Le portage au quotidien #1 Pourquoi plusieurs porte-bébés ?


Le portage suscite tellement d’interrogation de la part des personnes qui ne le pratiquent pas que je trouve intéressant de partager ma petite mais riche expérience de la chose .

Comment devient-on accro ?

On le devient soit par envie car on est convaincu, à juste titre des bienfaits de cette pratique pour le tout-petit, pour l’allaitement prolongé, pour la conquête de l’autonomie etc… Ou bien on le devient par nécessité . Je fais partie de cette deuxième catégorie . J’expliquais ici pourquoi plus en détails. Aujourd’hui, je suis désormais plus que convaincu évidemment .

Avant que je n’accouche, on a pas cessé de me répéter que j’allais devoir m’habituer à laisser pleurer un bébé pour m’occuper de l’autre et que c’était cela en autre être mère de bébés rapprochés. Je ne m’y suis jamais faite, comme je l’expose simplement ici. J’ai tellement souffert d’avoir à faire ce genre de choix, devoir laisser pleurer un bébé pour gérer l’autre, même cinq minutes ne me convenait résolument pas .  Grâce au portage je n’ai plus jamais eu ce choix à faire et ça a changé ma vie . J’ai angoissé toute ma grossesse durant car je culpabilisais par avance de ce que P’tit Pois allait ressentir quand je m’occuperai moins de lui au profit de son frère, puis le temps a passé, l’Acrobate est né et le sentiment de ne pas parvenir à être une mère « maternante  » et à l’écoute  avec mes deux bébés en même temps m’a écrasé littéralement . Paradoxalement, c’est la proximité avec l’Acrobate , rendu possible grâce au portage qui m’a sauvé d’un certain Burn-out.

Les maîtres mots dans le portage sont « liberté » et « ensemble« . Je n’avais plus à m’enfermer dans l’obscurité seule pour donner la tétée à l’Acrobate afin d’espérer l’endormir pour quelques minutes,, je pouvais vivre ma vie dans ma famille, dans ma maison, jouer avec mon autre fils exister autrement qu’en tant que mère alors que j’étais justement en train d’offrir à mon bébé toute la tendresse qui soit . Je devenais libre .

Je résumerai en disant que le portage est paradoxal, j’ai ressenti ultérieurement le besoin de souffler quelques instants sans l’Acrobate tant ses larmes et ses cris m’épuisaient physiquement et moralement, or c’est notre proximité qui nous a sauvé lui et moi, on a pris confiance , moi, en mes capacités de mère, lui en la vie et nous avons commencés à être heureux, vraiment . Quand je dis « nous », je parle de notre famille toute entière.

Le portage m’amène à affirmer que c’est bien la proximité mère-enfant qui aidera les femmes à lutter contre le Burn-out. La société fait croire aux femmes que c’est l’inverse, elle fait croire aux mères que mettre une distance entre elles et leur bébé dès le plus jeune âge est plus que nécessaire pour exister encore un peu, pour être autre chose qu’une mère . Je suis persuadée que cela est faux, et tout mon être l’est aussi.  Le portage permet de vivre sa vie plus librement avec bébé tout en lui offrant le meilleur moyen de gagner son autonomie, en lui offrant notre sécurité .

Quand on est accro, comment ça se passe concrètement au quotidien ?

Lorsque le portage fait partie de notre mode de vie, car je pense que l’on peut appeler cela comme ça, nous ne portons plus uniquement notre bébé en extérieur pour remplacer une poussette par exemple mais plutôt à chaque fois que nous le jugeons nécessaire pour notre bébé ET pour nous .

Car, il faut être clair sur un point, la portage a des bienfaits incontestables pour le porté mais on oublie souvent de parler des avantages énormes pour le porteur . En effet, pour ce dernier, c’est tout simplement une liberté non négligeable, bébé peut dormir partout en étant porté et franchement ça, c’est quelque chose qui change la vie .J’ai progressivement amené l’Acrobate à s’endormir dans chacun de mes porte-bébés, ainsi je n’ai plus de contraintes, j’adapte le porte-bébé à mon besoin du moment. Je  passe là la dimension émotionnelle gigantesque car ça ferait de mon billet un roman … Mais crois moi, c’est fort pour les deux, porté et porteur .

 

Quels porte-bébés j’utilise et pourquoi en avoir plusieurs ?

(Photo : Site Ling Ling d’amour)

Pour commencer, j’ai une tissée, de la marque LING LING d’amour . J’en suis carrément dingue . Je m’en sert pour porter en ventral, en kangourou ventre ou en enveloppé-croisé, mon nœud favori . L’acrobate adore s’y endormir ainsi en suçant son petit pouce . Car, de la façon dont j’utilise l’écharpe,il ne peut pas avoir un accès direct au sein . J’installe également l’Acrobate en dorsal et P’tit Pois même parfois s’il en a envie ( c’est rarissime)  en kangourou dos, je suis ainsi beaucoup plus libre de mes mouvements qu’en ventral . Je ne maîtrise pas encore assez les autres nœuds en dorsal donc voilà celui  que je pratique le plus en ce moment .

Lorsque l’on a l’habitude de porter, contrairement à ce que l’on pourrait croire, installer un bébé dans son dos ne prend pas plus de temps que de le mettre contre son ventre .  Il est évident par contre que ça demande de l’entrainement . La pratique d’un atelier avec une monitrice de portage me semble indispensable pour ce mode de portage . Puis, tous les porteurs devraient en faire un à mon sens .

J’aime beaucoup cette écharpe, l’Acrobate s’y est endormi aisément dès nos débuts . Pour l’extérieur, je privilégie le ventral à ce jour avec cette écharpe, je sais pas trop expliquer pourquoi . J’ai encore besoin de me perfectionner certainement.

J’ai aussi un Bulline de chez Néobulle. ce mode de portage est ultra pratique car il est installé en un rien de temps et une fois que l’on a pigé le truc de l’assi-accroupi physiologique, le bébé est à l’aise et parfaitement maintenu. Je l’utilise au quotidien, il n’y a pas un jour qui passe sans que je ne l’utilise . Pour agir véritablement dans ma maison  ou m’occuper de P’tit Pois je n’utilise pas le Bulline, le portage asymétrique me faisant à la longue mal au dos . Mais pour les tétées d’endormissement c’est parfait, pour manger les mains libres alors que l’Acrobate a envie de nos bras aussi … J’aime aussi beaucoup lire l’histoire du soir à mon grand avec son petit frère niché dans le sling. En extérieur en été, un régal aussi . Pour moi, le sling convient à un portage d’appoint, je l’adore car même quand l’Acrobate commence à pleurer je n’ai pas besoin de poser le bébé pour l’installer, c’est tout une technique mais on y parvient :). Et bébé plus vite calmé, plus vite réconforté et plus vite endormi, tu connais la musique .  Le Bulline a pour moi une valeur sentimentale, c’est le premier porte-bébé que je me suis acheté, le premier qui apaisa mon tout-petit…

J’ai aussi un  ERGObaby, qui appartient à la famille des préformés, donc utilisable dès six mois, l’indicateur  doit être le moment ou bébé attrape ses pieds pour être parfaitement précise. Il est très rapide à installer et ici il convient du même fait complètement au Papa. C’est simplissime, pas de nœud à faire, on enfile le porte-bébé, on le règle si on a changé de porteur et on met le bébé dedans, un clip et hop, c’est parti. L’Acrobate adore dormir dedans . La Chef me raconte, qu’en mon absence, il n’a pas le temps de fermer le porte-bébé que ce Mini dort déjà. Le Chef le porte en ventral, moi aussi en cas de sortie en extérieur durant lesquelles je sais que l’Acrobate pourrait être amené à s’endormir . Car, en dorsal, le maintien de la tête n’est pas top, le tablier s’arrêtant au niveau de la base de la nuque du porté. On peut toujours, il est vrai, accrocher l’élément permettant de se protéger du soleil pour maintenir la tête du petit endormi (je l’ai moi même pratiqué) mais les réveils sont difficiles car bébé peut se sentir coincé. Résumons : En ventral : Super . En dorsal : Très bien mais à condition que bébé reste éveillé . Avec l’ERGObaby, la principale chose qui me dérangeait c’est que l’Acrobate se décrochait le cou pour voir ce qui l’entourait et comme ce porte-bébé ne permet pas un portage haut, cela devenait embêtant car le porté se retrouve avec une vision du dos du porteur en gros plan et doit se décrocher la tête pour voir autre chose . Ce problème, je te l’accorde diminue d’importance, voire disparaît lorsque l’enfant grandit . P’tit Pois, 24 mois, ne ressentirai jamais ce soucis là par exemple .

Puis, ma dernière acquisition et non des moindre est un Didytai, un Mei-tai de Didymos que j’ai acheté sur la Maison du porte-bébé ( les frais de port sont gratuits).

C’est mon chouchou  je dois l’avouer .  Je l’utilise pour ma part presque exclusivement en dorsal, je me sens parfaitement à l’aise pour y installer l’Acrobate que ce soit à la maison ou même sur le parking d’une grande surface . Les premières fois, on se demande comment faire pour éviter que les pans ne touchent le sol de l’extérieur puis, on apprend comme toujours une technique pour remédier à ce petit soucis.  Il est parfait car en dorsal, bébé bénéficie non seulement d’une assise excellente mais aussi d’un maintien de sa petite tête, elle ne tombe pas en arrière lorsqu’il s’endort comme cela peut être le cas dans l’ERGObaby . C’est à mon sens le porte-bébé le plus confortable qui soit en dorsal, comme on peut porter bébé haut, on a l’impression qu’il est posé tout simplement, c’est une sensation de portage très agréable ! J’adore aussi car ce porte-bébé offre la possibilité de faire une finition poitrine que je trouve jolie et en plus je ne me sens pas comprimée du tout par le tissus. Avec le Didytai, je fais toutes mes tâches ménagères sans aucun soucis, je m’occupe de mon grand, lui donne le bain sans avoir à me soucier du maintien de l’Acrabate qui lui, une fois installé est comme un coq en pâte dans ce porte-bébé. En ventral, c’est un régal aussi, mais bébé commençant à devenir lourd, le portage dorsal se présente à moi comme étant le plus raisonnable :).

J’espère que ce billet, écris précisément avec l’Acrobate dans notre Bulline vous aura plu, suite au prochain  billet.

Publicités

Une réflexion sur “Le portage au quotidien #1 Pourquoi plusieurs porte-bébés ?

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s