépassée par toutes ces pensées et ce chaos altérait  ma concentration et mon bon sens en quelque sorte.

En plus, aucune des activités que je pouvais m’accorder avant la méditation ne me permettait de faire le vide en me boostant positivement en plus ( le sport doit avoir ces vertus aussi …).

Je souffrais donc d’une mauvaise gestion de mes émotions, j’étais toujours embrouillée, embuée par mes émotions ( négatives : stress, angoisse, culpabilité) qui me sautaient au visage.

Ce que ça a changé chez moi  ?

Je sais qu’il faudra attendre quelques semaines de plus pour noter de véritables changements avérés en moi mais, il y a déjà des petites choses que je peux souligner .

J’ai enfin trouvé une activité qui me « répare » l’esprit, qui me connecte davantage avec moi-même dans un premier temps et avec les autres dans un second temps.

Loin d’être une activité qui vide l’esprit de toutes ses pensées, je dirai qu’elle les fait flotter le temps de la méditation quelque part où elle ne gêne aucunement la connexion avec le Soi supérieur ( jargon de méditant ;)) pour les ordonner ensuite finalement chacune dans le bon tiroir, le plus clairement possible .

C’est un sentiment complexe et  complètement subjectif, peut-être suis-je le seule à ressentir cela …Mais l’envie de partager tout ça et plus forte que la peur de passer pour une extraterrestre.

Oui, en fait, on se sent mieux après la méditation, on se sent comme soulagée, la pression retombe .

Peu importe que vous trouviez la pression que vous ressentez importante ou  non, elles sont toutes légitimes et méritent qu’on les prennent au sérieux si l’enjeu est de vivre mieux, de vivre davantage dans l’instant présent, en pleine conscience .

Je disais en fait sur ma page Facebook l’autre jour que j’avais le sentiment de vivre en pleine conscience, ce terme de méditant peut sembler un peu simpliste. En effet que pourrait bien vouloir dire le fait de vivre en ayant conscience de vivre ?

Or, si vous le voulez bien, penchons nous un instant  sur nos vies  et leurs rythmes effrénées dans lesquelles on a le sentiment de tout faire sans rien vivre « concrètement », où nous assumons tous les rôles les uns après les autres sans aucune transition possible.

Et voilà, je pense que l’expression pleine conscience prend son sens, il s’agit de vivre en ressentant de la « vivance », en ressentant le fait d’exister réellement sans être passif, pris dans le flux de pensées et d’activités dans lesquelles nous sommes embrigadées quotidiennement .

J’adore ce sentiment de « vivance » et rien que pour ce point précis, j’ai bien l’intention de poursuivre mes séances de méditations…

Pour finir, je vous laisse avec quelqu’un qui en parle tellement mieux que moi .

 

Namasté <3.

 

Publicités

8 réflexions sur “S’approprier un concept : La méditation.

  1. Intéressant, très intéressant…
    Je me retrouve dans une de tes phrases : « Mon esprit était à saturation de pensées, comprenez : Je pensais toujours et surtout, je pensais toujours à trop de choses. » J’ai cette impression d’avoir toujours mille choses en tête, et parfois c’est juste épuisant car je sais d’avance que je ne saurais tout traité…
    Je ne me suis jamais posée la question de la méditation mais la lecture de ton billet m’interpelle..
    A suivre !

  2. Merci merci moi aussi je me retrouve dans ce que tu dis. La mediation, ca fait des années que j’y pense, je ne m’y suis jamais mise et le fait que tu nous en parles, ca va me permettre de m’y mettre pour de bon je crois! Surtout que j’ai commencé la lecture de calme et attentif comme une grenouille mais encore rien appliqué. Dis, j’ai un samsung et je n’ai pas trouvé l’appli dont tu parles sur le playstore, il y en a d’autres mais comme elles sont payantes je n’ai pas envie de me tromper, à tout hasard, en aurais-tu une à me conseiller? Merci bcp pour cet article! Adeline

  3. Super ton article qui va permettre à plein de tes lectrices de passer le cap et moi la première… Moi aussi mon cerveau est sans cesse en fonctionnement , du matin au soir, il ne s’arrête jamais… pour le moment ma solution: 2 séances de Yoga de 1H30 par semaine rien que pour moi! ça commence aussi par un peu de méditation et se finit aussi par de la relaxation en pleine conscience. J’adore … il y a aussi des cours de méditation mais je n’ai pas encore passée le cap , manque de temps et de motivation! Je suis certaine que je vais adorer, je vais me lancer! Merci pour ton article!

  4. Me voilà à la croisé des chemins. J’approche la cinquantaine masculine (et oui Alexandra, il n’y a pas que des lectrices 😉 ) et je souhaite passer la seconde partie de ma vie bien mieux dans mon corps et dans ma tête. Je pense prendre des cours de yoga à la rentrée. Je trouve cette discipline faite pour moi à priori. J’imagine que le cheminement normal après le yoga est la méditation. J’y pense moi aussi beaucoup. Tout cela va se mettre en place à la rentrée. Ton article tombe à pic puisque tu es novice et que tu nous donnes ton ressenti de novice. C’est une pépite pour moi qui tombe fort à propos. J’espère qu’il y en aura d’autres de la sorte pour nous raconter ta progression ou non.

  5. Après un burn out professionnel j’avais commencé la méditation il y a 4 ans
    J’ai rapidement constaté les bénéfices, la détente. J’ai compris qu’il vaut mieux me poser quand tout va trop vite et que je n’ai le temps de rien, car je suis beaucoup + efficace après avoir méditer.
    Et puis les enfants sont arrivés…j’ai lâché (pas l’temps, pas l’temps!!) avec l’impression souvent d’être proche de l’implosion avec toutes ces pensées sans parler de ces émotions que je n’arrive pas toujours à gérer.
    Alors je m’y suis remise, doucement. Je fais aussi des méditations guidées, c’est bluffant!

  6. Merci de partager tes impressions ! J’ai aussi commencé la méditation il a quelques semaines mais je suis manifestement beaucoup moins assidue que toi… J’y trouve pourtant déjà des bénéfices mais j’ai un mal fou à me dire « en pleine conscience »: « stop, j’arrête tout, je me pose et je respire, le reste attendra ! » alors que j’ai mille milliards de choses à faire et un manque de sommeil considérable… Il y a encore du boulot 🙂

  7. Pingback: Le virage 2014. | La maman des P'tits Pois

  8. Pingback: Angoissée, stressée, puis-je changer ? | La maman des P'tits Pois

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s