Mon magasin Bio préféré ! [A.K.A Bio Monde]


De retour pour te présenter aujourd’hui mon magasin Bio chouchou .

Je t’en parle aujourd’hui car j’ai depuis peu changé mes habitudes, rapport au fait que je suis devenue végane tout ça .

En effet, je ne jurais que par La vie Claire, qui est grand et on doit le dire très complet, cependant, lorsque j’ai changé mon mode d’alimentation, je me suis mise à rechercher des produits spécifiquement végans que je n’ai pas trouvé dans ce magasin .

Tout aussi près de chez moi, j’avais depuis tout ce temps un Bio Monde et je n’y avais jamais mis les pieds . Quelle erreur !

En effet, non seulement, je trouve tout ce que j’achetais à La vie Claire avant mais je trouve de nouveaux produits et je fais de belles découvertes . Les vendeuses sont plus sympas aussi ce qui ne mangent pas de pain !

J’ai pu trouvé par exemple quelques références de fauxmages, de la fausse mozzarella et une sorte de gruyère râpé, j’ai acheté de la mayonnaise végane aussi, introuvable partout ailleurs ! J’avais prévu de passer une commande sur le site Un monde végan, voilà de quoi me faire patienter !

J’ai eu le bonheur aussi de remarquer qu’ils vendent de la vitamine B12 ( indispensable à tout régime végétalien, j’en parle dans mon premier billet sur la question si tu veux ), ça me rassure de me dire que tout près de chez moi, je peux trouver ce produit, indispensable pour moi et ainsi m’éviter les frais de port !

Je suis également en ce moment dans une démarche qui vise à réduire maximum mes déchets, je garde donc les différents bocaux en verre que je peux avoir pour acheter en vrac, je n’achète que quelques petites choses , j’y vais petit à petit donc j’apprécie aussi de pouvoir le faire à Bio Monde avec des produits plus nombreux et variés qu’à La Vie Claire .

Mes produits favoris sont leurs amandes et leurs fruits (framboises ou cranberrys ) enrobés de chocolat noir, j’adore les ajouter dans mon muesli le matin ou dans mon goûter de dix heures :)!

Mini adore actionner la manette et remplir les bocaux MAIS hier il a appuyé trop fort et on s’est retrouvé à acheter davantage d’amandes que prévu, bon, vu la consommation qu’on en fait ici, rien de bien grave !

Il a choisi aussi des bonbons  bio et véganes ( sans gélatine animale donc yeahhhh !) que l’on ne trouve pas non plus en vrac à La Vie Claire . On a testé donc les réglisses en rouleau et j’ai bien envie de tester les crocodiles, on verra bien ce que P’tit Pois choisira car la prochaine fois ça sera son tour de choisir🙂.

Et toi, dis moi ce qu’elle est ton magasin Bio préféré, si tu achètes en vrac et quels types de produits !

Petite parenthèse : J’ai eu l’occasion aussi de tester hier le magasin Day by Day à Metz qui est une boutique 100 % zéro déchet ! Je t’en reparlerai dans un autre article !

A bientôt !

Noémie

Être végan, ça coûte cher ! [idée reçue 1]


25d270310a9713ae58575fd29e544d0e.jpg

Je lis et j’entends beaucoup qu’être végan reviendrait plus cher que d’être omnivore . J’avais envie de revenir sur cette idée reçue dans ce billet qui est donc le premier consacré à ce thème .

Les personnes qui annoncent que le véganisme coûte cher oublie le prix très élevé de la viande et du poisson, qui sont deux produits bien plus chers que ceux que les végétaliens achètent pour faire le plein de protéines à la place .

En devenant végane, j’ai arrêté d’acheter (pour ma consommation car le reste de ma famille n’est pas végane) des produits animaux, à savoir viande, poisson, lait, fromage, miel . J’ai acheté davantage de légumineuses, nous avons décidé en même temps de n’acheter que des légumes et des fruits biologiques , j’achète une brique de lait d’amande par semaine, un pack de six yaourts soja, un paquet d’oléagineux (noix ou amandes), du tofu/ protéines de soja … Voilà pour ma routine végane hebdomadaire (ce sont les seules choses nouvelles que j’achète depuis que je suis végane).

Notre budget destiné à l’alimentation n’a donc pas augmenté, je pense même que si nous n’achetions pas de fruits et légumes biologiques, il serait d’ailleurs inférieur . Nous n’achetons plus de viande à la maison mais nous achetons par contre du poisson qui revient tout aussi cher pourtant.

Par contre, il est évident qu’aimer cuisiner aide à ne pas voir son budget s’envoler car, s’il est parfois possible de trouver des aliments près à consommer qui soient végans sur le marché, ils sont souvent très chers.

J’ai complètement changé ma façon d’organiser mes repas, leur composition et, une fois passée cette hyperactivité en cuisine liée (pour mon sentiment personnel) aux débuts dans le véganisme, je dois dire que des habitudes s’installent et les choses deviennent de plus en plus simples, pour faire les courses aussi .

Je regrette par contre d’avoir besoin d’aller en magasin bio pour certains produits car parfois, j’aimerais aller vite à faire nos courses mais si je n’ai pas le temps d’y aller, n’allait pas croire que je ne trouve rien pour me nourrir dans les grandes surfaces traditionnelles:) !

Donc non, être végane ne me coûte pas cher, certes la cuisine végétalienne regorgent d’aliments peu accessibles et souvent onéreux que les livres de cuisine végans exposent mais il est largement possible de faire sans au départ . Même si je ne suis pas réfractaire à tout cet univers inconnu, je prends mon temps et fonctionne au grès de mes envies .

Tu vois, il n’y a pas besoin de grand chose pour manger végan à sa faim. C’est un mythe !

Et toi qui est végan, quels sont les aliments nouveaux que tu achètes depuis ta transition ?

Ps : Je pourrais aborder dans un autre billet les autres aspects du véganisme qui ont quelque peu changé ma façon de consommer, tu verras cela ne m’a pas ruiné non plus:) !

[VEGAN FOOD] Gâteau au chocolat de mon enfance véganisé !


Bonjour toi !

 

Je reviens comme promis (avec certes un peu de retard mais personne n’est parfait héhé ) pour te donner la recette de mon nouveau gâteau au chocolat préféré.

En effet, il m’a fallu tâtonner, et passé  d’ailleurs par quelques déceptions avant de trouver THE recette de gâteau au chocolat qui serait  à la hauteur de celui que je faisais avant d’être végane.

Alors, commençons par les ingrédients :

  • 1 yaourt soja
  • 1 pot de lait de coco
  • 2 pots de sucre roux
  • 1/2 pot d’huile végétale  de ton choix (j’ai choisi olive )
  • 1 sachet de sucre vanillé  ( facultatif)
  • 3 pots de farine2
  • 3 cuillères à soupe bombées de chocolat en poudre non sucré 
  • 3 cuillères à soupe de levure chimique (on peut associer bicarbonate et vinaigre aussi apparemment pour que ça soit plus naturel mais je n’ai pas tester personnellement )

Au niveau de la préparation :

  • On mélange tous les ingrédients secs
  • On ajoute les ingrédients liquides
  • On mélange tout
  • On badigeonne de l’huile végétale ou de la margarine dans un moule
  • On met la préparation
  • On enfourne pour environ 30 minutes à 180 °C  ( surveiller et estimer que le gâteau est prêt quand la pointe du couteau ressort sèche )

Et voilà, le tour est joué. Je suis juste trop heureuse car vraiment, ce gâteau fait l’unanimité et je suis ravie de partager la recette  avec toi !

Bonne dégustation  et à bientôt !
Noèmie

 

A propos du véganisme .


vegan-for-everything-vs

Bonjour à toi !

Cela fait bien longtemps que je n’ai pas écrit sur le blog, le travail  et notre nouvelle maison en travaux y sont pour quelque chose ;)!

Je profite de ces vacances pour revenir vous parler d’un grand changement dans ma vie : le véganisme .

Il y a tant à dire sur le sujet et surtout j’ai tant de choses à exprimer qui viennent du plus profond de mon cœur que je vais devoir faire un choix aujourd’hui . On va rester général hein .

Qu’est-ce que le végétalisme ? Le Véganisme ?

Le végétalien se nourrit sans cruauté, il ne mange aucun produit qui vient des animaux, aucune chair animale bien sûr mais également, il supprime TOUS les produits qui découlent de l’exploitation des animaux. Il ne mange pas de produits issus de l’industrie laitière, pas d’œufs, pas de miel non plus .

Le végan est végétalien mais étend également  cela au autre domaine de sa vie, c’est pourquoi, on parle d’un mode de vie végan. Il s’agit de ne pas acheter de produits d’entretien ou cosmétiques  testés sur les animaux par exemple, de refuser le cuir, la laine, la soie, de ne pas aller au zoo ni au cirque . Le végan est antispéciste, il refuse  l’exploitation animale dans son intégralité pour toute la cruauté qu’elle représente envers les animaux .

Un des arguments  importants du véganisme est la dissonance cognitive, je te laisse lire le parfait article d’Antigone XXI qui en parle mieux que je n’en parlerai jamais .

Pourquoi suis-je devenu Végan  (tout à coup) ?

J’ai déjà été végétarienne par le passé pour des raisons liées à la cause animale hors, par facilité et manque de conviction il me semble, j’ai repris la viande tout en me mettant des œillères sur l’origine de la viande que je mangeais et en étant incapable de manger de la vraie viande, cela se limitait au saucisson, jambon, steak haché etc…

J’ai au fil du temps diminué ma consommation de viande petit à petit et dans mon esprit, il était évident que j’allais progressivement vers le végétarisme .

C’est donc ce qui est arrivé . Je suis devenue végétarienne, j’ai commencé parallèlement à ça à me documenter sur la cause animale dans son ensemble . J’ai vu le fameux documentaire earthlings qui m’a en l’occurrence totalement secouée (si tu cliques sur ce lien, je te conseille vivement de te préparer psychologiquement, c’est un reportage montrant des images extrêmement choquantes) . J’ai appris beaucoup de choses sur l’exploitation animale, énormément de choses, j’avais le sentiment d’avoir été ignorante toutes ces années .

Cela m’a mis une claque et je crois pouvoir dire que je ne serai plus jamais la même .

Je n’ai plus envie de participer à toute cette souffrance, j’arrive à un âge ( c’est comme cela que je le ressens pour moi mais le véganisme n’est pas une question d’âge ) où j’ai envie de faire les choses comme je les sens et pas comme tout le monde fait . Il n’y a plus d’idées, d’habitudes que je prends pour acquis sans réfléchir par moi-même. C’est bête à dire mais c’est une réelle libération qui change la vie .

Tous ces  documentaires  que j’ai pu voir sur YouTube sur  la chaîne de l’association L214 notamment m’ ont poussé à m’interroger sur ma capacité à moi, petite militante en devenir de m’essayer au végétalisme et pourquoi pas de m’affirmer VEGANE .

J’ai donc décidé d’ acheter un livre de cuisine végane : VEGAN de Marie Laforêt  et je me suis essayer au Véganisme pendant une semaine complète, je me suis également  supplémentée en B12 ( supplémentation indispensable aux végans, j’y reviendrai si tu veux ) et j’ai intégré un groupe Facebook végétariens et végans car j’avais à peu près cent questions par jour ^^!

Pendant cette semaine, j’ai non seulement  totalement survécu mais j’ai ressenti beaucoup de fierté et surtout, j’ai eu un déclic . J’étais autant en forme, je n’avais pas davantage faim, je n’étais pas frustrée  ET mon alimentation ne nécessitait aucune cruauté envers les animaux, alors pourquoi ne pas continuer ?

Quel est le message que tu veux faire passer ? 

Je voudrais montrer que je suis madame Tout-Le-Monde, qui adorait le saucisson, qui est désormais difficilement capable de tartiner des rillettes sur des toasts pour ses invités omnivores .

Je voudrais attirer ton attention sur le fait que la cause animale, bien qu’étant la raison la plus louable de se tourner vers le véganisme, n’est pas la seule et que les autres raisons ont une grande importance pour notre planète .

Je voudrais montrer que le véganisme ne me retire rien de bien dans ma vie, qu’il m’apporte énormément à l’inverse.

Je voudrais montrer  que le véganisme est possible et accessible même si on ne vit pas à Paris contrairement à ce que je lis souvent .

Je voudrais te partager des recettes  véganes faciles, je voudrais que tu aimes ça au point d’essayer toi-même !

Je voudrais te donner aussi les bonnes adresses de restaurants dans lesquels j’aurais pu manger végan sans soucis .

Tes enfants et ton mari sont-ils végans ? 

Non, ils ne le sont pas, mais grâce à mon véganisme, nous avons découvert des tas de nouvelles recettes et des nouveaux aliments  . Nous n’achetons plus de viande à la maison ( sauf exception, si l’on reçoit des invités par exemple …), nous sommes donc végétariens à la maison ce qui est un pas de géant je trouve !

Je n’impose pas mon véganisme à qui  que ce soit, je ne vais pas l’imposer aux personnes que j’aime le plus au monde … Cependant, je les aime si fort, et le véganisme est si important pour moi que je leur en parle beaucoup, avec bienveillance et cela fait évolué nos pratiques familiales et ça me met carrément du baume au cœur . Mes fils mangent de la viande le midi chez leur Nounou, je n’ai donc pas de soucis à me faire concernant les carences éventuelles … Je ne suis pas assez calée et expérimentée moi-même dans le végétalisme pour l’imposer à mes enfants. Cependant, j’ai envie que mes enfants comprennent ma démarche, je prends le temps de leur expliquer avec des mots qu’ils peuvent comprendre . Je souhaite aussi qu’ils sachent ce qu’ils mangent, j’ai envie de faire d’eux des adultes conscients et objectifs, des adultes qui s’interrogent et qui ne mangent pas de la viande parce que tout le monde mangent de la viande .

Et ton entourage ? 

C’est dans la bienveillance et le respect le plus total que je vis mon véganisme . Le plus dur c’est d’oser le dire la première fois en société, quand on a réussi à faire ça, je pense qu’on est prêt à en parler et à répondre à certaines questions qui pourront paraître étranges mais qui ne sont parfois que de la curiosité …

Ma maman étant inquiète, j’essaye de partager avec elle mes meilleures recettes, de lui expliquer comment je mange, je veux lui montrer que je ne manque de rien parce que, les mamans, même quand on a 32 ans, c’est toujours inquiet.

C’était mon anniversaire et mon amoureux m’a offert le plus beau des cadeau, rien ne pouvait me faire davantage plaisir en ce moment : Il a contacté le Chef du restaurant où nous allons tous les ans pour notre anniversaire de mariage et lui a demandé s’il pouvait préparer un menu végan rien que pour moi, il a accepté de le faire … Je me sens comme une princesse😉.  Vivement ce soir là !!

Voilà, je suis entouré de gentillesse et de compréhension et j’ai bien conscience que j’ai une grande chance !

Il reste compliqué de refuser de manger lorsqu’on est invité chez quelqu’un qui ne sait pas que je suis végane où qui ne sait pas précisément ce que cela signifie . Je ne vais pas dire que je ne mange rien car je trouve cela impoli cependant, je ne mangerais plus jamais de la viande pour faire plaisir, plus jamais de poissons ou de crustacés non plus, plus aucune chair animale n’aura sa place dans mon assiette . Pour le reste des produits d’origine animale, j’agirais au mieux, pour mes convictions, sans mettre mal à l’aise les personnes qui m’invitent .  Je te dirai au fil du temps comment j’ai géré tout ça …

Où en es-tu dans ta transition ?

Niveau alimentation, je suis végétalienne, j’espère que les trois jours où je ne vais pas être chez moi ce week-end ne vont pas être trop compliqués… On verra bien . Dans notre salle de bain, il n’y a plus que des produits cruelty free, pour les produits d’entretien, je n’utilise que du vinaigre blanc donc aucun soucis .  Pour ce qui est de l’habillement, je n’ai pas abandonné mes deux paires de chaussures en cuir car je me dis que le mal est fait … Je vais les utiliser jusqu’à usure et je ne rachèterai plus de cuir ensuite . C’est un peu la même histoire pour ma veste d’hiver dans laquelle il y a de la laine .  MAIS  hier, j’ai reçu une nouvelle paire de chaussures pour mon anniversaire, elles sont véganes (Gniiii), les premières d’une longue série :)!

Voilà, mon premier billet sur le sujet s’achève ici, j’espère qu’il aura été assez clair pour toi et que ce sujet t’aura parlé🙂 ! Si tu as des questions, écris les  moi en commentaires, j’essayerai d’y répondre au mieux lors d’un prochain article plus précis

A très bientôt !

Noémie .

Je vais vous faire aimer la Franche-Comté !


2Le Chef étant originaire et amoureux de cette belle région qu’est la Franche-Comté et moi, étant tombée sous son charme depuis qu’il me la faite découvrir par petites visites échelonnées au fil de nos années ensemble, il était plus que naturel que nous décidions d’amener les enfants une semaine dans le Jura, à Métabief  (bon c’est dans le Doubs en fait) pour allier campagne et montagne .

Nous avons déménagé cette année, sommes toujours en travaux et l’idée de faire un long trajet fatiguant pour atteindre notre lieu de vacances ne nous tentait absolument pas . Le Jura s’est trouvé être un bon compromis car il est dépaysant et proche de chez nous à la fois, en uniquement quatre heures de route en ce qui nous concerne .

Allez, je te raconte tout (ou presque)  !

Notre location :

Nous sommes passés par le site Abritel pour louer une petite maisonnette / chalet tout en bois sur Métabief, idéalement situé face à un immense champ . Par notre fenêtre, nous pouvions voir les vaches monter et descendre sur un chemin tout proche . Leurs cloches nous informaient de leur arrivée, les enfants ne loupaient aucun passage et ont trouvé ça magique .

Il n’y avait rien à redire concernant notre logement, il y avait de la part de la propriétaire un véritable soucis du détail et une volonté de nous mettre à l’aise . Le chalet était très bien équipé mais, la geek que je suis a tout de même déploré le manque de Wifi. Oui, je sais, partir au milieu de nul part et se plaindre du manque de Wifi peut sembler insensé mais on a tous nos petits trucs indispensables;) et je suis pas à un paradoxe près:) .

Nos activités de la semaine :

Le premier jour, nous avons déjeuné et passé une bonne partie de la journée chez Syratu  à Ornans . Les enfants ont pu tremper leur pieds dans la Loue et faire de l’accrobranche sur place . P’tit Pois, habitué de la chose a beaucoup apprécié et Mini a osé en faire contre toute attente, encouragé par toute la famille lors des passages en hauteur . J’avoue, c’était magique .

20160807_152336

On a été faire du pédalo sur le lac de Malbuisson, c’était sympa, on a vu plein de canards coopératifs qui nous ont fait regretté de ne pas avoir apporté de pain pour eux et des cygnes nettement moins sympathiques . On a bien rigolé, les gosses se sont bien engueulés pour savoir qui allait tenir la barre . Bref, un bon moment en famille .

20160808_095816 20160808_102406 20160808_110632

On a profité de la luge d’été sur la station de Métabief. On a testé uniquement la piste lente mais il y avait moyen d’aller vite quand même, c’était chouette . Les enfants adorent, les parents qui ont le vertige un peu moins ( je dis pas ça pour moi, n’importe quoi tsss), car  pour pouvoir descendre, il faut monter haha .

 

On a visité le Château de Joux un jour de pluie, et pas mal de morceaux de la visite étaient en extérieur mais ça a été car il ne pleuvait pas très fort . Notre guide était génial, tout le monde a bien aimé.

20160809_095410 20160809_100242 20160809_100654

On a enfin visité Dino-Zoo ! Les enfants ont adoré aussi, nous on a aimé les petits panneaux avec toutes les explications sur l’évolution etc … J’ai vu avec P’tit Pois une séance de cinéma 4D qui l’a pas mal impressionné… Pendant ce temps Mini faisait du manège Dino avec le Chef . Ensuite ils ont fait la rivière aux fossiles, ils se sont  pris au jeu et ont adoré récolter leurs pierres précieuses !

Nous avons le lendemain visité un fort dans lequel est affiné du Comté, j’ai nommé le fort Saint Antoine . C’était un rêve pour le Chef et moi car nous aimons beaucoup le fromage mais notre préféré reste par dessus tout celui-ci ! La visite a duré une heure  et demi mais je dois dire que malgré mes appréhensions, c’est passé assez vite avec les enfants . Ils ont été captivés par les explications et par les quantités incroyables de meules dans les allées. On a eu la chance de voir une machine qui retourne les comtés et les frotte, cette étape est nécessaire dans l’affinage et cela était super intéressant à voir .

20160811_103351

Nous nous sommes rendus à la source du Doubs située à Mouthe. C’était juste magnifique à voir et la ballade qui consiste à faire le tour de la source est fabuleuse, la vue qui nous attendait tout en haut était super chouette aussi .

1 20160811_141242 20160811_141701

La même journée, après cette petite randonnée, de retour à Métabief ( à quelques minutes de Mouthe en voiture)  nous avons décidé de prendre le télésiège pour nous rendre au sommet du Morond à 1420 m d’altitude afin d’effectuer une randonnée pour redescendre jusqu’à la station . J’ai une fois de plus braver ma peur pour grimper en télésiège mais c’était tellement bien ! On a pu monter à quatre serrés  les uns contre les autres et heureusement que c’était le cas car il faisait super froid au fur et à mesure que l’on atteignait le sommet . Bon ok, on était en short oui . Et donc au sommet une vue merveilleuse nous attendait, après avoir pris des tas de photos et avoir essayé de tirer le plus possible sur nos shorts pour couvrir davantage nos jambes … en vain, nous avons découvert un musicien qui jouait du cor des Alpes, il était fort sympathique et son instrument intriguant pour les enfants . Il nous a indiqué notre chemin et nous nous sommes mis en route . Je sais que je l’ai déjà dit mais c’est TELLEMENT bien, j’adore la randonnée en fait,  on en a pas fait souvent mais plus les enfants grandissent et plus on augmente le challenge et j’adore…. Le paysage, les efforts qu’il faut faire pour ne pas glisser, les enfants qui découvrent plein de trésor insoupçonnés à travers la forêt, les différents points de vue que la promenade nous offre, le vertige que cela me fait ressentir . Bref, tu as compris, je suis conquise et la montagne c’est vraiment mon truc je crois . J’ai découvert ça après trente ans car pour moi, des vacances ailleurs qu’à la mer, ça n’était pas du tout envisageable . Je m’égare, je m’égare .. Je poursuis donc sur cette descente qui nous a menée au beau milieu des vaches, les enfants ont pu les caresser, c’était top car on attendait ça depuis le jour où on les a vu passer sous nos fenêtres !

20160811_164111 20160811_164311 20160811_165626

Nous avons visité très sommairement la ville d’Arbois et c’est juste trop joli, charmant, ravissant  . Nous avons par cette occasion  testé la Finette qui est un restaurant formidable dont je te parlerai plus bas .

J’allais oublier de te parler de notre visite au Parc Polaire, un safari pédestre à Chaux-neuve.  C’était très sympa pour les enfants, ils ont pu donné du lichen aux rennes et ils ont caressé les chiens du Groenland :)!

 

A Cléron, nous avons eu la chance de participer à l’évènement Festi’Chantier, nous sommes allés y faire un tour et les enfants ont participé à plusieurs atelier différents : équilibre sur objet, magie, trapèze, ils proposaient aussi des ateliers déguisements, sculptures avec ballon… C’était varié et très  sympa. Les enfants se sont pris au jeu et nous aussi, surtout pendant l’atelier de magie ou nous avons essayé de reproduire quelques tours assez faciles ( je dis facile mais je te jure, à l’heure qu’il est je n’ai toujours pas réussi ;)). L’association chargée de cette animation était Ordinaire d’exception .

au a2

 

Nos  bonnes adresses :

Globalement, ça va tourner autour de la bouffe, je préfère te prévenir .

Pour acheter du bon manger :

N’hésite pas à cliquer sur les liens en vert pour en découvrir davantage :)!

  • Decreuse, en bas du château de Joux dans la commune de la Cluse-et-Mijoux :

C’est une  charcuterie que je recommande . Par contre, attention danger, il ne faut pas passer la porte en ayant faim sinon tu risques de vouloir tout dévaliser:). On a testé les saucisson à croquer, un saucisson normal et un au vin jaune. Tout est juste DE-LI-CIEUX .

On a acheté des pavés au vin Jaune et une terrine au vin Jaune aussi car nous sommes des gens orignaux .

Nous y avons acheté du Comté, de la gelée au vin Jaune (les mecs font une fixation j’te jure), c’est juste une TUE-RIE accompagné de comté et d’un petit verre de vin du Jura. On a essayé aussi de la terrine au … vin Jaune … Et donc tout était excellent !

Nous avons craqué pour un grand morceau de comté, comment ne pas craquer après la visite en même temps ?

  • Le panier sympa :

C’est une petite épicerie qui dépanne bien au cœur de Métabief à deux pas de la station. On a goûté une tarte au comté délicieuse faite maison dans ce magasin .

Pour manger sur place :

Nous avons testé un restaurant à Arbois qui s’appelle La Finette, rien à redire, tout était excellent, je peux me vanter d’avoir manger de la soupe à l’oignon en entrée et une fondue au comté en plat principale, un 12 août, oui oui tout à fait . Les menus enfant étaient tops aussi et ça n’était pas des nuggets et des frites pour une fois cela mérité d’être souligné . L’addition était assez élevée mais tout à fait en accord avec la qualité des mets proposée.

On y a mangé des glaces maison délicieuses et dégusté une limonade Bio made in France à la fleur d’oranger de la marque Elixia, à découvrir sans hésiter !

On a pris un apéro et acheter des pizzas à emporter chez Metapizza à Métabief . Rien de bien transcendant ce jour-là et l’addition s’est avéré assez élevée pour la qualité de leur prestation .

 

Les souvenirs bonus de vacances :

Mini qui, alors qu’il était équipé pour monter faire le oustiti dans les arbres nous a sorti : « On va faire de l’accrobranche là ou je rêve ? » Tant il avait la trouille d’avancer .

Le passage des vaches chaque matin et soir devant nos fenêtres .

Le bébé canard au Lac de Malbuisson .

Les limaces et les escargots géants sur le sentier qui menait à la voiture .

Le saucisson à croquer partagé à dix heures du matin un-croque-chacun à quatre dans la voiture .

Les soirées à regarder la télé alors qu’on l’avait pas fait depuis des mois (nous sommes des séries addict vois- tu )

La fraîcheur des matins à la montagne et l’odeur du bois neuf du chalet .

Ma soupe à l’oignon et ma fondu au comté un douze août, si si la Franche-Comté.

 

Voilà, j’espère que ce billet t’as plu ! Partage moi en commentaire tout ce que tu aimes faire dans cette belle région  :) !

 

A bientôt,

Noémie

 

Quand tout change 


wp-image-1450804623jpg.jpeg

Quand tout change, que tout bouge, que le rythme s’accélère.

Quand on se rend compte que l’on peut vivre heureux  même avec autant d’affaires emballés dans des cartons .

Quand ça résonne dans notre maison qui se vide .

Quand on contemple les trais tracés au mur pour monter comme les enfants ont grandi et qu’on les efface en souriant, finalement, en se disant que l’on poursuivre ça chez, dans le « chez nous » d’ailleurs.

Quand on se cogne dans tous ces cartons entassés de manière farfelue .

Quand on pense à trop de choses.

Quand les projets fleurissent dans nos têtes comme la menthe par temps de pluie.

Quand les enfants posent des questions auxquelles on a pas toujours de réponse.

Quand ils demandent tout ce qu’on emporte, tout ce qu’on laisse.

Quand ils craignent que l’on laisse derrière nous un petit morceau de notre vie.

Quand c’est un nouveau départ enthousiasmant et grisant .

Quand c’est excitant et épuisant à la fois .

Quand on sait que ça ne va pas être tout facile mais qu’on sait que ça vaut la peine.

Quand on ressent un truc magique dans une maison remplie de sa vie d’avant , de son odeur  de bonheur passé, des traces de meubles  qu’on va s’efforcé de cacher .

Quand on fait ses cartons sans vraiment savoir quand on va les défaire pour de bon .

Quand on se dit pour la première fois que c’est la bonne, la maison d’une vie.

La maison de notre vie.

Ma petite contribution pour changer le monde


image

 

On a coutume de dire / penser que ça n’est pas les petits actes d’individus isolés qui peuvent changer quoique ce soit de grand dans le monde . On entend cette récurrente phrase : « De toute façon, personne ne le fait, ça ne sert à rien que je m’embête à le faire tout seul dans mon coin, ça ne servira à rien ».

Or, plus le temps passe et plus je réfute cette idée pour de nombreuses raisons . Je ne vais pas ici les développer toutes mais je te propose juste d’analyser celle-ci.

Si on considère que les petits gestes même isolés que l’on fait au quotidien ont une importance, font du bien, même nous font du bien à nous-même, nous avons l’envie d’en parler, de nous exprimer, de partager, d’expliquer le pourquoi . Cela a de grandes chances de provoquer une adhésion à ces petites habitudes, une envie de croire que non, même si les gestes et les efforts peuvent paraître insignifiants, en réalité, il n’en est rien .

C’est la raison pour laquelle j’avais envie de t’écrire ce billet d’humeur aujourd’hui. Je fais des petits gestes moi aussi, je change mes habitudes petit à petit, je ne change pas le Monde à moi seule mais pour moi, c’est une révolution, ce sont de grands changements qui deviennent des principes et des convictions de vie . Ces idées je les transmets à mes enfants et donc, rien qu’en partant de cet argument j’ai déjà le sentiment de faire beaucoup et de rendre le société de demain meilleure . Rien que ça;).

Par où commencer ?

Je trie mes déchets, je sais, ça n’est pas grand chose vu comme ça mais c’est essentiel et le tri n’est pas encore pratiqué partout malheureusement .

J ‘ai également considérablement réduit mes déchets, je privilégie les lingettes microfibres lavables pour nettoyer ma maison plutôt que les éponges ou l’essuie-tout . (J’en achète toujours car je n’ai pas encore assez de lingettes pour m’en passer mais notre consommation a réduit de moitié).

Dans la salle de bain, je n’utilise plus de coton, plus de coton-tige (j’utilise un auriculum à la place pas de panique ), j’achète davantage le gel douche en grand volume et je privilégie les produits qui permettent plusieurs usages en même temps, par exemple j’achète un gel douche qui sert aussi de shampoing et de nettoyant visage pour tous .

Fini la salle de bain remplie de flacons ! Je limite les produits cosmétiques et ils sont tous ou presque 100 % naturels .

J’avoue que ça n’est pas le cas pour le maquillage qui reste un immense plaisir pour moi, je n’achète plus de marques qui testent sur les animaux mais je suis vraiment moins regardante au niveau des compositions, je recherche l’efficacité et mon bonheur avant tout . On a tous des plaisirs coupables, je l’accepte pleinement .

Pour le nettoyage de ma maison, je n’utilise que du vinaigre blanc et du bicarbonate de soude, je fabrique mon spray universel moi-même et j’en ai une telle consommation par semaine que j’achète un litre de vinaigre blanc tous les samedis mais vu le prix ridicule, l’efficacité et mon sentiment agréable de pas polluer la planète juste pour nettoyer ma maison font que je ne pourrais pas revenir en arrière !

Niveau alimentation, j’ai banni l’huile de palme, et sérieusement, il y en a dans tout donc c’est compliqué . Je lis les étiquettes et on tient bon  :). J’essaye globalement de  manger mieux, du Bio mais pas toujours, du local surtout, ça c’est vraiment important pour nous alors quand on peut le faire, on hésite jamais !

Je donne beaucoup de choses, à Emmaüs surtout, tout ce qui est jouets des enfants, vêtements, anciennes lunettes de vue, bijoux fantaisies … Bref tout ce que je juge qui pourrait être utile  à quelqu’un en quoique ce soit .

Pour m’habiller j’ai il y a peu pris une grande décision : Essayer un maximum de ne plus acheter de vêtements dans la grande distribution . J’ai en effet visionné le documentaire  The True Cost qui a été pour moi un électrochoc, il faut dire que déjà avant de le voir je culpabilisais déjà un peu de me vêtir chez H et M ou Primark .

Je ne peux que t’encourager à le regarder, il est dur mais nécessaire à voir je dirais…. Il est disponible en ce moment sur Netflix . Voici la bande annonce ci-dessous.

 

Je disais quoi ?

Ah oui, j’ai changer ma façon de voir les choses en ce qui concerne les vêtements. J’achète d’occasion, sur les brocantes ou sur le Bon Coin la plupart du temps car les friperies manquent cruellement par chez moi . J’aime l’idée de m’habiller sans créer un impact supplémentaire et de donner une seconde vie à des vêtements . Pour les chaussures, j’essaye d’acheter du durable car je ne me sens pas encore d’acheter des chaussures d’occasion .

Pour mes enfants, c’est beaucoup plus compliqué, il vivent intensément, usent ainsi beaucoup leurs vêtements et pour ne pas me ruiner en achetant français, oui, je passe par la case H et M et Orchestra voire Kiabi . Et toi, qui te pose ce même genre de questions,  où vas-tu pour habiller tes enfants sans culpabiliser ? N’hésites pas à m’en parler en commentaire !

Voilà, tu as vu ? Cela n’est presque rien mais j’ai quand même l’impression que ça compte et que donc c’est important .

N’hésite pas maintenant à partager en commentaire tes petites mais grandes actions à toi pour changer le Monde, qui sait ensemble on provoquera peut-être une effusion de gestes qui comptent !