Les femmes et leurs cheveux blancs et autres histoires …


Oui, Charlize est une bombe atomique, même avec le crâne presque rasé et des cheveux gris ... #JALOUSIE

Avant toute chose, je tiens à exprimer le fait que je ne cherche pas à convaincre réellement par ce billet qui se veux spontané.

C’est le billet d’humeur d’une femme bien dans ses baskets ( devrais-je dire dans ses Minnetonka ou dans ses Birks) qui s’interroge sur la nécessité urgente de camoufler le moindre cheveu blanc qui apparaît sur notre tête.

Il est vrai que lorsque le premier débarque, c’est un peu la douche froide, la preuve implacable que le temps passe, que les rides et les cheveux blancs, ça sera aussi pour notre pomme.

Cependant est-ce que cela devrait être si dramatique ?

Devons nous obligatoirement les cacher et par cette occasion user de produits chimiques toxiques et polluants ?

Voilà, je m’interroge.

Huit mois que je n’ai pas fait de coloration et j’ai ainsi enfin retrouver ma couleur naturelle, celle que j’avais à seize ans. Mes cheveux se portent bien car je fais en sorte de prendre soin d’eux le plus naturellement possible. Clairement, ça me revient moins cher mais surtout, je le vaux bien . (Oui, ceci est un jeu de mot volontaire ;)).

Oui, j’ai quelques cheveux blancs, ça reste raisonnable, je n’ai pas envie de tomber dans cette logique moi tu vois.

Je vaux mieux que des colorations tous les mois et surtout, j’ai pas envie de me prendre la tête à planifier quel jour je dois me colorer les cheveux pour être présentable au travail.

Je me pose des tas de questions .

Pourquoi devrais-je teindre mes cheveux alors que les hommes, eux, les arbore avec fierté ?

Pourquoi serais-je obligée de me dissimuler dans la masse ?

Pourquoi un homme poivre et sel est un homme d’expérience craquant et une femme poivre et sel serait une vieille peau qui se néglige ? Parce que « C’est comme ça » me diras-tu . Alors là, je dis NON, c’est à nous de faire bouger les choses et de bousculer les idées bien rangées.

Parce que tu crois vraiment que la sensualité est une histoire de couleur de cheveux ?

Non, ce qui rend les femmes attirantes, sensuelles et… belles, c’est le fait de penser véritablement qu’elles le sont .

Je pense que nous sous-estimons à quel point l’acceptation de soi sans artifice donne une force et une confiance en soi établie, une assurance, une satisfaction.

Attention,  je ne dis pas que je ne chercherais pas à cacher mes cheveux blancs plus tard …Je me pose des questions ( je sais tu as compris :)) et je sens que la tendance est en train de changer doucement.

Personnellement, je me reconnais davantage dans le mouvement restreint mais prometteur des « femmes qui s’assument comme elles sont en incluant le package temps-qui-passe » que dans la catégorie des femmes qui font la chasse perpétuelle à leurs cheveux blancs ou gris.

Ce que je dis aussi, c’est que quoiqu’il arrive, si je les colore, ça sera avec des produits naturels, cela ne fait aucun doute, même si cela sera inévitablement moins efficace  et tant que je n’ai que quelques cheveux blancs, je ne vois pas l’intérêt de me les colorer. Je ne me vois plus avoir recours à des colorations chimiques, même si le résultat serait optimal, même si « c’est pas si dangereux ». J’en ai fait une question de principe figure toi.

Oui, arborer des cheveux blancs nécessite une coupe nickel etc… Certes pour le moment je ne vais jamais chez le coiffeur car je parviens parfaitement à entretenir mes boucles toute seule ( Créaclip POWER) et aussi car ça coûte trop cher mais d’ici quelques années, j’imagine, que je serai moins nécessiteuse de surveiller mes dépenses et que le coiffeur tous les deux ou trois mois pour être « nickel », je saurais faire !

J’hésite même à faire un simple Henné, oui, c’est vrai car ayant retrouver ma couleur naturelle, je redoute l’effet racine, j’ai le sentiment qu’en commençant à me colorer les cheveux à nouveau je serai moins libre car je serai plus ou moins obligée de faire « mes racines » tous les deux mois voire plus. Je ne sais pas si j’ai envie de ça tout simplement. Pour l’instant en tout cas … (C’est facile, je sais, j’ai même pas trente, des cheveux blancs depuis trois ans certes, mais ils sont discrets).

Ce dont je suis certaine  c’est que des femmes qui arborent des cheveux gris ou blancs et qui ont une grande classe, ça existe et ça se verra de plus en plus.

Pourquoi ?

  • Parce que les femmes s’affirment et vivent de plus en plus consciemment  les minuscules mais existantes inégalités hommes/femmes ( je ne parle pas des importantes inégalités, c’est un autre débat) et qu’elles ont envie d’être libres.
  • Parce que les femmes ( et les hommes d’ailleurs) lisent les étiquettes et que oui, il y a de quoi flipper de se mettre des colorations chimiques sur la tête.
  • Je pense que même si tout pousse à croire que les choses n’évoluent pas tellement, on est tout de même dans une phase ou les consciences s’éveillent et s’interrogent, j’en suis la preuve, et tu n’as qu’à taper sur Google « Assumer ses cheveux gris » et tu verras que j’ai raison.

 

Quelques articles piochés sur le web pour aller plus loin ?

Great Gray

Cinquante nuances de cheveux gris

Mes cheveux gris, j’assume !

Le chic des cheveux gris .  Si tu ne dois en lire qu’un, choisis celui-là :).

 

Un ouvrage que j’aimerai beaucoup lire : ICI

23

 

 

Genre, moi je comprends pas qu’une photo comme celle-là face le Buzz …

 

Et toi, tu as un avis sur la question ?

A bientôt,

 

Noémie

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s