Tic Tac Tic Tac …


Va savoir si c’est le nouvel an qui arrive ou mon état de féminesse qui m’incite à compter chaque jour de ma vie, mais je me suis trouvée ce matin perdu dans des pensées temporelles .

Je pensais au temps, à la vitesse à laquelle il s’écoule . On le voit filer à toute allure lorsque l’on regarde le sablier des autres. Mais, étrangement, le nôtre se vide peu à peu sans qu’on y prête attention .

Il arrive parfois que la vie nous remette les pendules à l’heure . Voir une personne âgée qui nous est cher changer, perdre ses souvenirs et son présent, se poser un instant et avoir peur .

Peur de ne pas remplir sa vie d’assez de bonheurs intenses avant d’en arriver à cet âge avancé, peur de la mort, qui survient je le rappelle sans prévenir .

N’êtes vous pas étranges ? Vous avez peur de la fin du monde et vous vous dites même parfois  que le 22 décembre 2012 sera votre date de fin à vous aussi.

Mais à quoi pensez-vous  ?

Ne savez vous pas , que votre sablier peut se vider demain à une vitesse folle suite à un accident de voiture par exemple . Il peut se vider plus lentement dans de grandes souffrances à cause de la maladie .  Il se peut que le 22 décembre  2012 ce soit votre heure, il se peut que ce soit avant, ou après si vous êtes chanceux .

S’inventer une raison de se contenter de sa vie et d’en profiter, enfin… N’est-ce pas un comble, une idée absurde ?

Chaque jour qui s’achève engendre la création d’une nouvelle fin du monde potentielle, la fin de VOTRE monde . Mais ça, vous préférez ne pas y prêter attention, on a, je vous l’accorde plus le temps de penser à rien, alors au temps qui passe, imaginez vous !

La vie est mal faite, on pense au temps qui passe, on se replonge dans des souvenirs qui nous font conclure que, oui, à cette époque bénie nous étions en plein bonheur . Mais, à l’époque, à cet instant ou nous vivions l’une des périodes les plus belles que la vie nous permettra de vivre, est-ce que nous nous rendions compte ?  Je ne pense pas .

Vivre l’instant présent, ça n’est pas seulement, se dire que les choses pénibles pourront être remises à plus tard au profit d’un moment de bonheur qui s’offre à nous juste là.

Non, vivre le moment présent, c’est prendre la mesure de ce qu’on vit en ce moment même, l’apprécier, le relativiser, même si parfois c’est une lourde tâche .

Mardi, j’ai lavé les petits habits du P’tit Pois, et là, mon sablier m’a semblé se vider trop vite .

Comment pouvait-il déjà être si grand ? Comment, tout simplement, le temps peut-il passer si vite  ?

Les enfants nous font prendre conscience de cette spirale temporelle, cet engrenage à rouages que rien ne permet d’arrêter .

Merci à nos enfants de nous faire reporter à plus tard ce qui n’est pas essentiel.

Merci à nos enfants de nous permettre de prendre conscience de notre sablier infernal, et de nous donner l’envie irrépressible de profiter de tout.

Merci à nos enfants d’être le reflet de ce que nous faisons de grand  dans notre vie .

Publicités

8 réflexions sur “Tic Tac Tic Tac …

  1. moi j’ai du mal, j’ai tjs peur que quelque chose arrive aux gens que j’aime, ou a moi aussi hein…du coup ca m’empeche de profiter a fond quand le bonheur est la…

  2. Je suis un peu comme toi, surtout en cette fin d’année, j’ai l’impression que le temps file et que je ne profite de rien, que je gâche tout.

    Ca m’arrive surtout quand je m’énerve après mes enfants : je me dis que je ferais mieux d’arrêter de beugler et de profiter à fond de leur présence !

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s