Un petit goût de paradis.


 

J’ai attendu ton premier regard alors que tu vivais encore au creux de mon ventre.

J’ai attendu plus tard, la première main tendue, le premier sourire, le premier éclat de rire que je déclencherai chez toi.

Je me suis languis du premier bisous, du premier câlin réellement manifesté .

Mais, c’est finalement une chose à laquelle je ne pensais pas tellement qui est en train de me mettre une claque .

Quand tu te blottis chaque soir au creux de mon épaule quand je te dis « Pose ta petite tête sur Maman pour faire un petit câlinou »…

Quand ta petite tête s’emboîte tout parfaitement contre la mienne et que ça y est le poids se fait sentir et que je sens que tu t’abandonnes tendrement…

Quand, simultanément, tu m’entoures de tes bras et que tu me sers, fort, fort, fort…

Si ça n’est pas le paradis, je n’ai aucun doute, ça y ressemble étroitement.

Publicités

6 réflexions sur “Un petit goût de paradis.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s