Le bonheur dans la gorge .


Eux.

Eux.

Quand il est vrai, quand il est là.

Je le ressens dans la gorge et c’est comme ça.

Il est au bord de mes yeux.

Je le ressens de partout et il m’émeut.

 

 

Quand il est là, je me sens si bien.

Que j’ai la hâte de vivre, la hâte du  lendemain.

Un seul but, le fidéliser.

Tout négocier pour le faire rester.

 

 

Je suis si bien que j’ai un tout petit peu peur.

Un douce peur mais quand même pleine d’ardeur.

Une réalité, mon inquiétude.

La vie et ma sollicitude.

 

 

Je réalise soudain ma chance.

Celle dont je me contente avec arrogance .

Je me sens forte, je sens que je gère.

Et soudain, tout accélère.

 

 

Je n’ai plus rien à convoiter.

Plutôt tout à célébrer.

Je me laisse emporter, prendre par la main.

Par ma vie et son refrain.

 

 

J’ai le contrôle, j’ai les rênes.

Moi qui suis juste humaine.

Le pouvoir de voir autrement.

De profiter de la vie avec engouement.

 

 

Merci à toi, merci à eux.

Pour ce bonheur si cotonneux.

Puis pour ces lendemains pourtant si différents.

Ces jours  où s’en sort quand même admirablement.

 

 

Merci pour le bonheur dans la gorge.

Tout cet amour puissant qui me forge.

Qui me rend si sensible.

Poreuse mais invincible.

 

A mes hommes …

 

 

Publicités

10 réflexions sur “Le bonheur dans la gorge .

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s