Ce que je voudrai te dire …


Mon P’tit Pois, voilà ce que j’aimerai te dire, ce que j’aimerai que ton petit cœur de bébé assimile parfaitement, n’en perd pas une miette.

Je sais que tu as compris que quelque chose allait changer, tu nous le prouve chaque jour . Il y a quelques jours, tu disposais les affaires du bébé sous mon pull, bein oui, c’est bien normal, ce sont les petits habits du bébé t’ai-je dis .

Je ne sais pas par contre ce qui se passe dans ta tête ce que représente pour toi ce ventre prêt à craquer, cette pièce vide qui change de couleur et se transforme en chambre d’enfant . J’aimerai tant savoir et comprendre, pouvoir te parler le plus simplement du monde et te dire ceci :

 

Mon P’tit Pois,

D’ici très peu de temps, notre famille va s’agrandir, un bébé très petit va venir embellir notre vie . Ce sera un bébé, comme toi, mais en plus petit.

Dans mon ventre ce petit bébé grandit et ressent déjà l’immense amour que tu lui donnes, tes câlins, tes bisous, tes caresses, il le sens bien que nous sommes tous les trois pressés de le rencontrer enfin .

Quand le bébé arrivera, celui dont tu connais déjà si bien le prénom va peut-être t’effrayer par ses cris stridents et son côté, il faut l’avouer, très peu joueur à ton goût. Mais ne t’inquiète pas, comme toi, ton frère va grandir bien vite, et dans peu de temps, vous pourrez jouer ensemble . En attendant, il a besoin que tu continues à lui donner la même tendresse que celle que tu lui donnes au quotidien en ce moment . Il te le rend déjà bien, tu le sens qu’il se colle tout contre toi lors de nos moments câlins , je  sais que tu le sens .

Mon bébé, je voudrai que tu saches à quel point je t’aime et à quel point la naissance de ton frère ne changera rien à l’amour qui t’entoure . Je vais te montrer  que dans nos bras, il y a de la place pour deux . Chaque jour je te prouverai que l’amour ne se partage, pas il se multiplie.

Je ne peux m’empêcher d’avoir peur , peur que tu m’en veuilles de te laisser lorsque que le bébé va arriver. Tu sais, je n’ai pas le choix, mais je reviendrai aussi vite que je le pourrai, quand ton frère sera prêt .

Je ne suis pas sereine, on ne cesse de me dire que tu vas mal vivre cette naissance, je n’ai aucune certitude à ce sujet, ni en bien, ni en mal .

La seule chose dont je suis sûre, c’est que l’amour va tellement se multiplier ici que nous allons très vite trouver notre rythme .

Je t’aime mon bébé, infiniment et profondément, durant cette grossesse, tu m’as donné encore tellement d’amour et de bonheur, que parfois, j’ai cru que c’était trop de bonheur pour moi .  Porter la vie et avoir la chance de voir grandir un petit bonhomme comme toi, qui me rende si fière, c’est une chance inouïe.

Il a 16 mois, tu naissais, tu faisais de moi une mère, tu as transformé à jamais  mon être tout entier.

Il y a 16 mois, si fragiles, nous apprenions tout ensemble, et nous continuons de le faire ensemble chaque jour .

Aujourd’hui,  à 16 mois, une nouvelle étape nous attend, toi, tu vas devenir un frère ( je n’aimes pas dire grand, car je te trouves si petit …), et moi, je vais devenir la maman d’un deuxième petit garçon, nous allons continuer à apprendre ensemble nos nouveaux rôles comme nous le faisions jusqu’à présent .

Aujourd’hui, tu as 16 mois, tu sais imiter la vache, tu es un danseur incroyable et à chaque fois que tu dis « au revoir » avec ta petite main qui t’accompagne, j’ai juste envie de pleurer de bonheur.

Merci grâce à toi, depuis 16 mois, je crève de bonheur, chaque moment difficile s’est soldé par un pas de géant, nous avons tellement évolué ensemble, toi et moi, et avec Papa aussi …

Voilà,  tu n’as jamais été un frère, et je n’ai jamais été la maman de deux petits garçons, papa aussi est dans l’inconnu.

 Mais,  n’ai pas peur, on va apprendre ensemble et crois moi, même si tu doutes, nous serons encore plus heureux qu’aujourd’hui mon bébé.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

16 réflexions sur “Ce que je voudrai te dire …

  1. Je ne dirai qu une chose ma cocotte, pour être issue d une famille nombreuse: n écoute pas ceux qui te disent qu il va mal vivre tout ça. Il y aura quelques jours d adaptation, c est évident et le contraire serait etonnant. Mais ensuite tout roulera, aies confiance 🙂

    Des bisous!

  2. Très beau message d’amour, tout le monde me disait pareil pour mon fils qu’il vovrai mal la naissabce de sa soeur qu’il serai jaloux que j’étaiq trop fusiobnel avec lui, mais il à était un amour aux petits soins pour sa petite soeur! Et elle elle le regarde comme un heros ! Ils ont 2 ans d’eccart et il y a quelqiue chose entre eux que je ne peux expliquer! Je m’arrete pour les regarder je savoure tous ces jolis moments
    Et je pleure de bonheur ! C’est fatiguant ouo mais c’est tellement d’amour! Je vous souhaite autant de bonheur !
    J’aime toujours autant te lire cest tellement bien ecris et remplis d’amour !

  3. Que dire devant tant d’amour, tant de mot réconfortant. Tu es une super maman : tu sais trouver les mots justes pour dire les choses et trouver en toi tout l’amour pour donner le meilleur à ton petit pois. Tous les parents ne sont pas comme toi, ne réfléchissent pas autant.
    Et tu me rassures… je n’ai pas de deuxième en route mais j’ai une peur viscérale de traumatiser ma Zouzou en faisant d’elle une soeur, en la sortant de notre cocon. Et tu as mis des mots sur ces craintes mais aussi sur tout le bonheur que devenir frère ou soeur peut apporter.
    Des gros bisous ❤

  4. Cette peur je l’ai connue et elle me faisait paniquée. Je disais à Saucisse que son petit frère serait une personne qui l’aimera elle d’un amour unique. Je lui disais que son petit frère taperait le jour de la naissance dans mon ventre en disant « vite je veux sortir, je veux voir ma soeur ». Les seuls mots que j’ai trouvés pour l’apaiser et leur rencontre a été magique et aujourd »hui presque un an après cet amour unique est visible et fait fondre mon coeur de maman. Rassure toi tout se passera bien tant qu’il y a de l’amour!!

  5. très beau message d’amour….ça me rappelle quand j’attendais l’arrivée de petite soeur…elle a aujourd’hui 3 ans et sa soeur 7 ans et elles ont une complicité que j’admire chaque jours qui passent…des angoisses et des craintes j’en ai eu aussi…pas envie de ne pas être assez présente pour ma « grande », peur qu’elle se sente mise de côté…on a une relation très fusionnelle…et cette relation est aujourd’hui la même avec la petite dernière..et on fusionne a 3! bon a 4 aussi avec le papa bien sûr! je suis d’accord tout se passe bien quand il y a de l’amour…le coeur des parents grandit au fur et à mesure que des petits bouts agrandissent la famille!

  6. Tu m’as fait pleurer! C’est tellement bien écrit et tellement réel tout ce que tu dis! Je n’ai pas encore la chance d’attendre un deuxième ms je sais déjà que je serai comme ça!

  7. Bah voilà, je pleure tellement l’émotion est forte…(mettons ça sur le compte des hormones aussi ! ;b )
    Tu mets des mots sur des émotions que je ressens intensément depuis qu’un 2ème bibou s’est niché au creux de moi, tu m’aides à entrevoir comment laisser une trace de plus à mon fils de cet amour profond que je lui porte, et de cet amour grandissant que j’ai déjà pour ce 2ème bébé à venir.
    On les a sous les yeux en train de grandir mais ils restent à jamais nos bébés et j’adorerai que mon fils, plus tard, découvre à quel point il fait tourner mon monde et combien, ô combien je l’aimerai encore plus que tout quand son frère ou sa soeur nous rejoindra.

    Merci pour cette magnifique preuve d’amour que le P’tit Pois ne se lassera pas de lire dans quelques années…merci de nous inspirer !

  8. Pingback: Ce que je voudrai te dire … Un an après . « La maman des P'tits Pois

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s