Angoissée, stressée, puis-je changer ?


chien qui médite

Depuis toujours je me demande si, au fond, les gens peuvent changer . Plus précisément, je me demande si je peux changer .

Si je peux échanger mes angoisses contre une petite dose de confiance en moi.

Si je peux échanger mon stress contre un peu de plénitude .

Si je peux inverser la tendance générale, si je peux reprendre le contrôle ou le prendre car je ne sais pas vraiment si je l’ai eu un jour .

J’ai en permanence ce flots de pensées qui m’oppressent, qui me remplissent l’esprit, qui me saturent la tête, qui m’ handicapent, qui perturbent ma concentration, qui me plonge dans une émotion négative désagréable, comme si je me noyais dans un verre d’eau .

Je n’ai pas de recul, les idées arrivent et s’imbriquent les unes aux autres et forment un énorme bloc qui fait barrage à ma réflexion .

Je me sens vite submergée, j’angoisse, j’ai du mal à rationaliser les tâches qui m’arrivent, alors qu’elles sont simples parfois .

Je pense le matin à tout ce que je dois faire, à comment je vais le faire et à quel point je vais mal m’y prendre pour le faire, certainement . La journée, j’accumule les pensées, je les stocke, je tente vainement de les organiser mais alors que, rien de grave ne se joue dans cette journée, je me sens parfois quand même dépassée .

Je ne suis pas souvent gentille envers moi-même, avant de faire les choses, j’ai déjà le sentiment que je vais avoir des difficultés à les faire, quand je les fais, j’ai l’impression que le monde entier me regarde et se dit que je m’y prend comme un pied . Quand c’est achevé, je ne suis le plus souvent que reproches, culpabilité du pas-assez-ci pas-assez-ça.

Je ne ressens que rarement de la fierté envers moi-même, je me focalise sur mes erreurs et pas assez sur mes victoires, aveuglée par mon stress et mes angoisses.

J’ai souvent envie d’arrêter de penser, j’aimerais pouvoir me détacher de ces pensées qui me fustigent et m’emprisonnent, je voudrais les observer de loin, les décortiquer, les analyser à distance et me rendre compte, grâce à ce recul que je ne suis pas ces pensées-là, elles ne sont que des pensées négatives et moi, je ne le suis pas .

J’ai commencé la méditation pour ces raisons, pour essayer de trouver la paix intérieure, celle qu’on fait miroiter dans les livres sur le sujet .

Cela n’a pas été un chemin tranquille, j’ai pratiqué puis abandonné, enfin dernièrement j’ai repris progressivement …

Je suis à la recherche de réponses, d’outils, j’en ai assez de me dire que je passe à côté littéralement de jolies choses sans pouvoir les saisir pleinement, la pleine conscience est mon Graal .

Je n’ai plus envie de croire que le bonheur est un état que l’on attend et qui nous tombe dessus comme par enchantement . J’ai envie de croire car au fond de moi je le sais, que le bonheur est juste là, en moi et qu’il ne demande qu’à être libéré des entraves de mes pensées complexes et blessantes .

J’ai envie de croire que je peux changer, je sais que je le peux et y croire, c’est déjà une jolie impulsion .

C’est quand même dommage de réaliser que la personne qui nous complique le plus notre quête du bonheur se trouve être justement nous-même .

J’ai envie de passer au-dessus de toutes ces pensées, je n’ai pas envie de les chasser, j’ai juste envie de les démystifier et de parvenir à vivre avec, normalement . J’ai envie de lâcher prise, d’identifier ce qui me fais souffrir, d’accepter ce qui m’angoisse, de comprendre parfaitement ce qui m’oppresse.

Je voudrais pouvoir trouver les mots pour exprimer à ceux que j’aime ces angoisses, leurs mécanismes barbares et insaisissables, mais pour cela, il me manque le recul, ce que la méditation m’apporte d’une certaine manière .

Bref, j’ai repris la méditation, j’espère pour un certain temps, pour plus longtemps que la dernière fois. Je n’espère pas me perdre en chemin, j’espère que la méditation me démontrera qui je suis et me convaincra que je n’ai pas besoin de changer pour vivre en paix, que c’est simplement la gestion de mes pensées qui est à revoir ,

Comme toute performance visée, la méditation nécessite de beaucoup d’entraînement, je vous laisse donc pour me livrer à ma séance quotidienne .

Je reviendrais vous parler, je l’espère de l’évolution de ma pratique, de ses bienfaits et de mon changement .

Et vous, vous méditez ? Comment vous y prenez-vous ? Etes-vous angoissés ? Trouvez-vous en la méditation une aide précieuse ? N’hésitez pas à partager votre vécu en commentaire .

–>Je médite avec l’application Petit Bambou en ce moment, je conseille la lecture du livre de Matthieu Ricard : L’art de la méditation qui peut être un bon point de départ pour comprendre ce qu’est cette pratique, à quoi elle sert et comment la mener à bien .

Vous trouverez ICI un autre billet que j’avais écrit sur la méditation.

Prenez soin de vous !

« Je ne vais pas y arriver ».


image

Quand je me demande quelle est ma bataille dans la vie, je pense immédiatement aux « je ne vais pas y arriver« .

Cette phrase  qui arrive sans crier garde dans la plus tendre enfance, celle qui empêche de dormir mon fils, celle qui me hante encore parfois moi aussi .

Je me lève chaque matin en espérant que quelqu’un grâce à moi se couche le soir en pensant que finalement si, il y est arrivé.

Je n’ai que trop rarement les mots avec mon fils quand il est pris d’une crise de « je ne vais pas y arriver« . J’espère avoir des paroles qui éclairent et qui rassurent, qui font sens et qui motivent, je ne sais pas si j’y parviens à vrai dire .

Je finis toujours par entamer une petite danse ridicule ou par faire semblant de tomber ou encore à faire semblant de descendre un escalier pour le faire mourir de rire . Je crois que je ne sais tout simplement pas quoi lui dire en réalité .

En tant qu’adulte, je me rends compte petit à petit que la seule façon de se convaincre qu’on va finalement y arriver, c’est de le faire, de se projeter, de s’imaginer ayant déjà effectué la chose qui nous parait impossible, je ne peux pas expliquer ça a un enfant .

Cela me fait un peu mal, de devoir endormir mon fils dans mes bras tant il ne se rend pas compte que réussir la chose qu’il craint de ne pas parvenir à faire n’a pas de sens .

En fait si, ça a beaucoup de sens, ça pose le problème des barrières qu’ils se met lui même concernant les choses qu’ils pensent pouvoir entreprendre . Alors ça me fait un peu mal, même si je sais que les « je ne vais pas y arriver » font partie de la vie .

J’ai un peu le sentiment de m’endormir moi-même, celle qui doute toujours d’elle en moi, celle qui pense que tous les autres, par postulat de départ peuvent réussir et pas elle .

Je le sais moi qu’il va y arriver, je sais sa valeur, je sais qu’il est génial, d’ailleurs, je lui dis; souvent mais ça ne suffit pas .

Quelqu’un aurait la formule magique pour éradiquer les « je ne vais pas y arriver » ?

Parce qu’ils sont partout, dans ma vie et même dans ma classe aussi et je lutte contre eux, je les écrase, je les réduis, je les pulvérise, du moins j’essaye .

Je vous prie de me croire que lorsque les « je ne vais pas y arriver » s’en vont enfin, ils font du bruit, ils font bomber le torse, illumine les visages et parfois même ils mouillent les yeux .

J’aime être là quand ça arrive, j’aime les voir partir battus à plates coutures, j’aime la confiance en soi grandissante qui se lit sur les visages de ses anciennes victimes, j’aime me dire que j’ai un peu participé à ce combat .

En fait, j’aime les « je ne vais pas y arriver » quand ils finissent bien car les réussites sont encore plus grandes quand ils s’incrustent .

Avec le temps, j’apprends à ne plus les craindre vraiment, à les apprivoiser, à attendre le moment propice pour tenter une attaque . Je  parviens à les mettre de côté sans paniquer à l’idée que mon fils est comme moi, que lui aussi est un grand angoissé, et que je m’en veux de lui avoir transmis ça.

J’aime ce challenge, j’aime ce qu’il procure en moi,  je crois que c’est un peu pour ça aussi que j’ai choisi ce métier .

Quant à mon fils, je n’ai pas envie de parler de ses « je ne vais pas y arriver » à lui car cela lui appartient mais je peux dire qu’une fois de plus, on les a eu, ensemble !

J’ai réalisé mon rêve et je vous en parle ailleurs !


 

Cela fait un peu conte de fée mais oui, j’ai réalisé mon rêve, mon rêve de voir New-York, en vrai !

Depuis que j’ai cinq ans je n’ai qu’une seule envie de voyage récurrente, celle de voir les USA mais surtout New-York !

Nous sommes partis en famille une semaine dans cette ville et j’ai des tonnes de choses à vous raconter, j’ai envie de vous convaincre, comme j’aurais souhaité que l’on me le dise à moi-même qu’un voyage comme celui-là peut se faire en famille, même avec des enfants très jeunes , j’ai envie de vous dire à quel point c’est dingue et merveilleux et j’ai envie de donner tous mes trucs et astuces pour visiter New-York en famille !

C’est un grand évènement dans ma vie alors j’ai eu envie de lui consacrer un lieu particulier pour l’exprimer !

Vous trouverez en effet ICI sur mon autre blog voyage (lacosseanewyork.blogspot.fr) le récit de nos préparatifs et de nos aventures un peu folles en famille à New-York .

Je continuerai à écrire ici lorsque j’aurai terminé de partager tout ce que j’ai à écrire sur ce voyage magique qui a marqué nos vies !

 

Et vous ? Avez-vous déjà voyager à New-York et comment avez vous vécu ce voyage ?

 

Get Unready with me in winter ! [Routine du soir en hiver]


ffd16014-7195-4cbd-9222-8b43133974c5

Bonjour à toutes, je suis ravie de vous retrouver aujourd’hui pour vous parler de ma routine du soir au naturel .

En effet, comme j’avais pu vous le montrer sur Facebook, j’ai fini de nombreux produits que je n’ai pas repris, j’ai jeté pas mal de produits qui étaient périmés.. J’ai un peu honte de tout ce que j’ai pu entasser en me disant « on ne sait jamais » et aussi de tous produits inutiles achetés pour de mauvaises raisons …

BREF, tout cela, c’était avant ! Revenons à nos moutons, voici ma routine du soir :

  1. Je retire mon maquillage des yeux et du visage avec mes mains enduites d’huile végétale . En ce moment, c’est de l’huile de noisette; achetée à Auchan au rayon alimentaire, mais cela pourrait être tout autre huile végétale de votre choix, choisie en fonction des caractéristiques de votre peau .
  2. Je ressemble ensuite à un panda, n’insistez pas, vous n’aurez pas de photo:). Je prends ensuite une lingette lavable (j’ai celles de la marque Les tendances d’Emma, cela pourrait être un gant de toilette aussi si vous préférez)  et je la passe sous l’eau chaude avant de l’appliquer sur mon visage pour retirer le maquillage qui s’est décroché intégralement grâce à l’huile végétale . Je répète cette opération jusqu’à ce que mon visage soit d’apparence propre.
  3. Je me lave ensuite le visage avec un gel shampoing-douche de la marque Helvetia Natura. Comment vous dire ? Je ne vois plus que par ce gel douche depuis bientôt un an, je me lave le corps, le visage et parfois les cheveux avec et il fait son job pour tout ! Je disais donc,  je me lave le visage avec mes mains toujours et je finis par rincer à l’eau tiède .
  4. UNE SEULE FOIS PAR SEMAINE : Le vendredi soir en général, je fais un gommage visage avec du bicarbonate de soude, je le rince très rapidement car certes, cela est très efficace sur les imperfections mais il ne faudrait tout de même pas abuser et s’attraper des rougeurs.
  5. J’applique ensuite une fine couche de gel d’Aloe Véra, le meilleur que j’ai testé est celui que je vous présente sur la photo et j’ai ai testé pas mal . Je réalise des petits messages circulaires, je le laisse ensuite sécher avant l’étape suivante.
  6. Comme il fait plutôt froid en ce moment, ma peau est pas mal déshydratée, elle a besoin d’une hydratation profonde, surtout le soir . C’est donc pour cela que j’applique cette oh-combien-merveilleuse crème du DM, le lien est en allemand, j’en suis désolée mais de 1) ça me permet de crâner un peu car habiter près de la frontière allemande ça a du bon 2) cela vous permettra de trouver la même crème sans difficulté si vous vous rendez en magasin:).  Vous la trouverez aussi sur Amazon, mais même si l’emballage a changé de couleur, ne vous inquiétez pas, c’est bien la même, Alverde fait souvent ce genre de changement de visuel .
  7. J’applique soit une crème contour des yeux de la marque Alverde, il n’est pas sur la photo, mais vous pourrez le trouver ICI si cela vous intéresse, soit une huile régénérante de  la marque Weleda . Sur la photo, c’est un tout petit flacon car c’est une miniature que j’ai eu dans un coffret que le Chef m’a offert . J’applique cette huile au niveau du contour des yeux car c’est la partie de mon visage la plus sèche et sur tout le visage elle avait tendance à me donner des boutons . Elle fait des miracles au niveau de mes yeux et il est donc évident que je rachèterai le full size une fois que j’aurais terminé ce flacon .
  8. Je défait mon chignon ( car oui, le chignon haut est la coupe adéquate quand on laisse pousser ses cheveux et sa frange, mais ça, c’est une longue histoire capillaire dont je vous parlerai une autre fois :)) et j’applique  un hydratant de la marque Alverde (ouais, je sais, je saoule avec cette marque mais quand on aime on ne compte pas :)) . C’est en fait un fluide réparateur pour les pointes, du moins c’est ce que me dit Amazon quand je cherche . Vous le trouverez ICI, il fait partie des choses que je rachète à chaque fois à chaque fois que je vais au DM pour être sûre de ne pas en manquer .

 

Voilà, c’est terminé, j’espère que ce billet ne vous aura pas paru trop long à lire, je suis un peu bavarde😉.

Partagez-moi en commentaire vos produits préférés pour prendre soin de votre peau le soir:).

 

A bientôt !

La maman des P’tits Pois .

 

 

Pourquoi cette absence ?


 

photo billet retour

Avant d’aller de l’avant et de passer à autre chose, je voudrais m’arrêter un instant et revenir aux raisons pour lesquelles j’ai arrêté de bloguer. (Tout le monde s’en fout peut-être ? Je sais pas… Je me lance )

Il y a plusieurs raisons que je vais lister, ça fait un peu maîtresse d’école mais c’est ce que je suis après tout hein .

  1. Le temps : En effet, lors de la seconde partie de l’année scolaire dernière, j’ai eu un long remplacement en maternelle, ça a été une superbe expérience pour moi, je me suis beaucoup investie dans mon travail et donc j’avais moins de temps à consacrer au blog .
  2. La déception : Cette raison découle de la première . J’étais déçue de ne pas pouvoir consacrer davantage de temps à l’écriture de mes billets, à vous et c’est surtout ça qui me posait problème . Je n’avais pas envie de devenir une fille qui jette ses articles et qui ne prend plus le temps d’échanger avec vous car avant toute chose, la raison d’être de ce blog, c’était ça .. Échanger, partager des choses, des idées qui peuvent faire réagir et susciter un dialogue avec mes lectrices. Je n’avais plus le temps de faire ça et donc, j’avais le sentiment de faire les choses mal et à moitié .
  3. #jesaispascequejai : J’ai beaucoup changé depuis le jour où j’ai ouvert mon blog, je me suis aussi beaucoup cherchée, j’ai eu envie d’écrire ailleurs et puis je suis finalement revenue etc .. Des signes d’instabilités bloguesques notoires #skizoBLOGUEUSE:) …. Tout cela pour dire que je voulais que mon blog ait un thème et je ne m’accordais jamais vraiment à déborder, comme si cela avait une importance quelconque de toujours parler de la même chose .  . J’avais du mal à me fixer et j’avais l’impression (à tord je pense) que si je m’autorisais à sortir de mon « cadre de sûreté  », j’allais déstabiliser mes lectrices et par conséquent les décevoir .
  4. J’en avait marre que l’on me colle l’étiquette de la maternante bienveillante désespérée . Ce point mériterait une explicitation, mais en fait, on s’en fiche vu qu’on a dit qu’on allait de l’avant !

Ainsi, petit à petit, je n’ai plus écrit, puis j’ai fermé le blog, puis finalement la page, et enfin ma page instagram. Je voulais me laisser le temps de réfléchir à ce que je voulais faire du blog. J’ai bien conscience que j’aurais pu tout de même faire un billet d’ « Au revoir » ou tout du moins de « A plus » étant donnée la situation mais … Vous écrire ça, c’était rendre le truc réel : La Maman des P’titS Pois is dead et c’était trop dur pour mon petit cœur sensible . (Lâcheté, lâcheté, lâcheté quoi).

Mais du coup, qu’est-ce que je fais là ?

  1. J’avais un goût d’inachevé par rapport au blog et mon envie d’écrire était toujours présente . Je me disais souvent, tiens ça j’aimerais tant en parler etc…
  2. J’ai acheté un ordinateur rien que pour moi pour le travail et ça rend le blogging beaucoup plus facile à organiser .
  3. Je suis davantage déterminée et j’ai pris le recul nécessaire pour savoir ce que je veux faire de mon blog aujourd’hui .
  4. Une envie de partager avec vous, toujours là .

Qu’est ce qui va changer pour moi, pour vous ?  

RIEN . 

Juste deux minus-riquiquis trucs et je file, promis .

  1. J’ai ouvert un blog voyage qui est tout jeune pour l’instant qui sera pour moi une petite trace des préparatifs et de notre voyage à New York à proprement parlé . J’ai souhaité créer un nouveau blog juste pour ça car c’est tellement énorme pour moi et je pense que je vais avoir tant de choses à en dire que je risquais de noyer mon blog sous une NewYorkMania:) .
  2. Concernant la ligne éditoriale de mon blog : J’ai prévu de parler de cosmétiques, plus encore qu’avant car je me suis découverte une passion pour tout ça (mais je crois que ça n’est rien d’étonnant pour vous haha ), de parentalité toujours, et pourquoi pas n’importe quoi d’autres puisque mon blog va prendre davantage une tournure Lifestyle  (la fille parle ricain) que blog maman désormais (meuf t’as un blog qui s’appelle la Maman des P’tits Pois, je sais pas si t’es au courant ?!:)) .

Alors bref,  attendez-vous à TOUT !:)

 

Pour finir ce billet d’humeur absolument brouillon ( PARDON) (Je me rattraperai ) , je tenais à vous remercier très sincèrement pour votre bienveillance, votre gentillesse depuis mon retour .

J’espère que le programme des réjouissances vous plait, n’hésitez pas à me laisser un commentaire pour me dire ce que vous pensez de tout ça .

A bientôt !

La maman des P’tits Pois (who is not dead en fait).

Le masque du dimanche #1


image

Je reviens pour vous présenter le masque que j’ai choisi d’appliquer aujourd’hui, en ce dimanche glacial  de janvier .

Pour planter le décor,  sachez que j’ai décidé de ne pas couper mes cheveux en 2016 … Autant dire que j’ai intérêt à ne pas lésiner sur les soins nutritifs et hydratants . ☺

Voici les ingrédients de ce soin :

-30 ml d’huile de Sésame
-30 ml d’huile de Ricin
-4 gouttes de collagène vegetal
-5 gouttes d’huile essentielle d’ Ylang-Ylang.
-Une noisette de gel d’Aloé Vera appliqué sur les longueurs

J’applique le soin en commençant par les racines, en effectuant un assez long et vigoureux massage du cuir chevelu et ensuite je rallonge jusqu’aux pointes . J’applique le gel d’Aloé Vera en dernier .

Je l’ai sur la tête depuis ce matin (j’avais le temps, P’tit Pois s’est levé  aux aurores …)  et j’ai prévu de me laver les cheveux après le goûter .

Voilà, j’espère que vous allez tester cette recette !

A bientôt !

Un masque capillaire minute à la banane trop mûre .


image

J’ai toujours des bananes dans mon frigo .
Rapport au fait que c’est mon fruit préféré, rapport aussi au fait que mon petit dernier, tel un jeune chimpanzé en pleine croissance en ingurgite  une quantité impressionnante .

Je m’égare mais en fait c’était pour dire que j’ai toujours des bananes et que parfois j’en rachète, je les range dans mon frigo impeccablement  organisé  (*MENSONGE*)  et j’oublie la banane qui restait au fond du frigo.

C’est dommage, car personne n’aime manger les bananes trop mûres .

Je sais que toi aussi, ton frigo est mal rangé parfois…

C’est pourquoi je me propose de changer ta vie ( rien que ça oui) en te proposant une manière géniale d’utiliser ta ou tes bananes trop mûres .

Tu auras besoin d’une banane grisâtre  et de 30 ml d’huile végétale ( Argan  pour ma part mais macadamia ou olive feront aussi l’affaire ).

Tu devras ensuite mixer le tout, me concernant j’ai utilisé le smoothie maker du Liddl que je viens d’acquérir mais un simple blender/ mixeur conviendra très bien .

Ensuite, et bien tu appliques ce mélange sur cheveux secs et tu laisses poser de trente minutes à trois heures sous un bonnet de bain #ImsexyandIknowit .

Cette mixture est en fait un excellent soin hydratant très bon marché . Pourquoi t’en priver ? ☺

Il suffira enfin de procéder à ton shampoing habituel.

Tu seras en complète admiration devant ta chevelure après ce soin et promis tu ne sentiras même pas la banane pourrie .

Et vous, utilisez – vous d’autres produits pourris pour réaliser des masques capillaires ? #jeplaisantenetedésabonnepaspitié #glamourtoujours

Si cet article vous a plus n’hésitez pas à le liker, le partager, je vous dis à bientôt sur le blog ou sur ma page Facebook.

Bonne semaine ♡

Noémie .