Un si petit bébé peut-il avoir peur de la mort ?


Un billet tout en simplicité pour vous faire partager notre expérience de la micro-kiné .

Mini avait donc de gros soucis pour s’endormir, il luttait, pleurait énormément à la moindre sensation de fatigue, il ne s’endormait qu’à mon sein ou dans les bras du Chef puis, pour le poser, il fallait s’y prendre parfois 3 ou 4 fois… J’avais aussi des soucis certaines fois à la mettre au sein. Croyez moi si vous voulez, mais il savait que le sein le mènerait à l’endormissement, ainsi il le refusait parfois dans cette même « logique » du refus de lâcher-prise.

Je disais ICI, que l’on m’avait conseillé de laisser pleurer mon bébé . Ouais, sauf que non tu vois, c’est pas notre truc. On voulait l’apaiser, essayer de comprendre, tenter des choses pour l’aider . Bref, on SAVAIT que si nous le laissions pleurer dans son coin, son angoisse allait grandir encore et encore .

Des bonnes petites étoiles, et je sais qu’elles se reconnaîtront m’ont parlé de la micro-kiné et j’ai eu envie d’essayer . J’y croyais sans plus, j’étais surtout à bout d’encaisser les remarques des gens qui me faisaient savoir que j’étais responsable de la situation, à bout de ne parler que de mon bébé chéri au travers de ses pleurs.

Oui, je suis une personne angoissée, mes ongles rongés en témoignent aisément, or je savais qu’il n’étais pas possible que je puisse être la seule responsable d’une angoisse si grande .

Mini a eu une naissance difficile, ne jouons pas sur les mots, il a failli y rester, tout simplement, après être resté coincé , il est en plus né avec un double cordon . Comme si cela ne suffisait pas, vous rajoutez après ça …19 jours d’hospitalisation en service de néonatologie .

Bref, je m’égare, mais c’était pour planter le décor .

Arrive le jour de la consultation .

Je dois avouer que vu comme ça, c’est assez étrange et les questions qu’il pose ou les affirmations qu’il fait peuvent être déroutantes parfois, c’est un fait .

Il m’a dit que Mini avait peur de la mort, que les bébés ont conscience de la mort, ils ont en fait déjà intégré, selon lui, le fait qu’ils vont mourir un jour aussi petits soient-ils. Sauf que Mini lui aurait une angoisse trop forte liée à la mort. Il refuse de s’endormir car pour lui, c’est accepter de nous quitter et peut-être de ne plus jamais nous voir ou même pire de mourir lui même … Je suis alors très dubitative. Mais, je dois reconnaître que cette volonté d’extrême proximité a permis, en y réfléchissant de me convaincre .

Mini, a hurlé durant tout le temps des micro-palpations, oui, c’est ça le principe de la micro-kiné . Il les pratique à différents endroits du corps et on y comprend vraiment pas grand chose, il marmonne simultanément des lettres ou des chiffres ou les deux .

Nous avons très peu parlé avec le kiné, simplement pour que je lui explique la façon de lutter de Mini. Il m’a donné aussi un conseil concernant son doudou. Je vous préviens, ça va vous paraître dingue … Il m’a dit que le doudou devait sentir mon odeur, mais quand je dis mon odeur, c’est genre ma sueur, ma transpiration, il m’a dit que c’est cette « senteur » là qui apaisera Mini.

Je suis repartie je dois le dire peu convaincu. Je dirai même que je n’y croyais pas . J’ai tout de même de suite appliqué le conseil pour le doudou, il ne le lâche désormais plus, c’est incroyable, il se niche dedans, il s’y shoote .

Puis, la nuit qui a suivi, Mini ne s’est réveillé qu’une seule fois . C’était un hasard ? On n’en savait encore rien .

Ensuite, le lendemain, il s’est endormi sans moi . Alors là, je commençais à reprendre espoir et à me dire que ça n’était peut-être pas un hasard…

Il faut savoir que Mini n’apprécie pas trop la voiture et les trajets se soldent le plus souvent par des crises de sa part . Il cherche à téter son pouce, son doigt, n’y parvient pas, refuse la sucette, jette son doudou ( enfin ça c’était avant haha:))… Et puis là, le lendemain de la séance, le voilà qui se met a sucer ses deux doigts et cela, sans s’énerver, il finira même par s’endormir ainsi . Wah ! Grande première .

Globalement Mini a changé aussi, il accepte un peu plus d’être posé, il y a un mieux quoi. Chose qui est super pour lui étant donné qu’il va aller à la crèche trois jours la semaine prochaine . Lors de l’adaptation il a par ailleurs tout de même dormi trente minutes au dortoir, chose qui n’est vraiment pas mal du tout !

Mais surtout … Voilà ce qui a changé et voilà ce qui m’émeut beaucoup .

Lors de chaque sieste, chaque début de nuit, je devais endormir Mini au sein et attendre , attendre, attendre encore, parfois trente minutes qu’il s’endorme assez profondément pour que je puisse le poser ailleurs . Dans son lit, dans le nôtre, là n’était pas le problème. Si j’avais le malheur de le réveiller en le posant, c’était fini, il fallait tout recommencer …

Ensuite, il finissait par s’endormir mais se réveillait au bout de 15 à 20 minutes dans les hurlements, il était perdu car il ne s’était pas endormi dans son lit et n’avait pas vécu vraiment le moment ou je le plaçais dans son lit . Il s’endormait à mon sein, se réveillait tout seul dans son lit, ça ne lui convenait pas .

Depuis la séance, déjà, il s’est endormi une fois sans moi comme je le dis plus haut, mais surtout même si je l’endors au sein, je le pose dans le lit, il ouvre les yeux, me regarde et tourne la tête pour se mettre en position pour dormir . Il accepte ! Il accepte de lâcher prise pour s’endormir, il a moins peur . Il ne se réveille plus au bout de vingt minutes en hurlant, car il s’est endormi seul, il l’a décidé . Après une tétée qu’il accepte parfaitement de prendre, il est apaisé et lâche prise. Enfin .

Ce dernier point s’est vérifié encore le surlendemain . Mini, qui se réveillait au moindre bruit ou frôlement a été habillé sans se réveiller. C’est un truc de dingue.

Voilà, j’y croyais pas . Mais cette fois c’est sûr, ça fait trop de hasard, la micro-kiné a eu un effet sur Mini.

Publicités

29 réflexions sur “Un si petit bébé peut-il avoir peur de la mort ?

  1. Tiens ça me rappelle ma fille, accouchement difficile avec risque d’hémo pour moi et du coup néonat pour elle. Elle ne supportait pas de m’entendre tousser, de s’endormir sans moi et j’ai toujours dit que ça avait un rapport avec son arrivée même si la famille ne me croit pas.
    Allez mini rassure-toi, ton papa et ta maman veille sur toi

  2. C’est génial pour tout les deux !!!
    Dommage que ce genre de pratiques restent encore trop discretes car cela aiderais surement bcp de maman et de bébé !!!
    Bonne soirée !!!

  3. Je ne connais pas la micro kiné…par contre par rapport à tout ce que tu écris, il y a eu beaucoup de psychologues qui se sont penchés sur la question et ils décrivent des angoisses archaïques chez le bébé: c’est à dire que le bébé ne peut pas penser, expliquer ses ressentis liés à des changements trop importants par rapport au milieu utérin.
    Lui qui était si bien contenu, et mobile, dans le ventre de Maman se retrouve sans enveloppe, sans limites, écrasé par la gravité, ne pouvant plus se mouvoir aussi facilement…Sa maman est son premier repère notamment par son odeur ( et oui celle du corps, pas celle du savon ou du parfum que l’on préfère….), les bruits du coeur, sa voix etc.
    Donc, il a besoin d’être rassuré +++ en étant porté, coocooné, rassuré etc.

    De plus, le sommeil est un état où il faut lacher prise pour s’endormir, et c’est difficile pour un bébé, et même pour un enfant, car c’est accepter une part d’inconnu ( on ne sait pas ce qui se passe, et comment ça sera quand on se réveillera)…..et d’autant plus s’il y a des douleurs physiques (coliques, problèmes musculaires tec.) car le bébé se retrouve seul sans réconfort pour gérer ça.

    et par ailleurs, dans ce que tu décris….on peut penser que l’accouchement a induit des tensions musculaires, des blocages de vertèbres etc.. et ces tensions dans son corps entrainent de réelles douleurs chez le bébé. Les ostéopathes aussi travaillent dessus, et dès les premières semaines de vie, et une séance d’ostéo entraine la plupart du temps une résolution du problème.

    Voila ce que ça m’évoque…j’espère ne pas t’avopir saoulé avec mon « pavé »

  4. C’est formidable que vous ayez trouvé une solution qui semble marcher!! Quand l’APA était bébé, il ne dormait que par tranches de 20 minutes, nuit et jour après s’être endormi d’épuisement dans nos bras et se réveillait en sursaut et en hurlant… Pas de naissance particulièrement traumatisante mais il avait malgré tout tous les signes du bébé très angoissé… au final 10 ans après, on traîne toujours des angoisses de mort (mais verbalisées cette fois!)… Bravo d’avoir cherché une solution dès le début!! (à l’époque nous pensions juste que nous ne savions pas nous y prendre…)

  5. Bonjour,
    ça fait vraiment plaisir de lire un témoignage comme le tien…
    En ce qui nous concerne, cela fait deux ans et un mois que ça dure…
    Mon fils « tombe » toujours de sommeil, mais ne s’endort jamais! Et forcément, il se réveille en pleurs, en crises, en panique, car il ne s’est pas rendu compte de s’être endormi…
    C’est très fatiguant pour moi, et forcément inquiétant.
    Le soir il ne s’endort jamais avant minuit, et s’endort n’importe comment, parce qu’il est épuisé, jamais de siestes, ou alors, il ne s’en rend pas compte et s’endort dans le canapé, assis, plié en deux et j’en passe. Il hurle et se relève à chaque fois qu’on le met coucher…
    Enfin voilà, tout ça pour dire qu’on ne s’en sort plus… Je suis épuisée physiquement et moralement.
    Alors ma question : Penses-tu que la micro-kiné puisse régler notre problème à deux ans?
    J’ajoute qu’il a également eu une naissance difficile, bébé qui ne descendait pas, coincé, en souffrance, étranglé par le cordon et cela a fini par une césarienne en urgence… Et 3 jours en néonat, sans explications, j’ai moi même été très mal suivie… bref je ne m’éternise pas sur mon cas, mais voilà… En tout cas, bravo pour ton courage et tes démarches pour arranger tous vos problèmes.

  6. Merci pour ce billet très utile ! Je ne connaissais pas la micro Kine….Ici la Ventouse dormait aussi par tranche de 20 minutes, ne s’endormait qu’au sein, très dur de la poser…mais je ne sentais pas une angoisse qui la prenait à la gorge, plus un besoin « classique » d’être rassurée…C’est passé peu à peu, sans qu’on la laisse pleurer. Maintenant elle sait s’endormir seule, nous fait de longues siestes…mais ne fait plus ses nuits O_O

  7. voila encore un beau témoignage qui confirme que rien ne sert de laisser pleurer un bébé pour qu’il s’endorme ! merci c’était émouvant pour moi

  8. Bonsoir, moi j’ai pas eu de problème avec bébé mais le sujet m’a bleuffé d’un je ne savais pas qu’un bébé pouvait avoir peur de la mort! C’est dingue pourtant juste né, je pensai que bébé pensé au jour J sans appréhension style dodo, calins, manger, jouer…! c’est désolé du terme « dingue » !!! et le doudou je me doutais d’un truc de rattachement pour l’enfant car moi ma fille amène toujours un jouet chez nounou pour rappeler sa maison tous les matins quand c’est nounou qui garde bébé, c’est le petit rituel de bébé. Par contre de la à penser qu’il fallait vraiment qu’il y ai notre odeur sur doudou pour rassurer bébé franchement ce soir j’apprend grâce à vous plein de chose merci!! l’essentiel c’est d’être arrivé à des solutions pour moi pour le moment je touche du bois mais c’est bien de connaître les angoisse de son bébé merci d’avance

  9. Je n’y croyais pas de trop non plus pour ma fille, mais la micro kiné a été miraculeuse!
    J’ai également eu un accouchement très difficile, sauf que dans mon cas, c’est moi qui ai failli y rester!
    Bref, pendant presque trois ans (oui je sais, c’est fou!) ma fille ne savait pas s’endormir sans moi, hurlait quand venait l’heure du coucher! J’ai essayé des centaines de « trucs » pour essayer de l’apaiser, la comprendre, etc … rien n’y faisait, nous avons presque passé un an avec elle au milieu de nous deux!
    La micro kiné nous a révélé qu’elle avait peur de me perdre, la possible mort de sa maman était le premier sentiment qu’elle avait ressenti après la naissance …donc elle n’était pas capable de s’endormir sans moi … de me laisser de peur que je parte … elle veillait sur moi en permanence!
    Deux séances ont suffit à remettre ses émotions en place, depuis je n’ai plus jamais eu de problèmes pour la mettre au lit!
    Bon courage à toi pour la suite! 😉

  10. émue par ton récit …émue pour plusieurs raisons ; d’abord parce que cette évolution qui semble presque magique ça doit être un vrai bonheur ; émue parce que j’ai vécu des mois d’angoisse de mon P’tit Loulou des mois et des mois à tout essayer jusqu’à rencontrer un « kinésiologue ; énergéticien » et le résultat a été assez similaire au votre… du mal à y croire ; du mal à lâcher prise moi aussi parce que les angoisses de l’entendre à nouveau hurler ont durer longtemps… et aujourd’hui je me dis encore souvent que c’est un pur bonheur de faire des nuits complètes des soirées sans cris… Bref ces témoignages me touchent toujours aussi parce à cette période je me sentais vraiment seule au milieu d’amis parents nageant dans un bonheur calme silencieux reposant….

  11. cette histoire me laisse sans voix et prouve bien que les bébés sont des êtres sensibles et pas seulement des êtres capricieux qu’il faudrait mater. C’est un peu l’impression que me donnent ceux qui disent « mais laisse la pleurer, elle s’endormira bien à un moment. Pour notre fille, ce ne sont pas les nuits qui posent trop de problèmes, mais la séparation d’avec maman. Or, pendant la grossesse ont est passé à 2 doigts d’un accident de voiture très grave et je me demande si elle n’a pas ressenti un stress important à ce moment-là?

  12. Pingback: Comment gérer le sommeil chez un tout-petit très nerveux ? « Le Chef, les deux P'tits Pois et moi …

  13. Ohlala que ça fait du bien de lire ces lignes, mon petit bout est né deux mois après ton mini et nous sommes dans la même configuration pour le sommeil. Il a eu une naissance assez difficile aussi, ventouse, souffrance fœtale, et pas de cri après être né pendant ce qu’il m’a semblé durer une éternité. (Mais en fait cela n’a réellement duré qu’une minute).
    Bref, nous avons fait une séance d’Ostéo quand il a eu 5 semaines, mais cela n’a pas trop marché, les coliques du nourrisson n’aidant pas pour le sommeil non plus.
    Maintenant les coliques sont passées mais il ne veut toujours pas se laisser aller au sommeil, il est tendu, nerveux et il n y a que le sein qui le calme, mais même pas toujours, je dois parfois le laisser pleurer 3 minutes pour qu’il « évacue la pression » avant de lui re proposer le sein pour qu’il s’endorme.
    J’ai une amie qui a un bébé du même age qui s’endort sur les genoux alors que nous sommes tous entrain de manger et discuter à table, quand je vois ça je suis déprimée parce que pour nous le faire dormir est un vrai investissement de temps et d’abnégation pour moi (c’est ça la joie d’être une maman aussi!).
    Je vais tenter la microkiné et ta technique du bain barbotage aussi!
    Merci pour ce blog que je découvre avec grand plaisir.

  14. Allez, ce soir, je me passe le doudou de l’Iroquoise sous les bras ! Après une bonne journée de transpiration, ça va le faire ! huhuhu Moi, jusqu’à maintenant, j’essayais plutôt de me le passer sur la poitrine en fait 😉
    Super, je suis contente de lire que ça peut marcher sur des tout-petits bébés et que ça n’est pas délirant de tenter ça aussi tôt. On va voir si elle détecte une angoisse particulière. Merci pour l’article ! 😀

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s