Lettre à mon Mini #5 : Avant toi .


Avant toi, je  me croyais au taquet de l’amour.

Avant toi, j’avais du mal à vivre pleinement mon bonheur.

Avant toi, je n’avais jamais eu peur de la mort.

Avant toi, j’étais sans cesse insatisfaite.

Avant toi, les petits tracas de la vie entravaient mon bonheur.

Avant toi, je n’avais jamais vraiment souffert .

Avant toi, je ne me trouvais jamais à la hauteur .

Avant toi, je me demandais ce qui clochait chez moi.

Avant toi, j’avais pas assimilé que parfois dans la vie, on fait ce que l’on peut et que c’est déjà pas mal.

Tout cela, c’était avant .

Avant qu’un petit être minuscule débarque dans ma vie  à nouveau et ne poursuive de libérer les chaînes qui m’empêchaient de goûter au bonheur entier.

Ce bonheur, sans culpabilité, sans entrave, savoir se satisfaire des petits bonheurs offerts par la vie, savoir les reconnaître car ils font sourire ou pleurer même quand on est épuisé…J’en ai rêvé et tu l’as fait .

Il y 4 ans, je débarquais sur le chemin qui mène au bonheur, timide, sans y croire, mélancolique et défaitiste dans l’âme, je ne perdais pourtant pas espoir d’être celle je voulais être . Celle qui vivrait pleinement l’immense chance que la vie lui offre sans trop penser, sans tout gâcher.

Il y a 19 mois, la vie m’a fait don d’un premier miracle, tout à coup, alors que les chemins se multipliaient face à moi, sans savoir lequel me mènerait au bonheur, tout devint plus clair. J’ai été guidée vers le bon chemin. C’était le bon de chemin, oui, mais le chemin était long.

Ma vie était alors faite d’immenses bonheurs auxquels j’estime ne pas avoir reconnu l’ampleur.  Pourquoi ? Je sais pas trop, pas prête dans ma tête, peur d’être heureuse pleinement, même si cela paraît ridicule, j’en étais là .

Puis, tu es arrivé, entre angoisse, tristesse et fierté et je te remercie car du haut de tes 49 cm tu as fait de moi une femme différente.

Moi, celle qui pensait que les gens ne peuvent jamais changer , celle qui pensait que mon esprit brouillon aurait toujours le pas sur mon bonheur ,  grâce à toi,  j’ai changé, vraiment .

La vie pour moi, c’est atteindre enfin le bonheur, le visualiser quand il est là, devant soi .

Alors oui, je t’ai donné la vie, mais je te dois la vie mon ange .

Publicités

4 réflexions sur “Lettre à mon Mini #5 : Avant toi .

  1. Pingback: Avant, j’étais extrémiste de l’allaitement « La maman des P'tits Pois

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s