L’âge d’or


Tranche de bonheur

Tranche de bonheur

Je suis en ce moment en train de me rapprocher plus encore de mon grand garçon si c’est possible , Ptit Pois, Chaloupé pour les intimes s’exprime de mieux en mieux et face à ses prouesses dans tous les domaines, je suis plus qu’admirative . Nous conversons énormément, il argumente, il développe, il m’explique, il expose les choses à son frère, à sa Souriccette; pour lui expliquer par exemple que c’est l’heure de dormir 🙂 . Je passe par tous les états, des larmes de bonheur jusqu’au mourir de rire.

A deux ans et demi, ce petit bout de nous fait des phrases complexes, exprime ses sentiments avec ses mots, invente des façon de dire les choses que je trouve si belles, si pures, je dirai même poétiques .

Je suis kriste pareke Papa lé parti

J’ai fait tout seul moi, lé tré tré content moi

ça pleure là haut ( pour me dire qu’il pleut).

Maman, je t’aime fort comme un gorille

Maman, vais t’espliké, dans le chapiteau du cirque, y a les animaux, les clowns et tout ça

Maman, Viiiite, un milllou au miel  ( bisous)

Maman, étains la lumière, j’ai froid aux yeux

Tu sais Maman , je l’adore moi Souricette

Liste non exhaustive … 😉

Il fait mine de compter les bisous qu’il me fait, il en réclame sans cesse. Trop ?

Il comprend tout. Il comprend trop, parfois c’est fascinant puis des fois c’est effrayant . C’est une petite éponge à émotions.

Il a toujours peur que nous le laissions, le soir quand il s’endort, quand il fait un tour de petit train tout seul comme un grand . On ne sait pas quoi lui dire pour le rassurer, le soir, à chaque appel de sa part,  nous faisons, l’un après l’autre, le Chef et moi un détour par sa chambre pour lui montrer que, oui, Papa et maman veillent.

Il est ultra fan des puzzles, qu’il réussi avec une grande facilité mais, il suffit qu’une pièce soit de travers pour que cela le fasse pleurer, je le rassure en lui disant que vraiment, c’est super ce qu’il a fait, mais non, mon P’tit Pois perfectionniste, il n’est pas satisfait .

Il se chamaille pas mal avec son petit frère qui commence à lui  rendre la pareille . Il lui dispense cependant un amour palpable et grand . Pas plus tard qu’hier, il a bien failli taper l’infirmière qui faisait une piqûre à l’Acrobate et il lui demandait très précisément d’arrêter ça .

Il dit non, beaucoup, mais il fait beaucoup plus les choses que l’on attend de lui si nous ne relevons pas ses négations.

Il aime participer à la vie de la maison, en étant le petit lutin qui met la table ou m’aide à plier le linge.

Il aime toujours autant danser, je ne me lasse pas le regarder, le filmer, se déhancher sur toutes sortes de musiques, de sons,  même le bruit du tire-lait entraîne chez lui le démon de la danse, je suis fondu. Il veut toujours porter son petit frère pour le mettre debout afin qu’ils puissent danser ensemble . Devant Samy, il n’est pas rare de les voir danser en même temps et l’expression sur le visage de Chaloupé est celle de l’ immense joie d’un bonheur partagé.

J’ai envie de faire tellement de choses avec lui, tout est découverte, tout est verbalisation, tout est l’occasion d’apprendre, d’expliquer, je vis l’âge d’or de mon fils sans en perdre une seul miette,  il me fait déborder d’émotions tellement de fois par jour .

 

Voilà, en vrac, un peu brouillon, tout le bonheur en barres que notre petit blond m’apporte.

Publicités

2 réflexions sur “L’âge d’or

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s