Portrait de mère : Marie nous parle de sa maternité.


100_4942

Comment t’appelles-tu ? Quel âge as-tu ?

Je m’appelle Marie, j’ai 32 ans

Présente nous ta famille

Alors il y a ma « grande », Anaïs, qui a 5 ans (et demi), déjà!!!!!!!!! Rhoo que ça passe vite, je me vois encore à la maternité accueillant ce petit bébé dans mes bras . C’est une petite fille pleine d’énergie, qui veut tout savoir, un peu dominatrice, grande câline et qui a une relation très fusionnelle avec son papa (comme beaucoup de petite fille) mais moi n’ayant pas connu ça, je suis toujours émerveillée de les voir ensemble!!!

Ensuite il y a mon petit père Jules qui a 2 ans, lui aussi déborde d’énergie, d’ailleurs je me demande où ils vont la chercher celle-là!!, un petit garçon très agité, anxieux, qui s’effraie très vite, très proche de maman, alors là comme dirait mon mari : « ça tu l’as voulu », euh oui et non en fait, pendant ma grossesse on me disait toujours tu verras les garçons sont très collés à leur maman mais à ce point je ne pensais pas quand même . . . et encore il y a du mieux mais oui j’avoue que c’est aussi un peu de ma faute, je sais au fond de moi que Jules est mon « ptit » dernier donc oui, je l’ai beaucoup couvé . . .
Il y a aussi David, mon mari, un homme attentionné que j’aime à la folie!!!!!!! Bon cuisinier et un papa très aimant . . . j’adore quand il rentre le soir et que mes enfants crient « Paaaaapa »!!!!!! . . . et enfin moi, une maman un peu débordée qui a mis sa carrière d’Avs pour personnes âgées entre parenthèse.

Dans ton idéal, combien voudrais-tu d’enfants ?

Quand j’étais plus jeune, j’en voulais trois et même plus . . . en fait j’adore être enceinte mais il ne faut pas être égoïste, on ne fait pas ses enfants pour soi donc à ce jour je me dis que deux c’est parfait et en plus j’ai eu le choix du roi donc très bien!

Si tu devais définir la maternité au sens large en un seul mot, quel serait-il ?

AMOUR !

Si tu devais expliquer en quelques mots quel « genre de maman » tu es, que nous dirais-tu ?

Une maman qui fait ce qu’elle peut pour éduquer ses enfants au plus juste. Ce qui n’est pas toujours facile avec deux enfants au tempérament très fort . . .!

Es-tu la mère que tu pensais être avant d’avoir des enfants ? Si non, en quoi es-tu différente ?

En fait je ne me suis pas projetée en tant que mère avant d’avoir mes loulous, j’ai improvisé et fait avec les repères que j’avais. . Je pense être une bonne maman, même si sur certains points, j’ai des efforts à faire, je le sais. J’apprends à mes enfants les valeurs que l’on m’a apprise, la politesse, le respect, la franchise, la confiance . . .

Pour toi, pourquoi parfois être mère est difficile ?

Parce que je n’arrive pas toujours à me faire comprendre face à mes loulous . . . et aussi que n’ayant pas nos familles près de nous, ça n’est pas toujours facile de se trouver des petits moments à nous mari et femme . . . heureusement nous avons une nounou (et ses filles) extraordinaire(s).

Quelle est ta plus grande fierté maternelle ?

Ma famille! J’ai vécu des choses dans mon enfance qui ont laissé des traces, alors quand je regarde ma famille, OUI je suis très fière. Fière de ce que j’ai construit avec mon homme, fière de l’avoir auprès de moi, même si je ne lui montre pas autant que je le voudrai.

Quel est pour toi l’article de puériculture indispensable ?

Le biberon .

As-tu allaité ? As-tu aimé cette expérience ?

J’ai voulu allaiter Anaïs . . . Elle refusait le sein, cela s’est mal passé, du coup j’étais frustrée et je n’ai pas voulu tenter l’expérience avec Jules.

Raconte nous une anecdote sur ta maternité, un truc drôle, émouvant, triste … Ce que tu as envie.

Pour le coté drôle (car rien de grave au final), Anaïs est née 12 jours après terme et il a fallu me déclencher car elle ne se décidait pas à sortir . . . Elle est finalement née 23h après le déclenchement, on a failli l’appeler « désirée », lol!!!!! . . . pour le coté triste, Jules a eu énormément de coliques, il a beaucoup souffert et nous aussi, les quatre premiers mois ont été très durs, physiquement, mentalement nous n’avions pas du tout connu ça avec Anaïs, nous étions perdu, cette souffrance est terrible!

Publicités

Une réflexion sur “Portrait de mère : Marie nous parle de sa maternité.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s