Je suis un petit chimiste économe et écolo [Recette de produits ménagers fétiches].


photopied

Cela fait une petite semaine que j’avais envie d’écrire ici pour te faire part de mes découvertes en matière de produits ménagers home-made .

Mais je voulais laisser passer un peu de temps pour pouvoir être la plus précise possible sur d’une part, les modalités de préparation et d’autre part, sur les précisions quant à l’utilisation de mes produits .

Je vais commencer par le liquide vaisselle . La matière première de mon liquide vaisselle est le savon noir mou. Je l’ai acheté dans la marque Briochin en grande surface mais j’ai vite cherché comment m’en procuré moins cher et en plus grande quantité . C’est là que le site Sous l’Oranger intervient . :). Sachez qu’en ce moment, ils sont en vacances et que donc les commandes seront expédiés dès leur retour mais en contrepartie les frais de port sont gratuits en point relais . Je dis ça je dis rien :).

Donc, la recette du liquide vaisselle :

-Un peu moins d’un litre d’eau bouillante ( je la chauffe à la bouilloire )

– 2 cuillères à café de bicarbonate de soude

-3 cuillères à soupe bombées de savon noir mou

-3 cuillères à soupe de cristaux de soude

Dans la recette originale, il était proposé d’ajouter 30 gouttes d’ huiles essentielles, je trouve que trente, c’est énorme puis surtout, franchement, je n’en ressens pas le besoin

Je verse le tout directement dans mon blender ( non, je n’en ai pas un juste pour jouer à la chimiste, je le lave bien ensuite voilà tout :)) et le mixe le tout plusieurs fois à intervalles réguliers .

C’est prêt ! Je laisse le temps au produit de refroidir, à la mousse de disparaître, ou presque  et je vers à l’aide d’un entonnoir la préparation ainsi obtenue dans un ancien contenant de liquide vaisselle du commerce par exemple.

Concrètement :

Ce produit ne mousse pas du tout, au départ ça va te surprendre, je l’entends bien, mais attention à ne pas en mettre trop sous peine d’obtenir un résultat désastreux…Vaisselle poisseuse, mains grasses…

Pour te dire euh… Quand je débarrasse ma table, je mets l’eau de mon robinet à couler histoire de le remplir aux trois quarts, je mets donc de l’eau bien chaude, j’ajoute trois cuillères à soupe de mon produit vaisselle et deux cuillères à soupe de vinaigre blanc ( car ça fait briller mais grave quoi  !), j’y plonge ma vaisselle. Je m’occupe du coucher des petits, je reviens, y a limite pas besoin de lavette tellement le trempage fait déjà un boulot énorme .

Je rince à l’eau bien froide pour un brillant encore plus significatif .

Je n’utilise que des lavettes micro-fibres pour faire ma vaisselle ( et pour tout le ménage en fait ), je les change tous les jours et ce point est d’autant plus important avec le savon noir qu’il peut laisser des résidus sur les lavettes ( si on en a trop mis à un moment donné par exemple) et ensuite ça lave mal et ça donne vraiment l’impression que le problème, c’est le produit, alors que non, je te jure :).

La recette de la lessive maison  :

Alors là, c’est vraiment toute une histoire …

Au départ, j’ai commencé à la fabriquer moi même avec la super recette de Des légos dans mes Louboutins .

J’étais ravie, c’était simple, ça allait me permettre des économies de dingue, j’ai trouvé tous les ingrédients facilement en grande surface …

Lors de ma première confection, la préparation à base de paillettes de savon de Marseille et d’eau s’est complétement solidifiée pendant la journée de pause des composants . Bon, je n’ai pas trop cherché à comprendre, j’ai mixé le tout et puis j’ai commencé mon test lavage . Il s’est avéré très efficace un temps .

Mais seulement voilà, j’utilise des lingettes lavables et le résultat après lavage avec cette recette était incroyable ! les lingettes étaient grises . Elles étaient selon les conseils avisés des copines-mamans-écolos, encrassées à cause du savon de marseille  et de sa glycérine …

J’ai fait pas mal de recherches sur internet, j’en ai pas mal parlé autour de moi et en fait je me suis rendu compte que l’appellation « savon de Marseille » est utilisée un peu à toute les sauces et que le « vrai » savon de Marseille n’est donc pas selon que l’on croit forcément . C’était donc à cause de la glycérine ( la quantité astronomique de glycérine devrais-je dire) que ma préparation est devenue solide et c’est aussi pour cela que mon linge s’est encrassé. Je l’avais acheté à Cora de la marque Le Chat.

J’étais dans une impasse, pas possible pour moi de faire marche arrière, il devait bien y avoir une solution pour trouver du vrai savon de Marseille sans se ruiner  Et effectivement, oui, on, peut, dans les magasins Bio notamment, sur le site de Marius Fabre aussi  . Même si, en effet, cela peut paraître cher au départ, n’oublions pas le coût d’un bidon de lessive tout fait , le pack de savon de Marseille en paillettes va te servir des mois.

Parallèlement à ça, je lisais par là que la lessive au savon noir mou, ça se tentait aussi .

J’ai donc testé cette recette ultra simple :

-2 litres d’eau

-150 g de savon noir mou

-150 g de cristaux de soude

-6 cuillères à soupe de bicarbonate de soude

J’ai rempli une casserole avec un litre d’eau que j’ai fait bouillir avec les 150 g de savon noir, j’ai laissé refroidir et j’ai ajouté dans cette même casserole le bicarbonate de soude.

A part, dans un autre contenant j’ai mis 1/2 litre d’eau et les cristaux de soude en remuant bien .

Quand le tout était à température ambiante ( ou tiède au moins), j’ai versé dans la préparation au savon noir ( celle de la casserole pour les deux du fond qui ne suivent pas :)), le 1/2 litre dans lequel j’ai ajouté des cristaux de soude et puis le 1/2 litre restant .

J’ai mixé le tout plusieurs fois à intervalles réguliers .

Concrètement :

C’est une lessive extra ! Je mets deux bouchons pour mes 10 kg de linge ( oui, je suis chanceuse avec ma machine 10 kg, je sais ).

C’est également un super détachant, un peu d’eau sur la tâche, un peu de lessive directement sur la tâche, une petite brosses et hop, le tour est joué.

Au niveau de l’assouplissant .

Au départ, je faisais ma maline, genre « ouais mais moi je n’ai pas besoin d’assouplissant » alors que franchement si, surtout avec la dureté de l’eau dans ce patelin c’est moi qui te le dis .

Je me la suis donc tenté avec du vinaigre blanc pur, c’est les caleçons du Chef qui ont été forts désappointés … Ouais, je suis novice, et j’avais omis que le vinaigre blanc pur, même s’il est extra comme assouplissant détend fortement les élastiques .

Voici finalement la recette de mon assouplissant maison :

-300 ml de vinaigre blanc

-500 ml d’eau

-2 cuillères à soupe de bicarbonate de soude

-30 gouttes d’huiles essentielles de ce que l’on veut … J’aime bien mettre lavande ou Tea Tree pour les fringues pleines de microbes mais, 30 ça fait trop je pense .

La recette du désinfectant maison :

-1 litre de vinaigre blanc

-2 cuillères à soupe de bicarbonate de soude

-20 gouttes de Tea Tree

Ne vient pas me dire à moi, ancienne adepte inconditionnelle de la javel que mon mélange il est bien mignon mais que ça désinfecte pas hein . Je suis désormais convaincue et je n’arrive même plus à finir mon fond de javel …

Concrètement :

Je lave mes toilettes avec, je désinfecte ma poubelle, les tablettes du canap, ma table … Bref, tu vois le genre . Pour répondre à la question que je sais que tu te poses … Oui, ça sent un peu fort au départ mais non, l’odeur ne reste pas :).

J’ai aussi acheté une pierre blanche (ou pierre du droguiste), ma plaque vitro en est amoureuse dingue . Cela coûte cinq euros, vendue en grandes surfaces de la marque Briochin, mais je suppose que l’on peut en trouver chez les droguistes hein, vu son nom et aussi dans les magasins bios. Ma salle de bain n’est nettoyée qu’avec cette pierre, elle va malgré tout durer des mois, c’est très économique ! Attention donc à ne pas en mettre trop, juste un peu suffit pour un nettoyage optimal. Pour le rinçage, pitié pas d’éponge, ne fait pas la même bêtise que moi qui mettais bien trop longtemps à rincer . Une lingette micro-fibre humide et hop, un coup à l’envers, un coup à l’endroit, ça brille .

J’ai aussi lavé ma porte d’entrée avec ( attention d’ailleurs à ce qu’un peu de liquide surplus de l’éponge ne coule pas dans la serrure car ça peut faire que la clef raccroche ensuite ).

Je crois que j’ai tout dit ? Ah oui, mes vitres ! Je les lave avec des lingettes micro-fibres ( et oui partout je te dis ) et une préparation diluée de vinaigre et d’eau .

 

Bon si tu as envie de faire le petit chimiste, tu sais ce qui te reste à faire, la planète te dis merci, ton portefeuille aussi !

 

PS : le Tea Tree pour les boutons de fièvre … Je peux te dire que t’es plus prête de lâcher sept euros pour un tube d’Activir …

 

Excuse moi pour la photo d’illustration qui n’a rien à voir mais, j’avais trop envie de diffuser leur petits pieds craquants <3.

Publicités

19 réflexions sur “Je suis un petit chimiste économe et écolo [Recette de produits ménagers fétiches].

    • Non pas directement ! il faut toujours diluer une Huile Essentielle avec un corps gras : huile d’amande douce par exemple ou un mélange d’huiles neutre pour le corps et ne mettre très peu.

      • pour répondre à Ella CoquilletteandCo oui on dilue toujours une HE avec un corps gras, juste, très juste mais pour les boutons de fièvre on peut mettre une gtte directement sur le bouton, et si on suspecte un Herpès ou autre virus le corps gras ne sera pas bienvenu……

      • Merci pour la réponse. Et le bicarbonate c’est celui que l’on trouve au rayon « bricolage/ménage » ou c’est celui utilisé dans les recettes? Les cristaux de soude on en trouve au supermarché?

  1. Ah oui le Tee Trea efficace pour les boutons de fièvre?! C’est une bonne nouvelle ça, je vais tenter. Merci pour toutes ces petites recettes sinon!

  2. Super article ! Où je retrouve mes essentielles bien-sûr et merci pour le clin d’œil 😉
    J’utilisais aussi la pierre blanche, mais ça c’était avant de devenir accro au savon noir ! Je l’utilise aussi pour nettoyer évier, sanitaires, plaque de cuisson, hotte de cuisine super-grasse et quand je fais mon Everest, je m’attaque même aux grilles du barbeq’ que je laisse tremper avec du savon 😉

  3. Merci pour ton article. J’ai deja tenté la lessive au savon de Marseille mais j’ai arrêté car cela encrassait ma machine. La recette que tu donnes est une lessive liquide ?
    Mon produit vaisselle est en train de refroidir.

  4. Merci pour ce billet
    Je vais me lancer également
    Deux questions : cristaux de soude et soude en cristaux est ce pareil ? Je n ai trouve que cela….
    Avez vous une recette pour nettoyer et depoussierer meuble en bois et autre ?
    Merciiiiiiii

  5. Bonjour, dans quel ordre mettre les ingrédients pour l’assouplissant ? L’association vinaigre blanc + bicarbonate de soude à créé un geyser dans ma cuisine… 🙂 La lessive est parfaite, merci pour la recette !

  6. Bonjour,

    Merci pour votre recette de lessive ainsi que pour les autres, elles me seront très utiles. Soucieuse de l’environnement et de la cause animale, je souhaite utiliser des produits écologiques et non testés sur les animaux ce qui n’est pas chose facile. En les faisant moi-même, grâce à vos indications, je serais en accord avec mes convictions.

    Bravo pour votre style, vous lire est un plaisir.

  7. bonjour
    la pierre blanche fonctionne parfaitement aussi pour les vitres d’incerts
    concernant la lessive je la fait aussi mais avec 100 g de savon de marseille en copeaux un demi verre de bicarbonnate et un demi verre de vinaigre blanc
    quand c’est refroidis j’ajoute des huiles essenciels voila

  8. Bonjour, Merci pour la recette. Ma lessive est entrain de refroidir. J’avais essayé comme beaucoup la lessive au savon de Marseille mais trop de glycérine du coup inutilisable. Bonne journée

  9. Hmm, mouais…

    Cela fait des mois que je fais des essais et des tests afin de trouver la lessive idéale : écolo, économique et qui donne une bonne odeur au linge.

    J’ai tenté la lessive au savon de Marseille avec les cristaux de soude. Même résultat : très rapidement une pâte collante et un lavage très peu efficace avec un linge qui grisaille fort vite et auquel il faut ajouter des agents blanchissants.
    Et pour moi : pas de bonne odeur de linge.
    Je tenterai le coup avec le savon noir liquide qui à mon avis fera une préparation plus fluide mais je reste dubitatif.

    Les huiles essentielles ? Gardez votre argent ! Très efficaces en aromathérapie, sur le corps en dilution, en diffusion … elle n’ont aucun effet sur l’odeur du linge une fois sec.
    Humide et sorti de la machine, ça sent très bon, une fois sec, plus rien ! Inutile et couteux donc à long terme.

    Le vinaigre en adoucissant, c’est pertinent. Le plus efficace est de l’utiliser sans non plus remplacer l’adoucissant du commerce et à l’avant dernier rinçage (le dernier étant celui de l’adoucissant). Il va simplement dissoudre le calcaire et précipiter (enlever du linge) les restes de savon, pour un linge plus doux. Oui, ça veut dire qu’il faut rester près de la machine et verser un demi verre de vinaigre à l’avant dernier rinçage … pénible mais relativement efficace. Au dernier rinçage en même temps que l’adoucissant, ça ne va pas car bien souvent déjà le bac adoucissant est trop petit pour contenir un bouchon d’adoucissant ET un demi verre de vinaigre et en plus l’adoucissant ne se répandra pas bien sur les fibres à cause du vinaigre.
    L’adoucissant industriel au dernier rinçage et après le vinaigre donc, bien que peu écolo reste intéressant car il a une fonction toute autre que le vinaigre. Il gaine les fibres du tissu et les rend donc plus douces. Aucun autre produit « fait maison » ne peut avoir cet effet physico-chimique sur les fibres.

    Par contre, ces recettes que l’on lit partout de mélange de vinaigre et de bicarbonate de soude sont totalement inefficaces !
    La réaction du vinaigre (acide acétique) et du bicarbonate de soude (NaHCO3) ne produit que du gaz carbonique (inutile en lessive), de l’acétate de sodium (aucun intérêt en lessive si ce n’est de charger votre linge de résidus inutiles) et … de l’eau !
    Verser un verre d’eau dans le bac adoucissant ou prononcer « abracadabra » en refermant la machine aura le même effet !
    Dites vous bien que toutes les recettes qui vous proposent de mélanger le vinaigre et le bicarbonate ne servent à rien, un produit « annulant » l’autre ! Et si ça vous semble fonctionner, la solution est à chercher ailleurs !

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s