Fraternellement votre.


Voilà cinq mois et huit jours que j’ai donné la vie pour la seconde fois . Du même coup, voilà cinq mois et huit jours que nous avons fait de P’tit Pois un grand frère, enfin, « grand », tout est relatif quoi. 🙂

Que puis-je dire de ce lien qui se tisse ?

C’est vraiment quelque chose de TRÈS fort. Au départ, à cause de la néonat’, P’tit Pois n’a pas vécu avec Mini tout de suite, il manifestait ce manque d’une manière évidente du haut de ses 18 mois .

Nous avons traversé une période difficile, endurant les pleurs permanents de Mini, ses angoisses. P’tit Pois avait la volonté d’apaiser son frère, il pouvait lui donner ses propres doudous par exemple, aller lui parler, lui faire un bisous, un peu brute le bisous mais un bisous tout de même.

P’tit Pois vit très mal le fait d’aller à la crèche sans son frère, c’est un déchirement à chaque fois . Je pense donc que l’on va limiter au strict minimum, encore heureux que ces deux là iront « chez les copains » ensemble en septembre .

Je n’ai jamais remarqué de jalousie directement lié à l’allaitement de Mini, par contre il arrivait à P’tit Pois de tenter les pires escalades pendant ces instants là, heureusement, il n’agit plus ainsi, la tétée est désormais un moment de câlin partagé, à trois . P’tit Pois vient souvent se blottir contre son frère ou moi pendant une tétée.

La première chose que P’tit Pois fait le matin c’est d’aller voir son frère, il l’appelle, il a envie de le voir, le toucher, il aime aussi rigoler avec lui . Il lui arrive de refuser que son frère le touche, c’est vrai mais il fait ça avec plein de gens, il s’affirme je dirai.

Depuis une quinzaine de jours, je trouve que nous sommes parvenus au point d’équilibre, enfin. P’tit Pois comprend énormément de choses, il est très demandeur avec Mini qui lui rend maintenant carrément la pareille ! Les échanges de sourires et les éclats de rire communs sont nombreux, c’est beaucoup de bonheur à voir .

Nous avons investi dans une poussette double, les petits peuvent ainsi être transportés de la même façon, ça amuse beaucoup P’tit Pois. Il est tout étonné aussi de voir que son frère découvre les saveurs des petits pots de Maman à son tour . Oui, aujourd’hui, ils font et feront de plus en plus de choses de la même façon, c’est aussi pour cela que l’ambiance est bonne . Je n’ai par ailleurs jamais refusé à P’tit Pois de goûter un des plats de son frère ou même de s’asseoir dans son transat, mon objectif est qu’il se rende compte par lui même qu’il est trop grand pour cela et qu’il a envie d’autre chose . Il l’exprime d’ailleurs très bien lorsqu’il dit être un « petit garçon » et son frère « un bébé ».

Mini, enfin libéré de ses angoisses s’épanouit, libre et heureux au sein de notre famille, il aime sa tranquillité mais aime aussi le contact avec son frère, il accepte de lui bien des choses qu’il ne tolère avec personne d’autre .

Il est bien loin le bébé de 15 mois qui posait adorablement des petits chaussons de laine sur mon ventre rond …Oui, c’est loin, mais il règne dans l’air la même tendresse.

On se sent enfin quatre, pour de vrai, la relation fraternelle s’installe entre nos deux petits mecs tisse nos liens familiaux comme de la glu.

Savourons .

;

;

Publicités

4 réflexions sur “Fraternellement votre.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s