Dans les coulisses du portage


Je pense qu’on peut le dire, je suis devenu accro au portage.

Le portage, j’ai avant toute chose trouvé cela pratique, comme je le disais précédemment ici.

Puis, clairement ça a changé ma vie .

On imagine carrément pas ce qui se passe comme truc entre porteur et porté, on imagine pas les batteries de tendresse et d’amour qu’on blinde en portant, on imagine pas le bonheur inouï que cela peut être de poser son bébé dans son lit sans larme .

C’est comme si être parent devenait plus simple, comme si les bébés devenaient plus cools, comme si enfin je comprenais comment répondre au mieux possible aux besoins de mes bébés et aussi des miens .

Il y a peu de temps, j’avais hâte de pouvoir enfin posé l’Acrobate dans son lit pour ranger ma maison en champ de bataille . Ce soir, je me suis surprise à restée dans le couloir un instant alors que je me dirigeais pour le coucher. Restée là pour profiter encore un peu d’être serrés tout près, restée là car de toute façon, la maison n’est plus un champ de bataille maintenant car le portage m’a rendu mes bras :).

Il y a peu de temps quand P’tit Pois était en mode super-ronchon ou malade, je m’évertuais à lui demander « ce qu’il voulait » afin de tenter d’agir pour sécher ses larmes. Et bien, j’ai remarqué que cinq minutes contre moi c’est un peu comme un Mars, après ça « ça repart ».

Il y a peu de temps j’achetais des vêtements selon mes simples goûts, aujourd’hui, je rajoute à cela la compatibilité avec mes divers modes de portages.

Il y a peu de temps, j’installais un tout-petit-riquiqui-mini dans un sling sans trop y croire, aujourd’hui j’installe un un-peu-moins-riquiqui-acrobate dans ce même sling, une tissée, un Ergo en ventral, en dorsal, à la maison, dans les magasins, partout ….

Le portage, c’est un peu une philosophie de vie dans le sens ou ça m’a plongé dans tous un tas de réflexions d’un autre ordre . J’ten parlerai un jour .

Mais ça, ce sera dans un autre billet 🙂

Publicités

4 réflexions sur “Dans les coulisses du portage

  1. Ce que tu dis pour ton arrêt dans le couloir…quand je porte Lou (donc souvent^^), à chaque fois qu’on passe devant un miroir on s’arrête, et on se regarde dans la glace en chantant une petite chanson doucement. A ces moments elle m’envoie des sourires qu’elle ne fait QUE quand elle est portée. Des trucs mêlés à un regard intense, c’est vraiment très particulier. Alors des fois, comme toi qui t’arrête dans ton couloir pour profiter encore de ton moment, ben moi je fais exprès de passer devant un miroir, pour profiter de ce regard là…

    Et pour le changement de vie, les bébés plus cools…des fois on me dit « mais tu vas te fatiguer à la porter comme ça, poses-la donc! ». Je réponds toujours qu’on n’imagine pas, justement, comme le portage m’a sauvée du burn-out et du trop plein de fatigue. Comme tout est plus facile, au quotidien.

    Bisous^^

  2. Cet article me donne des frissons, ça me fait replonger un peu plus de 3 ans en arrière quand j’ ai découvert le portage, je l’ ai vu comme le prolongement ultime de la grossesse, un lien puissant, Moustik passait des heures entières en écharpe, il y était calme, serein, épanoui, et moi aussi.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s